Choisir son fil pour la truite

Quand on souhaite pêcher la truite, le choix du bon fil est essentiel. Tresse, nylon, fluorocarbone, coated, etc. : retrouvez quel type de fil utiliser en fonction des techniques.

 

Le choix du bon fil selon les techniques est important pour pêcher la truite !

 

Pour les pêches modernes de la truite, le choix du fil correspondant à la technique utilisée est un des éléments clefs de la réussite. Retrouvez dans cet article tout ce qu’il faut savoir pour bien choisir votre fil pour pêcher la truite.

 

Pêche de la truite : l’incontournable nylon !

Le nylon reste le fil incontournable pour de nombreuses techniques de pêche à la truite. Ce sera le type de ligne à privilégier pour la pêche au toc, l’ultra léger, un bas de ligne pour mouche sêche, etc. Le nylon est tout d’abord transparent – ce qui lui confère une excellente discrétion. Il offre également la caractéristique d’être assez élastique puisqu’il peut s’allonger jusqu’à près de 30 %. Quand on pêche très fin pour tromper les truites, c’est un réel avantage pour éviter les décrochages et les casses lors des combats. Le nylon a également la propriété d’être très peu coulant – ce qui le rend idéal pour les pêches en surface à la mouche sèche. Pour une parfaite flottabilité, notez qu’il suffira de le graisser. C’est certainement le fil le plus polyvalent pour les pêches de la truite !

 

Ultra Asso : un nylon de référence pour la truite !

 

Tresse : pour les pêches aux leurres et à longues distances de la truite

 

La tresse est indiquée pour la pêche à la bombette de la truite

 

Tresse Micro Braid Asso : le top pour la truite !

 

La tresse a la propriété de ne pas être élastique. C’est un réel avantage pour ressentir la moindre touche – même à de très grandes distances. Elle sera donc privilégiée pour les techniques où il est nécessaire de lancer loin comme par exemple en rivière large ou en lac (pêche à la bombette, à la spirale, etc.). Ce contact direct est également un atout pour manier efficacement un leurre – que ce soit un poisson nageur ou un leurre souple. La tresse offre aussi la caractéristique d’avoir un rapport diamètre / résistance exceptionnel qui permet de pêcher beaucoup plus fin et donc d’atteindre de plus grandes distances de lancer. Il sera d’ailleurs recommandé d’utiliser les tresses modernes en 8 brins qui sont encore plus denses, rondes et fines à résistances égales.

 

 

Pêche de la truite : les avantages du fluorocarbone

 

Truite prise au Pin’s Minnow avec un bas de ligne en fluorocarbone

 

Le fluorocarbone offre l’avantage d’avoir un indice de réfraction de 1,42 – ce qui est très proche de l’eau (1,33). Le fluorocarbone (PolyVinyliDene Fluoride ou P.V.D.F.) est ainsi beaucoup plus discret que le nylon. En comparaison, le nylon possède un indice de réfraction compris entre 1,52 et 1,65. Le fluorocarbone a également la caractéristique d’être coulant car il est très dense. Sa densité est d’1,78 alors que celle du nylon est de 1,15 à 1,45 – ce qui fait qu’il coule trois fois plus vite. Il est également beaucoup moins élastique que le nylon – ce qui permet une meilleure maitrise et un contact beaucoup plus direct. Il est donc très intéressant en bas de ligne pour les pêches sous la surface (leurres, nymphes, streamer, etc.)

 

L’indice de réfraction du fluorocarbone est proche de celui de l’eau Plus dense que le nylon, le fluorocarbone coule

 

 

Fluorocarbone Invisible Clear Asso

 

Le fluorocarbone a également comme propriété de ne pas absorber l’eau. Contrairement au nylon qui peut gonfler de 20 à 30 % et perdre ainsi jusqu’à 15 / 20 % de sa résistance après 4 h d’immersion, le fluorocarbone conserve de son coté son diamètre initial et ne perd pas de résistance lorsqu’il est immergé. Ultra dense, le fluorocarbone est enfin très résistant à l’abrasion, ce qui est un avantage pour les combats dans les milieux encombrés (branches, roches, etc.) où vivent souvent les truites. De façon générale, le fluorocarbone étant moins souple que le nylon, il n’est pas utilisé en corps de ligne mais plutôt en bas de ligne.

