Métal Spot en Atlantique : début de saison 2017

Métal Spot Atlantique : Début de saison 2017

Après plus de trois ans d’utilisation sur les côtes Atlantiques, le Métal Spot y est désormais considéré comme une véritable valeur sûre.
En effet, de plus en plus de pêcheurs ont réalisé que l’emploi de ce jig apportait de multiples avantages. Ainsi, il est fréquent en début de saison que les prédateurs se focalisent sur les alevins de l’année. Ces proies sont présentes en abondance et particulièrement faciles à chasser. Or un shad ou un finess montés sur leur tête plombée s’avèrent trop grands et ne correspondent pas à la taille de ces poissonnets de quelques centimètres. Grâce à sa très grande densité, le Métal Spot offre ici l’avantage de pouvoir  proposer une imitation très réaliste d’un petit alevin quelle que soient les conditions rencontrées.

 

Métal Spot CHW Métal Spot DO

Un jig très polyvalent

Il est aussi possible de pêcher dans des profondeurs relativement importantes malgré la présence de forts courants ou lors de dérives rapides avec un leurre ne dépassant pas 10 cm. C’est un réel avantage quand les prédateurs ont tendance à rester à proximité immédiate du fond ou au plus proche des reliefs et qu’ils ne bougent que sur de courtes distances pour se saisir d’un leurre.

 

Doublé de bars sur un Métal Spot

Doublé de bars sur le même Métal Spot : qui dit mieux ?

 

La forte densité du Métal Spot permettra également de pêcher précisément dans les fonds très accidentés. En effet, les bars apprécient les cassures et les trous et il est bien souvent nécessaire de leur présenter un leurre juste sous le nez. En coulant vite, le Métal Spot permettra ainsi d’atteindre beaucoup plus rapidement les fonds repérés au sondeur. Une forme de « power fishing » qui permet de prospecter rapidement et précisément même avec de fortes variations de profondeurs ou en présence de courants importants. Notez que la très grande résistance du revêtement de ce jig (certainement une des meilleures sur le marché) est un réel avantage pour ces pêches dans des fonds rocheux.

 

Alexis Chatelain

 

 

Avis Alexis Chatelain :

J’utilise beaucoup le Métal Spot du début de saison jusqu’à août. Il s’avère beaucoup plus efficace que le Shad qui est alors trop gros car les prédateurs se concentrent sur de petites proies. J’ai ainsi fait en juin de l’année dernière prés de 15 bars (dont un beau spécimen) avec le modèle 40 g coloris maquereau. Comme quoi même les plus gros prédateurs sont réceptifs à de petits leurres bien présentés !

 

 

 

Les animations gagnantes

Au lancer, son rapport poids / taille exceptionnel vous permettra d’atteindre de grandes distances. C’est idéal pour peigner les têtes de roches ou les rives dangereuses d’approche en bateau, surtout en présence de houle ou de forts courants. Selon le temps de coulée, il permettra ainsi de couvrir efficacement toutes les couches d’eau de la surface jusqu’au fond. Attention néanmoins aux accroches !

 

Lieu pris avec un Métal Spot chrome

Guide de pêche dans le Morbihan, Pierre-Yves Perrodo utilise avec succès le Métal Spot lors de ses guidages. Ici un lieu pris avec le coloris chrome.

 

En rockfishing, le modèle 7 g en couleur rose et orange ont permis aux membres du team de véritablement faire la différence. Ainsi, en port, Alexis Chatelain a même réussi à pêcher plus d’une cinquantaine de poissons en une soirée!

 

 

 

Avis Alexis Chatelain:

Pour les chinchards et les bars, la meilleure animation a été le linéaire entrecoupés de quelques légers twitchs.  Les lieux étaient plus réceptifs à une animation de type traction suivie d’une descente accompagnée fil tendu.

