Light Eging pour l’entrée de saison

8

 Une technique pour les conditions difficiles !

Au début de l’automne, les céphalopodes commencent à se rapprocher des cotes. Il est alors possible de les pêcher du bord avec la technique du bichi bachi en utilisant des turluttes de dernière génération pouvant être jerkées : les Egi Squids. Mais en entrée de saison, les proies consommées par les céphalopodes peuvent être très petites. L’utilisation d’imitations de petites tailles est donc bien souvent la seule façon de les faire réagir.

 

 

 

 

4

 

 

Ces micro turluttes offrent également l’avantage de toucher du calamar même en plein jour ou lors de conditions généralement difficiles (ex : eau cristallines). En fait, dans toutes les situations où les turluttes classiques ne fonctionnent pas, les Egi squids de petites tailles font bien souvent la différence !

 

 

 

 

 

 

 

Le matériel

Cette technique nommée Light Eging est en fait une version allégée de l’Eging classique.

TYRS6SLMA Ces mini Egis seront choisies en taille # 1.6 à 2.0 (4 à 6 cm). Ces leurres ne pesant que de 4 à 8 g, l’utilisation d’un matériel très léger sera nécessaire. Selon le poids des turluttes utilisées, une canne rockfishing ou finess associée à un moulinet léger en taille 1500 à 2500 sera privilégié. La présence d’anneaux low rider sera appréciée pour éviter les emmêlements intempestifs au niveau de scion mais ne sont pas indispensable. Nous vous conseillons d’utiliser la tresse la plus fine possible. La Cobra Flashmer s’avère excellente pour cette technique. En 7 / 100 à peine, elle offre une résistance de 6 kg, ce qui permet de combattre des céphalopodes de bonne taille en toute sérénité. Le bas de ligne en fluorocarbone ira de 20 à 26/100. Nous vous recommandons d’utiliser le Fluorocarbone Premium car il est très résistant à l’abrasion (2 fois plus qu’un fluorocarbone classique !). Il résiste donc beaucoup mieux au frottement contre les roches. Il offre également l’avantage d’avoir un faible taux d’élasticité, permettant ainsi de bien mieux ressentir les touches parfois très fines.

 

Conseils de maniements

ImpressionImpression

Ces mini Egi Squids seront maniées en bichi bachi mais on privilégiera une animation moins violente qu’avec des turluttes de taille classique (# 3.0 à 4.0) En effet, leur taille réduite fait qu’elles supportent moins bien les jerks puissants. Pour une animation de plus faible amplitude, nous vous conseillons donc un maniement plus doux avec le poignet.

 

Tout comme dans la technique du bichi bachi, le principe sera de peigner chaque couche d’eau en imprimant à votre turlutte une nage en dent de scie constituée de jerks vers le haut et de descentes contrôlées. Une bonne astuce est de « compter à la descente » dés l’impact du leurre sur l’eau (« technique du « Count Down »). En commençant par les strates proches de la surface, vous prospecterez à toutes les profondeurs jusqu’au fond. Les calamars vivant en bancs compacts, ce décompte est important. En effet, dés votre première prise, il suffira de relancer et de laisser recouler dans la même coucheTYPRS-KVS détouré lueur 75 10 d’eau pour multiplier les prises.

 

Ces mini Egis ayant une vitesse de coulée de 3 à 4 secondes par mètre, le rythme de votre animation sera assez lent. Attention de bien garder bien le fil tendu lors de la descente pour ressentir les touches qui sont fréquentes à cette étape.

 

 

 

 

Les digues rocheuses et les quais de port sont d’excellents spots pour pratiquer le Light Eging. Les calamars venant du large, le coté mer des digues sera privilégié quand il fait encore jour.

De manière générale, les zones éclairées comme les abords d’un port sont d’excellents spots pour cette technique. En effet, les calamars sont naturellement attirés par la lumière qui concentre les bancs de poissonnets. Quand la nuit est bien installée, l’intérieur des ports peut rapporter de nombreuses prises. Attention néanmoins de bien vérifier que la pêche y soit tolérée.

