La technique de pêche en wacky

La pêche en wacky consiste à piquer avec un hameçon simple un leurre souple en son centre (ou avec un léger décalage volontaire). Le leurre utilisé est généralement un worm ou un finess. L’animation doit être très fine et lente. A chaque petite tirée, le leurre se contracte sur lui-même et ses extrémités se rejoignent presque. Lors du relâcher, la matière réactive du leurre souple se détend brusquement. C’est la succession de ces mouvements qui fait l’attractivité de ce montage. Contrairement à un montage sur tête plombée par la tête du leurre où seule la partie arrière bouge, c’est en effet l’intégralité du leurre souple qui est en mouvement. L’impression de vie est ainsi décuplée et un worm ressemble à s’y méprendre à un lombric se contorsionnant dans l’eau.

Le montage

 

montage wacky

 

Le matériel

Sachez tout d’abord que le type d’hameçon utilisé dans les montages wacky est particulièrement important. Celui-ci doit avoir une forme ronde et large permettant d’accueillir les leurres souples de forte section. Cette large ouverture optimisera également votre ferrage. La hampe est courte et l’œillet est volontairement décalé afin que la pointe de l’hameçon bascule dans la gueule du carnassier. Il est à noter que ces hameçons conviennent également aux montages split shot, drop shot, etc. Ainsi, nous vous recommandons l’excellent  3310 Maruto. De son coté, le Weed Shot Hook ODZ de type P possède un coloris vert camouflage très discret pour les pêches les plus fines.

 

Daurade prise au montage wacky

 

 

Weed Shot

 

Astuce  du team :

Quand le leurre souple est piqué en son centre par l’hameçon, il peut facilement se déchirer sur un lancer trop appuyé ou lors d’une attaque manquée. Il est alors nécessaire de le changer. Afin de remédier à ce problème, il existe quelques astuces. Il est ainsi possible de placer au centre du leurre un petit bout de gaine thermorétractable. Une fois plongé dans de l’eau chaude, celui-ci se contractera et enserrera parfaitement le leurre. En ayant pris soin de faire préalablement quelques trous avec une aiguille chauffée, cette gaine accueillera l’hameçon et évitera que celui-ci soit déchiré trop facilement. Il est également possible de prendre un petit élastique et de faire quelques tours autour du leurre. Une fois noué en serrant bien, celui-ci offre une tenue parfaite. L’hameçon est alors glissé entre le leurre souple et l’élastique, ce qui empêche tous risques de déchirures.

 

 

Il existe également des têtes plombées spécifiquement conçus pour cette technique : les wacky heads. Celles-ci possèdent une large ouverture et une hampe courte. Afin de donner un mouvement de bascule au leurre à chaque tirée, l’œillet est volontairement décalé par rapport à l’hameçon. L’attractivité de votre montage est donc amplifiée lors de l’animation. Nous vous conseillons ainsi le Shank Chotto Red ODZ de couleur rouge (effet sang) dont l’ouverture est ultra large pour les leurres de forte section. Pour les leurres filiformes, le Shank Chotto Plus ODZ à la couleur noire très discrète et un peu plus fin de fer sera parfait pour les pêches finesses.

 

Shank Chotto Red ODZ Shank Chotto Plus ODZ

 

En termes de leurres souples, beaucoup de finess et de worms peuvent être utilisé en wacky rig. Ceux-ci devront être assez souples pour que leur corps entier se contracte à la moindre tirée. Voici une sélection de leurres souples utilisés avec succès par notre team :

 

Light Wacky Rig

 

 

 

A mi chemin entre un worm et un finess, le Ribster Lunker City se prête bien à ce type de montage. Avec son corps annelé et sa queue galbée, il est ultra mobile grâce à sa grande flexibilité. La taille 4’’ ½ conviendra aux pêches les plus classiques. Le modèle 3’’ sera privilégié pour les pêches les plus fines de poissons difficiles.

 

 

 

 

 

Daurade Daurade

 

Ribster 3’’

 

Avis du team :

Le Ribster 3’’ nous a rapporté beaucoup de poissons lors de notre dernier séjour en Espagne. Nous en avions toujours un monté en wacky avec un petit insert dans la tête. Cette canne de rattrapage permet de vite lancer le leurre si un bass a suivi ou s’il a été manqué au poisson nageur. En général, sur un poisson actif, le Ribster en coloris watermelon essuie rarement un refus.

 

Ainsi, alors que nous prospections la rivière Guadiana, un bass a suivi mon Zara Puppy Spook mais a fait demi-tour au bout d’un moment. Il a suffit que j’utilise aussitôt un Ribster 3’’ en wacky déjà monté sur la canne en attente pour le faire mordre. Une astuce issue du Street Fishing qui marche vraiment bien !

 

Fin’s Fish

 

 

Au niveau des leurres souples de type finess, nous vous recommandons chaudement le Fin’s Fish en taille 2’’ ½ (60 mm) pour les montages wacky. De petite taille, il ressemblera à s’y méprendre à un alevin en train d’agoniser en se convulsant. Une véritable friandise pour un carnassier !

