Choisir son poisson nageur pour l’ultra léger

Choisir son poisson nageur pour l'ultra-léger

L’ultra léger pour les ruisseaux et petites rivières

Inventé par M. Daniel Taboury, la technique de l’ultra-lèger consiste à utiliser des leurres de 0,5 à 3 g avec une ligne de 10 à 12 /100. Il s’agit d’une pêche se pratiquant sur de très courtes distances où le leurre est propulsé très précisément sur chaque poste porteur. Cette technique est généralement utilisée par eaux basses dans les têtes de bassins, les petites rivières, les ruisseaux affluents ou les rus attenants. Il est aussi possible de l’utiliser durant la saison chaude sur des rivières plus larges lorsque les eaux se sont réchauffées. Avec la période d’étiage, ces cours d’eau sont bas et de petits leurres offrent l’avantage de passer dans de très faibles profondeurs. Ils permettent aussi de tromper la vigilance de truites rendues méfiantes par la grande clarté de l’eau.

Truite fario prise au Pin's Minnow

Cette technique très légère initialement dédiée à la pêche de la truite est également d’une grande efficacité sur les chevesnes ou les perches dans les rivières plus importantes. C’est une pêche très « fun » car même un chevesne de 30 à 40 cm à peine pris à l’ultra-lèger offre un combat épique. La canne ploie de manière impressionnante et le frein réglé au plus juste sur ligne très fine chante comme si ce poisson était deux fois plus grand. Adrénaline garantie !

Chevesne

 

Truite arc-en-ciel prise au Pin's Minnow

Avis Stéphane Charles :

Lorsque j’ai passé mon brevet de moniteur de pêche, j’ai eu la chance d’avoir comme intervenant M. Taboury  qui nous a expliqué tous les secrets de la pêche à l’ultra-léger dont il fut le créateur dans les années 90. Initialement, les premières cannes pour cette technique ont été réalisées en collaboration avec Jacky Boileau à partir de blanks de cannes à mouche. Cette rencontre m’a marqué. Je suis depuis passionné par toutes ces pêches ultra fines. Il est à noter que M. Taboury était un précurseur quand on songe aux modes actuelles du street fishing en ultra light ou du rockfishing en mer.

 

Pin’s Minnow Yo-Zuri

Pin's Minnow la référence pour la truite !

Avec son poids de 2 g et sa nage peu profonde, le Pin’s Minnow 5 cm est idéal pour l’ultra léger pour les ruisseaux et les petites rivières : un véritable classique incontournable pour cette technique ! Grâce à sa grande stabilité lors des lancers, il est très performant dans les pêches précises où il est nécessaire de poser son leurre au centimètre prés. En lancer sous la canne, il permet ainsi de ratisser chaque zone porteuse méticuleusement : roches, ruptures de courant, bordures, sous une branche ou un couvert végétal, etc. Plongeant déjà peu, il est également possible de l’utiliser dans très peu d’eau en période d’étiage. En relevant la canne, il est ainsi possible de la faire nager juste sous la pellicule de l’eau dans les radiers caillouteux sans accrocher. Ces zones naturellement plus oxygénées sont riches en truites et bien moins exploitées par les autres pêcheurs aux leurres.

 

Truite arc-en-ciel

Avis du team :

Avec sa nage au rolling serré et son absence volontaire de bille, le Pin’s Minnow 5 cm est assez discret pour ne pas effrayer les truites postées à proximité des spots déjà exploités et il n’est ainsi pas rare de faire plusieurs poissons sur la même zone. Il se lance néanmoins très bien et l’absence de rattles le rend particulièrement efficace sur les truites difficiles ou rendues méfiantes par le surcroit de pêcheurs lors de l’ouverture. De réels avantages quand on pêche en ultra léger !

 Pin's Minnow Original

Il est à noter que le Pin’s Minnow original est décliné dans une toute nouvelle gamme de coloris spécifiquement conçu pour leur attractivité sur les salmonidés: le Pin’s Minnow Floating. Ils se caractérisent par des revêtements holographiques avec des effets prismatiques rappelant ceux de véritables écailles. Très lumineux, ils renvoient de puissants reflets multidirectionnels qui sont perceptibles par les truites sur de grandes distances. Leur luminosité est telle qu’elle rend leurs éclats lumineux perceptibles par les poissons même dans des eaux mâchées. Le réalisme de ces coloris a été poussé à l’extrême afin que que la ressemblance avec du poisson fourrage soit la plus exacte possible.

Truite fario prise au Pin's MinnowAvis Stéphane Charles :

En ultra-léger, tous les postes doivent être prospectés minutieusement.  Selon les cours d’eau, ceux-ci peuvent être différents. Privilégiez les spots situés sous les couverts végétaux, à proximité de branches immergées, les berges encaissées ou toutes les zones calmes situées derrière une pierre. Faire passer son leurre le long des berges ou dans les zones de ruptures de courant est également recommandé. En pêchant précisément chaque secteur porteur avec des lancers courts, cette forme de power fishing est particulièrement efficace !

 

Minmaru Yo-Zuri

Minimaru - La friandise à poissons !

Le Minimaru est le leurre parfait pour les pêches à l’ultra–léger dans les ruisseaux et les petites rivières. Ce leurre atypique est à mi-chemin entre un minnow et un cranckbait. Sa bavette disproportionnée au regard de sa taille lui confère une nage particulièrement intense. Tout comme un cranckbait, le Minimaru ne nécessite par de maniements complexes et une simple récupération au moulinet suffit à le rendre attractif. Vous constaterez d’ailleurs rapidement dans la canne que ce leurre émet de très puissantes vibrations au regard de sa petite taille. Comme pour la technique du cranking, le jeu consistera à alterner récupération linéaire et pauses.

