Shad : la technique de la traction

La pêche en traction au shad est certainement une des techniques les plus pratiquées sur les côtes françaises. D’une extrême efficacité, sa pratique peut sembler relativement simple mais recèle néanmoins de nombreuses subtilités.

 

Bar pris au shad

 

Comme son nom l’indique, cette technique consiste à effectuer des tractions de forte amplitude avec votre canne afin que le shad monte et descende dans les couches d’eau en faisant vibrer son paddle. Cette technique peut se pratiquer aussi bien dans des fonds peu importants que dans plusieurs dizaines de mètres de profondeur, ce qui la rend très polyvalente.

 

Bar pris au shad

 

Le leurre est lancé vers l’aval de la dérive ou en travers afin de lui laisser le temps de traverser les courants et de rejoindre le fond. Cela permet également d’utiliser des têtes plombées moins lourdes qu’en pêchant derrière sa dérive. Il est conseillé de laisser filer la tresse entre les doigts lors de la descente afin de sentir le leurre toucher le fond. Dès ce contact, la bannière est récupérée pour effectuer la traction. Cette tirée doit être progressive et de forte amplitude en partant scion au ras de l’eau pour se retrouver à une position haute proche de midi. En redescendant la canne, le shad est accompagné fil tendu afin de ressentir les touches à la descente, – une grande proportion des prises se déroulant à cette étape.

 

Lieu

 

Dans les pêches en traction à proximité immédiate du fond, le choix de la plombée sera d’une importance cruciale. Il faut en effet adapter constamment son lestage aux profondeurs rencontrées ainsi qu’à la vitesse des courants ou de votre dérive. Une plombée trop lourde amène des chocs trop fréquents sur le fond et peut provoquer des accrochages. A l’inverse, un lestage trop léger vous contraindra à rendre constamment du fil lors des phases de descente pour retoucher le fond. Le leurre passera trop haut du substrat prés duquel se tiennent les poissons et votre animation sera moins efficace. Avoir une grande diversité de combos têtes plombées / shads sera donc nécessaire pour pouvoir s’adapter rapidement à toutes les situations. N’hésitez pas également à changer régulièrement de leurre afin d’être certain de pêcher aux bonnes profondeurs.

Voici une illustration vous montrant la nage d’un shad lorsqu’il est manié en pêche en traction prés du fond :

 

Illustration pêche en traction

 

Le shad monte dans les couches d’eau durant la traction puis redescend lorsque le pêcheur rabaisse la canne. Lors de l’ascension rapide, le paddle du shad vibre intensément et donne l’impression au prédateur d’un poisson en fuite. A la descente, la caudale du leurre  continue à produire des vibrations et développe alors un rolling flanc sur flanc très attractif. Lors de cette phase, le shad évoquera une proie affaiblie pour le carnassier.

 

Bars

 

Le matériel

Selon le type d’environnement, la puissance des courants ainsi que les profondeurs rencontrées, les ensembles utilisés iront d’une puissance de 16 lb à 25/30 lb. Une canne relativement longue pour une utilisation bateau est généralement utilisée. Des tailles de 2.40 m à 2.60 m pouvant lancer jusqu’à 80 g sont ainsi courants. Notez d’ailleurs que certains pêcheurs utilisent des ensembles casting afin de mieux rester en contact lors de la descente du shad. Le moulinet sera choisi dans des tailles 3000 à 4000 avec une mécanique très robuste et un frein aussi solide que précis. Concernant la tresse, des diamètres allant de Ø 0.12 à 0.16 seront privilégiées. La Cobra 8 Flashmer (Ø 0.13 ou Ø 0.16) ou la toute nouvelle Superbraid 8X Yo-Zuri (PE #1, 1.2 et 1.5) seront parfaites pour cet usage. Le bas de ligne sera composé de fluorocarbone d’un diamètre de 0.30 à 0.45 pour les pêches courantes du bar. Nous vous recommandons le Premium Asso pour son excellente résistance à l’abrasion.

 

Technique de la traction

 

Choisir son shad pour le bar

Le bar est un des principales espèces recherchées avec la technique de la traction. Les shads utilisés feront de 10 à 15 cm en moyenne. Les modèles de 10 cm correspondront à des pêches fines dans peu de fonds. Un shad de 12 cm constitue une taille standard fréquemment utilisée. Les leurres de 15 cm et plus seront réservés à la recherche spécifique des plus gros spécimens, aux pêches très profondes ou encore à la fin de saison, – période où les bars consomment de grosses proies afin de s’engraisser pour l’hiver.

