Pêche du Lieu : Les meilleures techniques

LES CONDITIONS IDÉALES

Cezembre

Verticale, traîne, volée, light jigging, ascenseur etc.., les techniques de pêche sont nombreuses. Le lieu n’est pas un poisson difficile à trouver pour peu qu’on le pêche au bon moment, qu’on ait le matériel adapté et la bonne animation !

Prise lieu On trouve le lieu en Manche, en Atlantique et en Mer du Nord, de la Scandinavie jusqu’au Portugal. Le lieu est plus facile à pêcher en hiver et au début du printemps quand l’eau ne s’est pas encore trop réchauffée : la nourriture se fait plus rare et les lieus sont alors plus voraces !

Les meilleures journées sont les journées ensoleillées, avec peu de vent et une mer peu agitée. L’été on pêchera plus facilement à la tombée du jour ou à l’aube.

Les meilleurs spots au large sont les plateaux rocheux, les tombants et les épaves. Les postes de prédilection seront les zones sablonneuses, les ridins recouverts d’herbiers et de laminaires…

fond marin Du bord on prospectera les dénivelés importants, les pieds des digues et les pontons. Il est connu que les lieus affectionnent particulièrement les zones sablonneuses au pied des roches.
Ainsi on les trouve ainsi souvent au pied des tombants et des plateaux rocheux, où le sable est clair et suffisamment profond pour que les lançons s’y camouflent…

Les zones sablonneuses couvertes de laminaires au pied des tombants, les ridins à l’extrêmité des plateaux rocheux sont d’excellents postes à lieu.


Animation courant

 

Navicom

CONSEIL DU TEAM

Au large, utilisez un bon sondeur pour dénicher ces reliefs types. Repérez les zones de transition sable/ roche : vous aurez toutes les chances de détecter les plus beaux poissons. En outre, les gros lieus préfèrent des profondeurs de 30 à 60 m.

 -> A RETENIR

L’activité des poissons est liée à la marée, au coefficient mais aussi à la météo. En pêchant plusieurs fois sur un site, vous pourrez  déterminer les heures et les coefficients qui  fonctionnent le mieux.

 

PÊCHE DU BORD

Pêche du bord Même si ce n’est pas la pêche la plus pratiquée, on peut capturer le lieu du bord. Ce sont les plus jeunes lieus qui s’aventurent près des côtes en fin d’hiver à la recherche de nourriture, dans les zones rocheuses avec au moins 10 m de fond.

Le matériel devra être résistant et léger pour vous permettre une animation confortable.

CANNE :
Puissance : entre 5 et 20 g.  

MOULINET :
Spinning de 2000 à 3000… Un frein progressif permettra d’absorber les rushs et les coups de tête sur lignes fines.

BAS DE LIGNE : Privilégiez un fluorocarbone bien résistant à l’abrasion dans un diamètre compris entre 20 et 25/100 (Invisible Clear ou Premium ASSO).

TRESSE :

Utilisez une 8 brins solide, fine et souple : choisissez un diamètre compris entre 7 et 13/100 dans un coloris neutre (vert, gris).

Nous vous conseillons la Super-Braid 8x YO-ZURI en PE 0.8 ou la Microbraid ASSO.

Super Braid 8 8X Micro Braid

  LEURRES SOUPLES :

Voici une sélection de leurres qui ont fait leurs preuves pour cette technique légère : Turbo Shad BASS ASSASSIN, Ribster, Swimming Ribster, Shaker 4″ LUNKER CITY. Turbo Shad
Blue Equille

TÊTES PLOMBÉES :
Tête Skud FLASHMER 3 à 14 g, Tête Safety (2.5 à 12 g).

Dans les zones rocheuses, les Blue Equille Jr 10 g, Blue Shad 8 cm FLASHMER, armés en texan, éviteront de trop nombreuses accroches.

Metal Spot FlashmerJIGS :
Metal Spot FLASHMER 7g, 14 g et 21 g. Pour le lancer de jig dans les fonds encombrés, un armement avec un assisté sera privilégié. Dans des fonds propres ou en pleine eau, il sera possible de laisser le triple.

PRÉSENCE / ACTIVITÉ :
Dès la fin de l’hiver, quand l’eau commence à se réchauffer, les jeunes lieus viennent près du bord. Aussi, la pêche au crépuscule ou à la nuit est particulièrement fructueuse.

