Herky Jerky Bomber : le big bait à brochets !

Un leurre à jerker sans modération !

Comme tout le monde le sait les plus gros brochets sont fainéants et ne bougent que pour de belles proies. C’est pourtant logique : si un prédateur dépense plus d’énergie pour s’alimenter qu’il n’en récupère en chassant un poisson, il est condamné à mourir. Les grands brochets ont donc tendance à privilégier les plus grosses proies ainsi que celles qui montrent des signes de fatigue ou de maladie, – celles-ci lui apportant ainsi une bonne source protéinique sans qu’il ne dépense trop d’énergie lors de l’attaque.

100 % américain, le Herky Jerky est un gros lipless jerkbait pesant 75 g pour 15 gm. De quoi faire bouger de beaux carnassiers ! Ce big bait possède ainsi un corps en polycarbonate renforcé qui le rend extrêmement robuste et lui permet de résister aux plus fortes mâchoires. Ses concepteurs n’ont pas hésité à lui rouler dessus en voiture pour montrer son extrême résistance (voir la vidéo) !

 

Avis Etienne Goletto:

J’ai mis longtemps pour prendre mes premiers brochets au jerkbait, j’ai essayé les classiques les plus renommés mais sans résultats, mes secteurs de pêches étant souvent peu profonds je devais les animer vite et cela ne me plaisait pas (aux poissons non plus !) Puis j’ai trouvé celui qui me convenait et en peu de temps le Herky Jerky est devenu mon leurre fétiche pour le broc’ !

 

L’Herky Jerky est le principe même du gros jerkbait destiné à de beaux brochets. Coulant lentement, son centre de gravité est placé très bas dans le corps afin de le faire osciller flanc sur flanc de manière très attractive à chaque embardée. Très réactif, il répond au moindre twitch en effectuant un brusque écart latéral. En enchainant ces jerks, il est ainsi facile de le faire nager en walking the dog sous l’eau. Coulant lentement, il gagnera à être manié avec des stops prolongés qui ont le don de décider les poissons difficiles. Très volumineux, les flancs hauts de l’Herky Jerky déplacent énormément d’eau et ces vibrations se diffusent ainsi sur de très grandes distances. L’’autre avantage est que les poissons ressentent sur leur ligne latérale ces fortes ondes de pression comme appartenant à une grosse proie, faisant ainsi bouger les plus beaux brochets. Soulignons que pour cette espèce possédant des dents particulièrement tranchantes, il sera nécessaire d’utiliser un bas de ligne très résistant. Nous vous conseillons ainsi l’ASSO « Big Catch » qui offre l’avantage d’exister dans de gros diamètres et qui est très résistant à l’abrasion.

Conseil d’animation d’Etienne Goletto:

L’Herky Jerky est très facile à animer. Je le manie généralement le plus lentement possible.  Après lui avoir fait faire de 1 à 3 jerks, je stoppe tout fil tendu pour le laisser couler doucement. C’est bien souvent lorsqu’il coule ainsi en dodelinant des flancs que se produit l’attaque. On se prend alors une grosse « cartouche » qui ne laisse pas indifférent ! Il est à noter que le fait d’avoir les attaques à l’arrêt permet en plus d’avoir peu de ratés. Je vous invite à regarder cette vidéo montrant l’animation de l’Herky Jerky et la prise de nombreux brochets :

 

Trois chambres bruiteuses

Pour encore plus d’attractivité, le Herky Jerky est doté de trois chambres contenant des billes bruiteuses en acier. Les grosses billes centrales produisent des ondes basses fréquences qui ont la particularité de se diffuser sur de très grandes distances et d’exciter les carnassiers. Deux autres chambres placées respectivement à l’avant et en queue contiennent des billes plus petites qui, en s’entrechoquant lors de l’animation produisent des fréquentes plus hautes connues pour leur efficacité sur les poissons méfiants. La combinaison de ces stimuli est d’une redoutable efficacité sur les prédateurs ! Il est à noter que les billes étant placées très bas dans le corps, celles-ci donnent un fort rolling au leurre lors de l’animation ou de la coulée et optimisent vos distances de lancer.

 

Herkie « Junior »

La modèle Herkie Jerkie Junior offre de multiples avantages. Pesant 48 g pour 12 cm, cette version moins lourde peut être utilisée avec une canne classique sans avoir à investir dans une canne spéciale big bait. Il est également excellent pour les zones de faibles profondeurs nommées shallows car sa vitesse de coulée est plus lente que celle de son grand frère. Idéal pour prospecter les plages, les limites d’herbiers ainsi que tous les secteurs de hauts fonds où les brochets viennent se réchauffer en début de saison. En donnant la possibilité d’une animation beaucoup plus lente, il permettra aussi d’insister plus longtemps sur une zone porteuse de type abords de branches immergées afin de décider des poissons difficiles.

 

Avis Etienne Goletto :

J’adore le petit modèle (12cm) qui coule très doucement et permet de pêcher lentement ou dans peu de fond (ou les 2…). Parfait en étangs et en lacs pour pêcher entre 50cm et 3m de fond, il est aussi très pratique pour peigner une rivière lente ou un fleuve. C’est bien souvent le 1er leurre que je mets à l’eau quand je cherche le brochet, ou bien le dernier quand toute la boite y est passée et que « ça sent la douille »… Avec son corps renforcé et sa corde à piano XXL c’est du costaud ! J’utilise principalement les coloris XCH0 et XM7.

 

Le Herky Jerky en mer

Le Herky Jerky ainsi que sa version junior peuvent être utilisés en mer pour tous les prédateurs marins. Avec sa nage lente et chaloupée, le junior est ainsi excellent sur le bar, surtout quand ceux-ci rechignent à monter sur des leurres de surface. Avec ses 75 g, le plus gros modèle sera également parfait en Méditerranée pour la traque de la liche ou encore du barracuda. Très robuste, il gagnera aussi à être essayé sur tous les poissons amazoniens ou encore en exotique. Nous vous recommandons alors de changer les triples en les remplaçant par les excellents hameçons renforcés nickelés Maruto qui sont spécialement prévus pour le « Big Game ».

Avis Etienne Goletto :

J’ai testé le « Herky Jerky » en mer. Le test a été vraiment concluant avec une mention spéciale pour le coloris « dos bleu » qui renvoie des éclats lumineux visibles à plusieurs dizaines de mètre, faisant venir les prédateurs de loin. Le modèle 15cm se lance comme une balle et permet de couvrir beaucoup de terrain à chaque lancer. On peut l’animer dès qu’il touche l’eau. Il va alors rester juste sous la pellicule et pourra décider des poissons qui auraient hésité à crever la pellicule de surface pour prendre un stick ou un popper. On peut aussi laisser le leurre couler avant de commencer la récupération. En animant à un rythme plus lent, on pourra le faire pêcher à 5/6m de profondeur et ainsi faire monter des poissons se tenant plus profondément.

20/03/2017 | Publié par Flashmer Team dans ACTUALITE, CONNAISSANCE DU MATÉRIEL, CONSEILS TECHNIQUES, TESTS PRODUITS