 

Bar pris à la pêche en traction Bar pris au shad

Bar de 7.1 kg pris au Blue Shad 15 cm

 

Nouveauté 2017, le Pulse Yum s’est déjà forgé une solide réputation pour la pêche des gros bars. Avec ses 115 mm, ce shad atypique est doté d’une très large caudale ronde. Associée à une queue très fine, il nage aux plus faibles vitesses de récupération en brassant beaucoup d’eau et renvoie ainsi de très puissantes vibrations. De section presque triangulaire (son ventre est plus large que le dos), ce shad développe un rolling extrême ultra attractif pour tous les carnassiers. Les lamelles situées sous le ventre rajoutent des vibrations supplémentaires qui se diffusent dans toutes les couches d’eau.

 

YUM Pulse

 

Pour les milieux encombrés d’algues et les fonds rocheux qu’affectionnent particulièrement les bars, nous vous recommandons des shads prémontés en texan. Le Blue Shad Flashmer est ainsi parfait pour la plupart des situations grâce à sa grande souplesse qui lui permet de nager tout seul dans les courants. Il est d’ailleurs imprégné à cœur du puissant attractant Flash Attack qui, en invitant le prédateur à le conserver plus longtemps en gueule optimise votre ferrage. Le modèle 12 cm doté d’une tête de 25 à 36 gr constituera une bonne base pour la plupart de pêches en traction.

 

Blue ShadBlue Shad

 

Le modèle 15 cm avec une tête de 50 à 63 gr sera parfait pour la recherche de beaux poissons ainsi qu’aux pêches profondes.

 

Bar pris au blue equille

 

Nous vous recommandons également le Blue Equille qui est une parfaite imitation d’un lançon. Extrêmement souple lui aussi, ce dernier est excellent pour la plupart des pêches en traction avec les têtes plombées 25 , 36 et 55 g. La tête 75 gr sera utilisé pour les fonds importants.

 

 Bar pris au blue equille

 

En présence de forts courants ou d’une dérive rapide, un shad à la matière plus réactive sera recommandé. Supportant des vitesses de récupérations rapides ainsi que les plus forts courants, le Mega Shad ou le Super Shad articulé sont depuis longtemps des valeurs sûres dans de telles conditions. Il sont ainsi parfaits dans les têtes de courants car ils ne décrochent jamais, même dans les veines d’eau les plus puissantes. Les pulsations de leur caudale sont hyper puissantes et se propagent sur de grandes distances. Un shad mythique utilisé par les plus grandes équipes dans les compétitions de pêche du bar. Associé à une tête Plombée Articulée, une Tête Plombée Poisson ou une Tête Plombée Safety, un ensemble incontournable !

 

Pêche en Traction - Mega Shad

 

Le maigre

Ce poisson pouvant atteindre des poids importants, il sera nécessaire de le pêcher avec des shads de grande taille. Un des meilleurs shads pour le pêcher en traction sera le Shaker Lunker City.

Pêche en Traction - Shaker

 

Dans des tailles de 150 à 200 mm, ce leurre permet de proposer une large bouchée destinée à faire bouger les plus gros spécimens. Ce leurre possède une énorme caudale ronde surdimensionnée qui lui apporte un très fort rolling. Associé à la matière hyper réactive propre à toute la gamme Lunker City, celle-ci brasse énormément d’eau et diffuse de très puissantes pulsations sur de grandes distances. Un véritable aimant à beaux maigres !

 

Maigre

 

Maigre

 

 

Avis Alexis Chateain :

Le Shaker est d’une redoutable efficacité sur les maigres.  Nous utilisons la taille 6’’ (15 cm) ou 8’’ (20 cm) correspondant parfaitement à la taille de ces prédateurs. Les coloris qui fonctionnent le mieux sont le Bubble Gum Ice (le rose) et l’Atomic Chiken.