 

 

Avis du team :

Le Fin’s Fish en 2.5’’ monté en wacky est d’une grande efficacité quand les carnassiers sont focalisés sur du petit poisson fourrage. Sa matière est ultra nerveuse et il se détend très vivement lors de l’animation. Son faible poids fait qu’il gagne à être manié par de très courtes tirées sèches entrecoupées de pauses au ras du fond, c’est un excellent sauve bredouille !

 

Daurade prise au Fin’s Fish

 

Spanky Le Spanky est un leurre souple spécifiquement concu par Herb Reed (créateur de Lunker City) pour être monté en wacky rig. Il est fortement imprégné de sel et son poids élevé vous offrira de très bonnes distances de lancers, même sans plombées additionnelles. Sa matière  rappelant la structure d’une véritable chair, le carnassier le conservera également plus longtemps en gueule, favorisant ainsi un meilleur ferrage. En son centre ; le Spanky est doté d’un bulbe plus épais que le corps pour accueillir l’hameçon en montage Wacky.

 

Les deux extrémités sont plus charnues et leur poids amplifie l’effet de contraction de ce worm, démultipliant son attractivité. La matière nerveuse propre aux leurres lunker City lui apportera un fort « rebond » et propagera de très puissantes ondes de pression lors de cette animation.

 

De plus grandes taille, Le Slug Go SS Lunker City sera utilisé avec cette technique pour les  pêches de beaux poissons. De forme très effilée, il se contorsionne et se tortille à la moindre tirée comme un véritable ver tombé à l’eau. Il est ainsi d’une redoutable efficacité en wacky rig avec un Insert Weight Lunker City dans le nez pour les pêches de proximité. Il évolue ainsi à la verticale au dessus du fond de manière très attractive. En mer, il pourra également être armé en wacky sur un montage drop shot (devant un plomb, un jig ou une cuiller) pour les pêches profondes des lieus et des bars.

 

Montages et animations

Les possibilités de montages en wacky sont multiples.

Le wacky est une technique excellente pour les pêches de précision. Il est ainsi possible de l’utiliser pour les pêches à vue, lorsque les carnassiers restent à proximité de la surface aux beaux jours (ex : black bass). Nous vous conseillons alors de l’utiliser sans plombée (weightless) ou avec juste avec des Insert Weights Lunker City. Cette technique permettra de prospecter précisément des spots porteurs tels que les frondaisons des arbres, les branches tombées à l’eau, l’abord d’une rive très découpé, à proximité d’un herbier, etc. Non plombé, il sera conseillé d’attendre après le lancer qu’il coule jusqu’au fond  bannière semi-tendue afin de ressentir les touches lors de la descente. L’animation s’effectuera par quelques tirées qui le feront remonter. Les pauses seront relativement longues afin de bien le laisser redescendre dans la couche d’eau. C’est souvent lors de ces arrêts que le leurre est attaqué.

 

Daurade prise à l'Insert Weights Lunker City

 

Il est également possible de l’utiliser pour des pêches de prospection plus mobiles. En mettant un petit Insert Weight Lunker City à l’une des extrémités d’un worm ou en tête d’un finess comme le Ribster 3’’, le leurre évoluera en se tenant à la verticale à proximité du fond, – un peu comme une proie se nourrissant sur le substrat. Cet ajout de poids favorise également de meilleurs lancers.

 

Ribster

 

Un autre montage est de mettre un Insert Weight Lunker City à chaque extrémité d’un worm tel que le Spanky. Vous gagnez ainsi de précieux mètres au lancer et l’effet de contraction du leurre est fortement amplifié. En ayant une plus grande mobilité, le worm est ainsi bien plus attractif. Nous vous conseillons néanmoins de renforcer la partie où est piquée l’hameçon (voir astuce du team) car cet ajout de poids a tendance à plus facilement déchirer la matière du leurre.

 

Lestage aux extrémités : Light Wacky Rig

 

Il est également possible d’associer un leurre souple monté en wacky avec un montage drop shot. Ce type de montage est excellent pour les pêches profondes en bateau lorsque les  poissons sont peu actifs à proximité du fond. Du bord, il sera d’une redoutable efficacité pour les pêches ultra précises à proximité immédiate d’une zone très encombrée ou en présence d’un poisson repéré à vue.

 

Wacky Drop Shot

 

Shank Chotto

 

 

Votre leurre souple peut également être monté sur une wacky head afin de pouvoir être lancé à de plus grandes distances et pour une amplification des mouvements du leurre grâce au décalage de l’œillet. Cette tête plombée permettra de pêcher des endroits plus profonds et un peu plus rapidement qu’en weightless.

 

 

 

 

 

 

Tête Plombée Wacky

 

Daurade

17/08/2017 | Publié par Flashmer Team dans ACTUALITE, CONNAISSANCE DU MATÉRIEL, CONSEILS TECHNIQUES, TEAM FLASHMER