 

Contrairement à du nylon, le fluorocarbone ne perd pas sa de sa résistance dans l’eau

 

 

Pêche de la truite : les avantages des fils de type « coated »

 

L’Ultra Low Strectch est un « coated » qui permet la pêche de la truite avec de nombreuses techniques !

 

Il existe des nylons recouverts d’une couche de fluorocarbone nommés « coated » tels que l’excellent Ultra Low Stretch Asso. Les avantages sont multiples. Ainsi le revêtement avec ce matériau ultra dense améliore la glisse dans les anneaux – et donc les distances atteintes ainsi que la précision des lancers avec des poids très légers (plombée, leurres, etc.). Le fluorocarbone étant étanche, ce gainage fait que le nylon ne gonfle pas. Le diamètre restant constant, vous conservez ainsi votre discrétion et vos distances de lancer. De même, la résistance de votre ligne reste inchangée même après plusieurs heures d’immersion. Un « coated » offre enfin la caractéristique d’avoir une plus faible élasticité qu’un nylon classique grâce au gainage en fluorocarbone – ce qui est un avantage certain pour le maniement de leurres et pour une meilleure perception de la touche.

 

L’Ultra Low Strectch Asso est un nylon recouvert de fluorocarbone

 

Choisir son fil pour la truite en fonction des techniques

En connaissant les propriétés de chaque fil, il est ainsi possible de choisir celui qui correspond le mieux à votre type de pêche. Voici les précieux conseils du team Flashmer pour choisir la ligne idéale adaptée à chaque technique utilisée pour pêcher la truite.

 

Pêche de la truite au toc

 

Truite prise au toc par Etienne avec du nylon

 

La pêche au toc est une des techniques les plus utilisées pour la truite. Elle consiste à utiliser un ver, une teigne, une larve, un insecte (ex : sauterelle, mouche, etc.) comme appât. Celui-ci sera présenté de façon très naturelle dans le courant grâce à une plombée progressive étalée. Pour cette technique très fine, il sera vivement recommandé d’utiliser un bon nylon. Ainsi, le team Flashmer (Colin, Etienne et Vincent Goletto) utilisent avec succès le Nylon Ultra Asso depuis des années. Ils apprécient également le nylon « coated » Ultra Low Stretch Asso qui offre l’avantage grâce à sa faible élasticité d’augmenter les sensations à la touche et d’optimiser le contrôle de la dérive  ou encore le ferrage.

 

Ultra Asso : un nylon de référence pour la truite !

L’Ultra Low Strectch est un « coated » qui permet la pêche de la truite avec de nombreuses techniques !

 

Pour les pêches les plus fines, ils emploient du 12 à 14/100 mais peuvent également monter à du 16/100 en présence de belles truites – surtout en mieux encombrés. Certains utilisent un micro émerillon rolling pour intercaler un petit bas de ligne en nylon de diamètre inférieur mais le team préfère utiliser la ligne en direct pour des raisons pratiques. Il est d’ailleurs utile de savoir qu’un nœud est toujours un point de faiblesse dans une ligne.

 

 Le nylon est recommandé pour pêcher la truite au toc !

 Avis d’Etienne Goletto :

Pour la pêche au toc, mes frères et moi n’utilisons que le nylon (ex : Ultra Asso) ou le coated Ultra Low Stetch Asso. À l’usage sur le terrain, le fluorocarbone – même uniquement utilisé en bas de ligne – n’est pas approprié à cette technique. En effet, la plombée progressive constituée de petits plombs doit ainsi être constamment modifiée pour s’adapter aux différences de courants ou de profondeurs. Il est même fréquent d’avoir à enlever ou à remettre des plombs. Or, le fluorocarbone est dense et peu élastique. Il s’écrase donc sous la pression du plomb – ce qui fragilise le fil. De même, lorsqu’on fait coulisser les plombs pour étendre la plombée (courants plus faibles) ou pour les regrouper (courants plus marqués), le fluorocarbone vrille – ce qui entraine une mauvaise présentation de l’appât. Le nylon est véritablement plus adapté à la pêche au toc et nous vous le recommandons pour cette technique.

 

 

 

 

Pêche de la truite à la mouche

 

Belle truite prise à la mouche par Etienne !