POSTES A PROSPECTER :
– zones encombrées
– champs de laminaires,
– tombants rocheux
– pontons, digues rocheuses et quais des zones portuaires (voir réglementation locale)

ANIMATION :
Il conviendra de lancer loin du bord, afin de prospecter un maximum de surface.
Animer de 1 à 3 m du fond, en remontant lentement par paliers. Éviter de toucher le fond pour ne pas accrocher.

HARD ROCKFISHING

Lieu Cette technique très fine visant des lieus juvéniles peut être très productive.  Rappelons que la maille légale du lieu est de 30 cm et que pris dans de faibles profondeurs, celui-ci pourra être relâché dans de bonnes conditions.

 

 

PÊCHE A LA TRAÎNE

Pêche à la traîne

LES LIGNES DE TRAÎNE

Elles mesurent entre 40 et 50 m et sont composées d’une tresse solide, d’un bas de ligne muni de plumes ou de leurres type lançons, d’un bas de ligne et d’un plomb de 200 g environ servant de lest.

On trouve de nombreux modèles qui conviennent pour la pêche du lieu dans les magasins spécialisés :

  • – Les modèles avec plomb ou paravane sont celles qui descendent le mieux et particulièrement indiquées pour la pêche du lieu.
  • – Les lignes de type « Criminelle » composées de plusieurs dizaines de plombs montés en série. Elles ont l’avantage de passer partout sans accrocher.

Le bas de ligne sera composé de plumes blanches, rouges ou jaunes, de lançons ou de leurres souples filiformes type anguillons, lançon ou équilles. Optez pour un diamètre suffisant, 70/100 au minimum et d’hameçons de taille 2/0 et supérieure.

Une plombée de 200 g minimum sera nécessaire pour atteindre la proximité du fond.

Ligne de traîne "Anguillons" Ligne de traîne "Suroit"
Ligne de traîne "Criminelle" Traine bateau Shad

 ZONES A PROSPECTER :
Proximité des fosses, tombants, épaves et enrochements. Près des côtes on prendra d’avantage de jeunes lieus. Au large vous capturerez les lieus les plus gros.

VITESSE :
Le lieu n’étant pas un rapide, nous vous conseillons une vitesse maxi de 2 à 3 noeuds.

Pêche ligne de traîne 

MATÉRIEL POUR LA RÉALISATION DE VOS LIGNES DE TRAÎNE

Tresse de traine

TRESSE DE TRAINE
Choisissez une tresse de 2 à 3 mm de diamètre. Coupez une longueur de 25 à 50 m environ.

Terminal de traine TERMINAL DE TRAINE
Anguillon 3/0
Lançon FLASHMER 17 cm

Nylon

NYLON
Choisissez le résistant et optez pour un 70/100. Laissez 10 m entre le pater et le bas de ligne, relié par un émerillon.

Emerillions / Agrafes  Les EMERILLONS /AGRAFES sont à utiliser à chaque raccord de ligne. Ils évitent le vrillage et permettent de changer les éléments facilement.

Bas de ligne

BAS DE LIGNE SPÉCIAUX
Prenez-les déjà montés Raccordez-le avec un émerillon pour le changer à volonté.

Pater noster

Plomb

Raccordez votre plomb au PATER NOSTER avec un Nylon d’un diamètre inférieur à celui de la ligne. 

 

Plomb poire 200 gr

Pêche

 

Sécurite -> SAVOIR VIVRE ET SÉCURITÉ :
Lorsque vous pêchez à la traîne, la longueur de la ligne peut vous poser problème : 
– Anticipez vos changements de direction
– Passez loin des autres embarcations et installations maritimes.

 

PÊCHE A LA VERTICALE

Pêche à la verticale

La pêche à la verticale est la plus pratiquée pour pêcher le lieu. Elle consiste à pêcher à l’aplomb du bateau, pour atteindre  rapidement les bons postes et les plus beaux spécimens. Outre la facilité pour pêcher précisément, elle ne demande aucune animation compliquée. La technique de « l’ascenseur » permet de prendre facilement les plus gros spécimens !

Pour la verticale, vous choisirez un matériel puissant. En spinning, privilégiez une canne robuste avec une bonne réserve de puissance et un moulinet de taille 3500 à 5000 doté d’une bonne récupération ainsi que d’un frein de qualité. Nous vous conseillons un ensemble casting qui offre de multiples avantages : il permet de ressentir les touches à la descente et la libération de la ligne s’effectue grâce à une simple gâchette. Le frein d’un casting est également plus puissant et progressif.

