Retour en mer

En ce mois de février, c’est neige et nuage au programme en Haute-Savoie. Mon besoin de soleil et l’envie de taquiner les calamars m’ont fait prendre 1 semaine de congés après le salon de Nantes, pour redescendre près de ma mer et de mes frères. Hélas comme souvent quand je descends (paraît-il que c’est moi qui apporterait le mauvais temps…), le vent souffle et la pluie n’est pas loin. Qu’importe, je me couvre et pique le kayak Hobie du petit frère, direction la Côte Bleue. Rapidement, je trouve une zone proche de la mise à l’eau, avec de belles détections au sondeur mais je n’ai que des refus sur mon jig, par des poissons qui resteront inconnus…

shot 21

 

Maq ? vro ? On ne saura jamais.
Je l’éloigne pour tenter les calamars mais pas facile de tenir contre le vent. Heureusement que je peux pédaler pour me maintenir sur place et descendre ma ligne à la verticale. Dès que je vois un peu de vie, je descends ma ligne équipée de 2 Yo-Zuri « Crystal Ultra », de couleurs différentes, et d’une « Bubblin ».  Grâce à mon HDS7,  je peux faire de la pêche « à vue » et assez vite, ça paye :

cala

 

On peut voir la descente des 3 turluttes ainsi que le madaï qui sert de plomb. A peine au fond, c’est l’attaque !  Les calamars renvoient peu les échos, mais ils sont généralement près de bancs de petits poissons que l’on voit ici entre le fond et 30m. 

DSC03259 

Comme je le pensais, il a attaqué à la descente, comme en témoigne le fait qu’il soit piqué sur les tentacules lanceurs. Après un 2eme pris sur la « Bubblin » également, je monte ma ligne avec 3 de ces turluttes en rose et bleu, aujourd’hui ils veulent du petit…

Un nouveau est remonté, pas eu le temps de le mettre dans le filet, désolé frero pour la marée noire dans ton kayak !

DSC03252

Il fait super chaud, ça valait le coup de venir chercher le soleil !

 

DSC03256

 

Pour ce coup-ci, pas 1 écaille, parfois on une surprise sur le madaï en bout de ligne (pagot, dorade, grondin etc….) mais aujourd’hui, ça sera uniquement du (petit…) calamar.

Ensuite, première sortie du bord de la semaine, pour traquer les squids avec Colin et un pote, après pas mal de temps à les chercher je les trouve (je dis « je », vous allez voir pourquoi…). Première fois que j’essaye de pêcher avec une turlutte à bavette du bord et c’est validé ! 1 à 0-0

DSC00517

La turlutte à bavette Poisson Nageur « Sea squid » coule lentement, et en la jerkant, on obtient une nage en « walking the dog » très attractive. Après avoir décroché une seiche sur le même leurre, je mets une Aurie-Q RS sur mon agrafe, 1 lancer et c’est pendu !

DSC00539

Bon les gars ça fait 2-0-0 ! J’insiste avec la même turlutte, et j’en prends un 3ème. C’est pas gros mais j’enfonce un peu plus le clou ^^

DSC00545

C’est marrant les squids : nous étions avec des turluttes assez similaires, et à moins de 5 m les uns des autres, du coup mes 2 compagnons on le droit au chant de la victoire « Et 1 ! et 2 ! et 3-0 » ! On verra pour la revanche….

La semaine se poursuit avec du vent, Stéphane me propose une sortie en bateau lors du seul jour un peu calme.

Nous partons, avec au programme, grattage dans peu d’eau et slow jigging sur les pierres plus au large. La matinée s’écoule calmement avec de la vie mais pas de prédateurs, à force de gratter avec un LS « Swim fish » sur TP « Safety » de 21 g, je prends une touche et remonte un petit chapon aux superbes couleurs.

chap

Le vent se lève et nous filons sur des pierres. Pas mal de pêcheurs sont déjà sur la zone, où un courant très fort nous oblige à plomber énormément. Difficile de pêcher correctement, même avec 150 g, nous ne restons pas à l’aplomb du bateau ! Après plusieurs dérives, Stéphane enregistre une grosse touche sur son jig, Le poisson est puissant et semble de très belle taille. En voulant replacer le bateau, le courant et le vent me poussent sur la ligne de Stéphane, qui doit rendre du fil pour éviter qu’il ne frotte la coque. Le poisson (sans doute un gros mérou) en profite et se réfugie à trou. Malgré nos tentatives pour le sortir, nous n’arriverons pas à le déloger. Dommage car les touches sont rares, nous n’aurons d’ailleurs plus rien après ça.

Vincent pendant ce temps là, fait, lui aussi du cala, mais dans la rade de Toulon. La taille moyenne est pas bien grande…

Un « joli »:

P1010031

Autrement c’est plutôt comme celui là, qu’on peut manger tout cru ^^ :

v

Du coup c’est la Aurie-Q taille 1.6 et 2.0 , et encore certains font la taille du leurre !

vin

 

Un monstre !

IMG_9268

 Mais bon quand ils sont en quantités c’est marrant  😉

Du côté de la Cote Bleue, Coco est bien décidé à prendre sa revanche donc nous partons de nouveau ensemble avec le pote. L’eau s’est bien troublée avec le vent soutenu de ces derniers jours, donc je commence direct avec une turlutte bien voyante, Aurie-Q taille 3.0 coloris KPKA. Nous passons un bon moment sans aucune touche, tout comme nos voisins. Puis sur la reprise de mon animation, gros arrêt, ferrage et là ça bouge pas ! Pendant 1 seconde, je pense à un cailloux ou un poulpe, mais 2 ou 3 grosses tirées me confirment la présence d’un beau calamar au bout de ma ligne. Le frein chante à plusieurs reprises et coco épuise ce magnifique spécimen  🙂

 C (1)

 

DSC00596

Bon ça fait 1 à 0-0 héhé…

Mais Colin se réveille et sors une seiche:

DSC00598

 

1-1-0

Je change de turlutte et pêche avec une Sea Shell rose: toujours la même animation assez lente près du fond et ça prend. Mes camarades en bons mauvais joueurs, ne viennent même pas me porter l’épuisette mais ça fait quand même 2-1-0.

DSC00606

Du coup, Coco met le même modèle et après quelques lancers, il sort une nouvelle seiche, un peu plus grosse que la 1ère.

sei

 

2-2-0

 

Puis enfin, c’est au tour du pote de sortir un squid, une petite seiche qui lui permet de sauver le capot.

DSC00600

Mais ce soir, c’est Colin qui prends la tête en sortant (enfin…) un calamar, toujours avec la « Sea Shell ».

COCO

 

2-3-1, c’est pas la folie niveau touche, mais les calamars sont assez jolis, puis nous n’avons pas vu de prises du côté des autres pêcheurs donc on s’en sort plutôt pas mal !

La semaine se termine pour moi avec un peu de bricolage, notamment la fabrication de tête en Bricorésine avec des hameçons à tête plombée 60° de Flashmer, en 8/0

DSC00482

C’est parfait pour armer le Shaker 8″, pour traquer les silures et les brochets dans peu d’eau.

P1020090

Voilà pour cette semaine qui m’a permit de refaire le plein de sel, maintenant, c’est féra du Leman au programme en attendant l’ouverture de la truite !

 

 

27/02/2015 | Publié par Etienne Goletto dans ACTUALITE, SORTIE PECHE