ImpressionImpression

 

Pêche à vue

DSC01340De nuit, la pêche des céphalopodes dans les ports éclairés peut être pratiquée à vue grâce aux éclairages souvent nombreux. C’est une pratique très ludique où il suffira de parcourir les digues en scrutant l’eau. Il n’est alors pas rare de croiser des calamars en chasse très prés de la surface. On peut également apercevoir plus prés du fond des seiches recherchant crabes ou crevettes.

C’est une pêche relativement facile puisqu’il suffira de lancer à proximité de ces céphalopodes et d’effectuer quelques petits twitchs. Votre mini turlutte jerkera et attirera l’attention du prédateur. Lorsque celui-ci se rapproche, laisser alors couler votre leurre. C’est généralement à ce moment qu’il se jette sur la turlutte. Attendez bien que le céphalopode ramène la turlutte vers sa gueule avant de ferrer afin d’avoir une meilleure accroche. Le ferrage doit être autoritaire,- surtout avec une canne fine. Les piques doivent en effet bien pénétrer dans la chair des céphalopodes pour une bonne tenue. Ramenez-le en conservant toujours une bonne tension afin d’éviter tout décrochage.

 

Avis du team

La pêche des céphalopodes à vue avec des mini egis est vraiment amusante ! Elle ne nécessite pas beaucoup d’équipement. Une canne et quelques turluttes et le tour est joué ! Avec un peu d’habitude, il est facile de repérer les seiches malgré leur mimétisme. Immobile, elles se confondent avec le substrat et les roches. Une astuce est de « balader » la turlutte prés du fond en l’animant à la verticale sous la canne. Attirée par la turlutte, la seiche se déplace, ce qui la rend alors repérable. Il devient alors très facile de la capturer. Les calamars sont plus visibles car ils sont plus en pleine eau, parfois très prés de la surface. En lançant un peu plus loin que la zone où ils se trouvent, il suffit de ramener l’Egi Squid avec quelques twitchs pour attirer son attention. Quand elle se rapproche, cessez toute animation et laissez couler. C’est généralement à ce moment qu’elle attaque !

 

Le choix des turluttes

Aurie Q RS :  

ImpressionTYRS6KVRE

 

Le top des turluttes à manier en bichi bachi ! Ces egi squids de dernière génération seront choisies dans les tailles # 1.6 et 2.0. Comme les plus grands modèles, elles ont la capacité de pouvoir être jerkées en bichi bachi dans une nage en 3 dimensions. Elles possèdent une finition remarquable (robe aurora aux reflets arc-en-ciel), des yeux 3 D super phospho, un émerillon anti-vrillage, un plomb anti-accroche spécifique, un grappin flexible super résistant ainsi qu’une luminescence U.V. ou phospho. Le must en matière d’egi squid !

Impression

 

 

Aurie Q RS Premium : 

Impression

LSK détouré lueur 70 70
Toutes les qualités de la Aurie Q RS en taille # 1.8 (5 cm) et déclinée dans des robes véritablement originales et « funs » conçues pour leur attractivité sur les céphalopodes. Elles ont également un plomb peint reprenant la couleur dominante de la robe pour un effet visuel encore accentué. Nous vous les conseillons quand il y a peu de lumière (absence de lune ou d’éclairages publics)

 

 

Impression

 Avis d’Etienne Goletto:

DSC05459Pour les pêches de nuit dans une eau claire et / ou avec des éclairages puissants à proximité, j’utilise mes modèles fétiches qui sont la Aurie Q RS coloris SM (maquereau) ou OFCA (seiche). De nuit, si l’eau est teintée ou qu’il y a peu de lumière, j’opte pour des teintes plus fluo. Le rose et l’orange (ex : KPKA et SLOE) sont indispensables dans de telles conditions. Les coloris phosphorescent seront intéressants à utiliser quand il n’y a pas de lumière ou très peu.

TYRS12OCFA TYRS12SM

 

24/09/2015 | Publié par Flashmer Team dans CONSEILS TECHNIQUES