Nage du Minimaru

Grâce à sa grande flottabilité, le Minimaru remonte en vacillant flanc sur flanc au moindre arrêt et plonge en vibrant intensément lors de la récupération. Cette évolution en dent de scie particulièrement attractive et ne laisse aucun poisson indifférent !

Truite arc-en-ciel prise au MinimaruAvis du team :

Le Minimaru est peu plongeant et, canne basse, il nage au maximum à 50 cm sous la surface. Canne haute, il est même possible de la faire passer dans les zones les moins profondes (zones dîtes shallows). En évoluant ainsi juste sous la pellicule de surface, ce petit leurre s’avère très ludique car il est possible de voir le poisson attaquer. Attention néanmoins de ne ferrer que lorsque vous sentez le poids du poisson sous peine de lui ôter de la gueule !

 

Centre de gravité du Minimaru

 

Le Minimaru possède un centre de gravité très bas situé dans le ventre, bien en dessous de son axe horizontal. Cette parfaite disposition du poids lui apporte un rolling très prononcé, aussi bien lors de la nage que durant les arrêts.Action du Minimaru

 

Ainsi, alors que sa grande bavette le fait vibrer latéralement (wobbling), tout son corps oscille sur son axe (rolling) dans un louvoiement à la cadence effrénée. Ses flancs hauts et plats poussent alors beaucoup d’eau et produisent des pulsations perceptibles à de grandes distances par les poissons.

 

Pour tous les pêcheurs adeptes du catch and release (attraper et relâcher), sachez que le Minimaru est armé d’origine d’un hameçon simple. La pointe unique dépourvue d’ardillon  blesse beaucoup moins les fragiles truites qu’en utilisant un triple et permet ainsi une bien meilleure relâche. 

 

Hameçon simple sans ardillonAvis de Stéphane Charles :

Un hameçon simple sans ardillon permet une bien meilleure relâche des truites. Pensez également à mouiller vos mains si vous souhaitez poser en photo avec votre prise. Le contact direct avec votre peau sèche enlève le mucus qui protège le poisson et l’expose aux infections après sa relâche. La meilleure solution est de décrocher le poisson dans l’eau en vous saisissant uniquement de l’hameçon entre deux doigts. Sans ardillon, celui-ci sortira facilement d’un simple geste. Relâcher, c’est bien. Avoir les bons gestes pour donner un maximum de chances de survie à nos partenaires de jeux, c’est mieux !

 

Snap Beans Yo-Zuri

Snap Beans - La puce aquatique !

Avec son poids d’1 à 2 gr, le Snap Beans est parfaitement adapté à la technique spécifique de l’ultra-léger. Bien que de taille réduite, la densité de ce leurre coulant ainsi que sa bille interne faisant office de transfert de masse permettent d’atteindre de bonnes distances de lancers. Avec sa forme ronde, il ne dévie pas en vol et il est possible de le propulser avec une très grande précision. Cette véritable « puce d’eau » peut ainsi être déposée au centimètre prés sur le poste porteur en lancer sous la canne, ce qui est primordial avec cette technique très fine.

Truite fario prise au Snap Bean

Chevesne

Avis Etienne Goletto

Le Snap Beans est un leurre que j’apprécie beaucoup en pêche ultra light. Malgré sa petite taille, il se lance très bien. Dans les rivières que j’affectionne, j’utilise souvent le plus grand modèle (25 mm pour 2 g). Le plus petit (20 mm pour 1 g) sera plus indiqué pour les ruisseaux, quand les poissons sont petits ou qu’ils sont focalisés sur de petites proies. L’ultra-léger est parfait pour l’utiliser mais sachez qu’une canne de rockfishing convient aussi très bien !

Chevesne pris au Snap Bean

Le Snap Beans étant coulant, il est très complémentaire d’autres minnows flottants tels que le Pin’s Minnow ou le Minimaru. En effet, il permet de prospecter efficacement des zones plus profondes car il pêche plus creux grâce à sa densité. C’est d’autant plus important quand les truites tiennent le fond et qu’elles rechignent à monter sur un leurre passant trop haut dans la couche d’eau comme c’est le cas en quand les eaux sont froides. Même les plus petites rivières possèdent ces configurations de terrain : caves, renfoncements sous la berge, dépression créée par le courant derrière une roche, une veine d’eau plus puissante ayant creusée le lit d’une rivière, etc. Autant de postes porteurs où le Snap Beans s’avère d’une redoutable efficacité ! Il est également particulièrement utile quand les débits sont un peu trop élevés pour des minnows flottants, comme c’est souvent le cas en début de saison.

Vitesse de descente du Snap Bean

Truite fario prise au Snap BeanAvis Colin Goletto :

Le Snap Beans semble minuscule quand on l’a dans la main, mais une fois dans l’eau on est vite surpris par les vibrations qu’il génère. On peut le sentir vibrer dans la canne, et même dans le courant il ne décroche pas. Sa forme trapue et sa densité permettent de bons lancers, ce qui est pratique pour les pêches demandant de la précision, ou tout simplement pour attendre des postes éloignés. Les coloris proposés permettent de faire face à toutes les situations. J’apprécie les couleurs naturelles pour les eaux claires et les poissons méfiants. Les Fluos sont parfaits pour l’eau teintée et afin de déclencher l’agressivité des truites. Notez qu’il est vendu en deux tailles dans le même emballage, ce qui est très pratique pour s’adapter aux différentes conditions.

 

 

27/04/2017 | Publié par Flashmer Team dans ACTUALITE, CONNAISSANCE DU MATÉRIEL, CONSEILS TECHNIQUES, TEAM FLASHMER, TESTS PRODUITS