 

En bas de ligne terminal pour la mouche sèche, seul le nylon bien graissé permettra de pêcher en surface. Ainsi, le team Flashmer apprécie particulièrement le Nylon Ultra Asso dans des diamètres compris entre 10 et 14/100 en moyenne. Vous noterez d’ailleurs que les pêcheurs à la mouche plébiscitent également l’Amnesia Sunset pour la réalisation de leur queue de rat. Ce nylon offre en effet l’avantage de ne posséder aucune mémoire et d’apporter une présentation parfaite à la mouche lors du lancer.

 

Ayant très peu de mémoire, le nylon Amnesia est recommandé pour réaliser une queue de rat pour la mouche

Ayant très peu de mémoire, le nylon Amnesia est recommandé pour réaliser une queue de rat pour la mouche

 

À l’inverse, pour des pêches à la mouche pratiquées sous la surface comme la nymphe, le streamer, etc., l’utilisation d’un fluorocarbone tel que le Super Fluorocarbon ou l’Invisible Clear Asso favorisera la coulée de la mouche.

 

Pêche de la truite en ultra léger

 

Jolie fario aussitôt libérée

 

Inventée par Daniel Taboury et Jacky Boileau dans les années 70/80, cette technique consiste à utiliser des leurres ultra légers entre 0,5 et 3 g (petites cuillers tournantes 00 ou 0, petits minnows, leurres souples, micro ondulantes, etc.) Cette pêche en ultra light se pratiquera donc essentiellement avec une ligne en nylon très fine permettant de jeter à distance suffisante des poids aussi légers. Celle-ci vous apportera également la discrétion recherchée avec cette technique très fine destinée aux petits ruisseaux ou aux rivières basses en étiage. Encore ici, nous vous recommandons un bon nylon (ex : Ultra Asso) ou un coated tel que l’Ultra Low Stretch Asso en diamètre 8/100 à 12/100. Pour cette technique, il est possible d’utiliser une tresse ultra fine (ex : Micro Braid 8 X Asso) mais elle est peu utile pour cette pêche s’effectuant à très courtes distances. Très légère, la tresse prend aussi facilement le vent et n’est pas tendue avec des leurres si légers – ce qui a tendance à occasionner des perruques. Nous lui préférons donc du nylon ou du « coated ».

 

 

Pin’s Minnow Yo-Zuri

 

Pêche de la truite à la cuiller tournante au lancer léger

 

Un bon nylon est recommandé pour pêcher avec une cuiller tournante

 

La cuiller tournante est un leurre incontournable pour la truite ! Les vibrations qu’elle produit sont ainsi très efficaces sur les salmonidés. Néanmoins, la rotation de la palette a tendance à faire vriller la ligne. Il sera donc vivement recommandé d’utiliser du nylon (ex : Ultra Asso) ou un « coated » (ex : Ultra Low Stretch Asso). En effet, la tresse occasionnerait bien trop de perruques. De même, son utilisation pour mieux ressentir les touches est ici inutile car en tournant dans l’eau, la palette crée une résistance à la récupération et tend donc votre ligne. Selon la taille de la cuiller ou des truites visées, des diamètres compris entre 12 et 16/100 seront conseillés.

 

Vincent Goletto en train de pêcher la truite

 

Pêche de la truite à la bombette

 

Etienne pêchant la truite à la bombette en lac de montagne

 

 

La technique de la bombette consiste à rechercher les truites à très grandes distances dans de grands plans d’eau (lacs, étangs, réservoirs, etc.) ou dans des rivières très larges à débits modérés. Il sera possible d’utiliser aussi bien des appâts naturels (vers, teignes, etc.) que des leurres souples (ex : Wooly Curtail Yum 3,8 cm, Fin’s Fish Lunker City 60 mm, Crappie Dapper Bass Assassin 50 mm).

 

Montage bombette et shad

Montage bombette et teignes

 

Le fantastique rapport finesse / résistance de la tresse est ici un énorme avantage car elle permet de lancer à très grandes distances – beaucoup plus qu’avec un nylon. Elle fend également mieux l’eau lors de la récupération et permet de repérer les touches parfois ultra fines des truites même à plusieurs dizaines de mètres. Ainsi, le team Flashmer utilise avec succès la Micro Braid Asso en 8 brins en 6 à 8/100 ou la Superbraid 8 X Yo-Zuri en PE #0.8

 

Une bonne tresse telle que la Micro Braid 8X Yo-Zuri sera idéale pour pêcher la truite à la bombette Tresse Super Braid 8X Yo-Zuri

 

Avec cette technique de la bombette, le bas de ligne est assez long (1,5 à 2 m) et constitué de fluorocarbone 14 à 12 /100 pour un maximum de discrétion. Du 16 à 20/100 peut être utile en présence de très grosses truites. Le team apprécie particulièrement le Super Fluorocarbon Asso qui leur apporte une parfaite discrétion tout en offrant une excellente résistance linéaire.