 

 

 

 

Le lieu

Si le lieu peut être pêché en traction avec les même shads que le bar, il est fréquent que cette espèce soit recherchée dans de grandes profondeurs sur des épaves, des tombants rocheux, etc. Il n’est d’ailleurs pas rare que les spécimens y atteignent des poids records. Dans ce cas, nous vous recommandons des shads de grandes tailles qui sont plus appropriés à l’usage de lourdes têtes plombées. Ils constitueront également une belle bouchée qui sélectionnera les plus beaux poissons. Le Blue Equille avec une tête de 55 ou 75 g fendant parfaitement les courants et rejoignant rapidement les plus grands fonds reste ainsi une valeur sure pour ces pêches profondes. Tout comme pour le maigre, le Shaker en grandes tailles (150 à 200 mm)  sera également hyper efficace manié en traction ascendante.

 

Lieu pris au Blue Equille

 

Le denti

La technique de la traction au shad peut également être utilisée pour la pêche du denti. Les ensembles seront similaires à ceux utilisés pour les pêches fortes en Atlantique (ex : lieus en pêche profonde, maigres). Ici encore, une canne relativement longue pour une pêche bateau (2.30 à 2,60 m) permettra d’avoir un plus grand débattement lors de la traction. Un ensemble  d’une puissance de 25 / 30 lb s’avère parfait pour la pêche fine de ce sparidé d’exception.

 

Denti pris au Blue Equille

 

Avis du team :

La pêche en traction si connue pour le bar fonctionne également très bien sur le denti ! Avec une bonne dérive, il est ainsi possible de prospecter beaucoup de terrain. Nous utilisons en corps de ligne la tresse Cobra en 13/100 à 16/100 ou de la Superbraid 8X en #PE 1.2 à 1.5. Nous utilisons habituellement en bas de ligne un fluorocarbone de 45/100 à 50/100 de Premium Asso pour sa résistance à l’abrasion.

 

 

 

Encore ici, de gros shads seront parfaits pour sa recherche spécifique car le denti est une espèce agressive et très territoriale. Afin d’accentuer encore l’aspect incitatif du leurre, des coloris très flashy seront également privilégiés dans de grandes profondeurs. Pour les secteurs encombrés, les Blue Shads de 15 cm en coloris Tri-Fluo et Atomic Chiken montés sur des têtes de 50 à 63 g seront parfaits dans des profondeurs de 20 à 50 m. Dans des fonds plus importants, un Shaker de 150 à 200 mm choisi dans les couleurs Fire Tiger Firetail ou Atomic Chiken sont excellents sur cette espèce. Nous vous conseillons aussi le Super Shad Articulé en 15 ou 17 cm en coloris Tri Fluo ou Orange Pailleté. Associés respectivement à des Têtes Plombées Articulées de 65 et 100 g, ces leurres sont d’une redoutable efficacité sur le denti lorsqu’ils sont maniés avec des tractions rapides.

 

Traction Ascendante

 

Conseil du team :

Concernant le lieu et le denti, il sera possible de les rechercher en traction près du fond. Néanmoins, une autre technique très efficace consiste à pratiquer une pêche en traction ascensionnelle assez rapide. Le shad est remonté dans toute la colonne d’eau par tractions de la canne et la ligne est récupérée au moulinet lors de la descente de la canne.

 

 

En suivant le leurre, le poisson est rapidement confronté à son seuil de décompression et se retrouve obligé d’attaquer s’il ne veut pas que sa proie lui échappe. Un peu comme pour la technique de l’ascenseur mais avec une animation évoquant aussi bien une proie affaiblie ayant du mal à nager que des accélérations subites provoquant des attaques réflexes. Une technique très efficace sur ces deux espèces !

Sachez également que des shads de tailles plus réduites et dont la matière est plus tendre peuvent être utilisés en traction dans des fonds moins importants, avec des eaux particulièrement claires et en présence de poissons difficiles.  Un Blue Shad 12 cm, un Pulse Yum ou encore un Die Dapper Bass Assassin seront ainsi particulièrement efficaces maniés un peu plus lentement. Ils seront choisis dans des coloris imitatifs comme le Ayu ou encore le Bleu qui sont très efficaces dans ces faibles profondeurs offrant une grande visibilité.

 

Denti pris en traction avec un Die Dapper

Superbe denti pris en traction par Vincent Goletto avec un Die Dapper monté sur tête Skud par 25 mètres de fond 

18/07/2017 | Publié par Flashmer Team dans ACTUALITE, CONNAISSANCE DU MATÉRIEL, CONSEILS TECHNIQUES