 

 

Pêches Verticales

Le Métal Spot peut également être utilisé avec succès en pêches verticales. Afin de pouvoir se retrouver à l’aplomb lors de l’animation, il sera recommandé de lancer le jig en aval de votre dérive. Le temps que le jig coule jusqu’au fond, le bateau rejoindra la zone où vous avez lancé pour un maniement efficace à la verticale de votre embarcation. Le leurre n’étant pas tracté par le bateau, il est ainsi possible de pêcher avec un Métal Spot de taille réduite dans des profondeurs relativement importantes ou en présence de puissants courants. L’animation pourra s’effectuer avec des twitchs qui feront jerker latéralement votre jig comme une proie paniquée qui s’enfuit. Il sera également possible de le récupérer avec de sèches tractions en alternant avec des pauses fil tendu afin de prospecter toutes les couches d’eau. En redescendant, le Métal Spot oscillera alors flanc sur flanc de manière très attractive grâce à sa section ronde. Ce maniement en dent de scie est particulièrement efficace sur les poissons se trouvant en suspension dans différentes couches d’eau.

 

Bar pris avec un Métal Spot dos bleu

Un bar de belle taille qui n’a pu résister à un Métal Spot coloris dos bleu

 

Une autre animation étonnante consistera à tout simplement récupérer votre Métal Spot linéairement au moulinet en faisant quelques pauses de plusieurs secondes. Cette variante de la pêche à l’ascenseur s’est ainsi révélée très prenante sur les lieus. Avec sa section ronde et son profil spécifique, le Métal Spot nage en effet tout seul grâce à son fort rolling. Ce balancement bord à bord lui confère une évolution  en swimming très naturelle. Le principe de cette technique est simple : les lieus suivent le leurre mais une fois arrivés à leur seuil de décompression, ils sont obligés de mordre de peur de perdre définitivement leur proie. Une animation aussi simple qu’efficace !

 

Avis Alexis Chatelain :

Pour le lieu, je vous conseille d’utiliser un Métal Spot suffisamment lourd pour bien rester à la verticale. Cette technique de l’ascenseur fonctionne très bien quand les leurres souples ne donnent rien. Je vous recommande d’essayer différentes vitesses de récupération car selon les jours, les lieus réagiront mieux à une  vitesse donnée. Pour le bar, j’effectue des tractions amples de 2/3 m puis je laisse recouler fil tendu. Afin que le Métal Spot pêche bien à la descente en planant, choisissez le modèle le plus léger possible par rapport aux profondeurs rencontrées.

Bien que l’étal ne soit pas une période de marée réputée pour la pêche, j’aime également animer mon Métal Spot très lentement prés du fond à la dandine en gardant toujours le contact. Ce maniement spécifique lors de cette période m’a ainsi permis de faire d’excellentes pêches.

 

Notez enfin que le Métal Spot fonctionne très bien sur les vieilles. Une excellente solution pour éviter de sacrifier tous vos leurres souples! L’avantage de ce jig sera la très grande résistance de son revêtement face à leur redoutable dentition. Nous vous recommandons néanmoins un armement tête avec des assists hooks afin de limiter les accroches dans l’environnement rocheux que cette espèce affectionne. 

 

prise au Métal Spot

 

Conseil Flashmer :

Pour vos pêches verticales, nous vous recommandons de rajouter  un assist simple ou double en haut de votre Métal Spot. En effet, lors des relâchers, les prédateurs peuvent attaquer votre jig aussi bien en tête qu’en queue. Grâce à la tresse le constituant, l’avantage d’un assist est également d’éviter que le poisson ne prenne appui sur le leurre et ne se décroche. 

 

 

 

Le Métal Spot : un leurre robuste, polyvalent, d’une redoutable efficacité et…très économique. Et si vous passiez vous aussi à un leurre qui a fait ses preuves ?

 

Lieu pris au Métal Spot

 

Le Métal Spot s’est avéré hyper polyvalent en permettant la prise de très nombreuses espèces différentes pendant des années. Outre les prises effectuées par notre Team en cette entrée de saison 2017, retrouvez ici un récapitulatif des poissons pris avec ce leurre les saisons précédentes :

 

Métal Spot : pêchez un max d’espèces !

 

 

Étiquettes : , ,
02/06/2017 | Publié par Flashmer Team dans ACTUALITE, CONNAISSANCE DU MATÉRIEL, SORTIE PECHE, TEAM FLASHMER, TESTS PRODUITS