 

Le Super Fluorocaron est idéal pour réaliser des bas de ligne ultra discrets pour la truite

 

Pêche de la truite aux leurres souples ou aux jerkbaits

 

Pour manier un jerkbait tel que le 3DS Shad Yo-Zuri, l’usage de la tresse est recommandé

 

Que ce soit pour la pêche aux jerkbaits ou aux leurres souples, il sera nécessaire d’être en contact direct avec le leurre pour le manier précisément. En offrant l’avantage de ne posséder aucune élasticité, la tresse sera parfaite pour un maniement parfait. Des jerkbait tels que le 3DS Shad ou un Crystal Minnow Yo-Zuri pourront ainsi être jerkés avec précision – même à de grandes distances.

 

La tresse est parfaite pour un bon maniement des leurres souples

 

Des finess tels que le Fin’s Fish Lunker City 6 cm ou le Fin’s Shad Lunker City n’ayant pas d’action vibratoire, vous pourrez ainsi le faire sautiller au dessus du fond. Un grub comme le Wooly Curtail Yum 3,8 cm ou un shad tel que le Crappie Dapper Bass Assassin ou le Grubster Lunker City 5 cm pourront également être maniés très précisément et vous ressentirez parfaitement les contacts sur les roches ou la moindre touche.

 

 

Le Grusbster Lunker City en 5 cm est très intéressant pour la pêche de la truite Le shad Crappie Dapper est parfait pour la truite !

 

Nous vous conseillons ainsi l’utilisation d’une Micro Braid Asso en 8 brins en 6 à 8/100 ou la Superbraid 8 X Yo-Zuri en PE #0.8. Un bas de ligne d’1 m environ en Super Fluorocarbon Asso 15 à 19/100 offrira l’avantage d’une grande discrétion et contribuera à un contact plus direct avec le leurre. L’idéal  pour traquer les belles truites !

 

Tresse Micro Braid Asso : le top pour la truite !

 

Avis de Colin Goletto :

 

Pour la truite au leurre, mes frères et moi utilisons la Micro Braid 8X Asso depuis des années et elle est parfaite pour cette technique. Elle est très résistante puisque j’ai même pu sortir avec une carpe prise par accident. Elle tient très bien dans le temps sans pelucher et offre une excellente résistance à l’abrasion. J’ai utilisé la même Micro Braid durant 3 an en ne la retournant qu’une seule fois et je pêche pourtant très souvent la truite. Un produit vraiment top que j’adore !

 

 

 

Fin’s Shad Lunker City monté sur une tête plombée pour la truite

 

Tresse ou nylon pour la truite : à vous de choisir ! 

 

Belle truite prise par Colin au leurre souple

 

Si la tresse a de nombreux émules pour manier poissons nageurs et leurres souples, son utilisation se justifie surtout dans les pêches à une certaine distance. Dans les ruisseaux et tous les cours d’eau étroits, les pêches s’effectuent à quelques mètres à peine. Les animations sont réduites et le leurre est plus guidé entre le roches que manié à proprement parler. Dans ce cas, un nylon tel que lUltra Asso en 12 à 16/100 sera plus indiqué car il vous permettra d’être encore plus discret.

 

Pin’s Minnow Yo-Zuri

 

Il faut d’ailleurs signaler que pour des minnows tels que le Le Pin’s Minnow Yo-Zuri ne demandant qu’une récupération linéaire pour être efficace, ce type de leurre ne nécessite pas spécialement l’usage d’une tresse. Un bon compromis entre sensibilité, précision de maniement et discrétion sera d’utiliser l’Ultra Low Stretch Asso. Il est d’ailleurs à noter que certains pêcheurs ne pêchent la truite au poisson nageur ou au leurre souple qu’avec du nylon même si les sensations sont réduites. Encore ici et comme souvent en pêche, chaque pêcheur  fera son propre choix en fonction de ses stratégies.

 

Jolie fario aussitôt libérée