Aussi, une canne longue (entre 2,20 et 2,50 m) permettra une animation plus ample et donc plus attractive. La tresse sera préférée au Nylon pour son absence d’élasticité. Choisissez une 8 brins fine, souple et résistante entre 12 et 20/100. Mais ne montez pas trop en diamètre car une grosse tresse « fend » moins bien le courant. Avec de grandes profondeurs et en présence de courants, une tresse trop grosse formera une bannière qui vous fera perdre toute sensation (touches, lecture du fond). Raccordez à votre tresse un bas de ligne de 2 m en fluorocarbone. Son diamètre sera compris entre 40 à 50/100 selon la taille des poissons ou le type de fonds (roches, laminaires, etc.)… L’utilisation d’une tresse graduée est conseillée car elle permet de situer plus précisément la profondeur à laquelle se situent les lieus.

Les meilleurs leurres pour la verticale sont les leurres souples (shads, worms, slugs, anguillons, équilles, lançons). Leur similitude avec le lançon en font des leurres de premier choix. De plus la forme fuselée permet de fendre les courants rapidement.

Les shads avec une grosse palette fonctionnent très bien car ils tiennent bien le courant et émettent de fortes vibrations. Lorsque les courants sont puissants ou les coefficients supérieurs à 80, on peut les plomber jusqu’ à 100 voire 150 g. Alors que l’efficacité de la cuiller lourde n’est plus à démontrer, sur le même principe, le jig est utilisé depuis quelques années avec des records de prises sur le lieu. Dans la même logique, l’association d’un teaser monté en potence devant le jig tel qu’un lançon, un anguillon ou un octopus marche très fort sur le lieu.

Equille / Lançon Slug / Worm
Equille / Lançon Slug / worm
Shad Jig
Shad Jig

 

-> PÊCHES LIGHT

Lorsque les lieus chassent entre deux eaux ou dans des zones abritées et moins profondes, on peut les pêcher à la « volée » avec un leurre souple (finesse, shad ou en light jigging). Les jigs utilisés feront entre 20 et 60 g et seront maniés par à-coups afin de les faire jerker.

LA TECHNIQUE DE L’ASCENSEUR

Cette technique très efficace est la plus employée. Elle consiste à faire descendre le leurre au fond, puis à le remonter lentement et par paliers. Elle permet d’attraper facilement de beaux lieus mais aussi d’autres espèces (vieilles, morues, bars, maigres…).

La technique est simplissime ! Elle permet de prospecter toutes les couches d’eau sans réellement avoir à animer son leurre. Le leurre étant animé verticalement, les accroches avec le fond sont limitées. Ainsi les jigs ou les shads travaillant tout seuls, il n’y a pas besoin d’imprimer d’animation spéciale. On adaptera le poids du leurre à la profondeur et à la force du courant sur zone.

Laissez le leurre descendre au fond (un ensemble casting offre l’avantage de mieux ressentir le contact avec le fond et les touches à la descente).Remonter de 8 à 10 m et stoppez la récupération. Les lieus attaquent généralement à leur seuil de décompression. Attendez quelques secondes et remontez encore.

Animation-type

Animation pêche verticale

1 – Laissez le leurre descendre au fond en papillonnant. Ralentissez la descente sur les 5 derniers mètres. 2 – Faites un stop au dessus du fond pour laisser le temps aux poissons de remarquer le leurre. 3 – Donnez quelques tours de moulinet et faites un stop à -10 m.
Effectuez une tirée de coté pour attirer l’attention des poissons.
4 – Remontez de 5 m : les lieus attaquent à ce moment là, pour redescendre brusquement. Dès la touche, ferrez et ramenez sans relâcher.

PÊCHE A GRATTER

Animation pêche à gratterAutre  type  de  pêche  courament employée en pêche au leurre pour capturer les lieus : la pêche à gratter. Pour simplifier, c’est un lancer / ramener près du fond. Utilisez de préférence un shad prémonté en texan type Blue Shad ou Blue Equille, afin d’éviter les accroches sur le fond.

–  Ramenez de manière régulière en imprimant des coups de scion qui le feront décoller et redescendre imitant ainsi une proie affaiblie et donc vulnérable.

-> PÊCHE VERTICALE AU BAS DE LIGNE

Il existe un bon nombre de bas de ligne qui sont spécifiquement conçus pour la pêche du lieu à la verticale. Ils seront lestés avec une cuiller plombée ou un jig.

Prise d'un lieu

> Consulter le guide interactif FLASHMER infos « Spécial Lieu »

> Télécharger le guide FLASHMER infos « Spécial Lieu » (pdf)

Étiquettes : , ,
07/04/2017 | Publié par Flashmer dans ACTUALITE, CONNAISSANCE DU MATÉRIEL, CONSEILS TECHNIQUES