Spinnerbait et shad : le « pattern Christie » !

C’est grâce à l’association d’un shad Pulse Yum avec un spinnerbait que Jason Christie a pu gagner une des manches de la prestigieuse compétition américaine Bass Master. Bien sur, il n’a pas inventé cette stratégie de pêche qui est utilisée depuis longtemps mais ses résultats ont depuis crée un véritable effet de mode. C’est la raison pour laquelle ce type d’association est depuis nommé le « pattern Christie ». Bien avant cet engouement, notre team utilisait déjà ce combo avec succès depuis longtemps et leurs résultats parlent d’eux-mêmes !

Alexis Chatelain :

Cela fait des années que j’utilise cette combinaison. D’ailleurs, dans 90 % des cas, je mets un shad comme trailer sur mes spinnerbaits. J’avoue néanmoins que d’avoir vu Jason Christie gagner une manche du bass master m’a redonné à nouveau envie de pêcher avec ce pattern. J’ai donc essayé d’associer le spinnerbait Predator Flashmer avec le tout nouveau Pulse Yum et cette combinaison est vraiment parfaite. C’est d’ailleurs en associant ce shad avec un spinnerbait que ce compétiteur a réussi à sortir les poissons qui lui ont fait gagner cette manche du Bass Master.

En fait, ce shad est idéal pour ce pattern. En effet, il renvoie de très puissantes vibrations même récupéré très lentement. La pêche au spinnerbait consistant à ramener linéairement à faible vitesse, le Pulse est donc tout à fait approprié pour cette combinaison ! L’avantage de cette association est également de proposer une belle bouchée. Comme tous les gros carnassiers, les plus beaux brochets économisent leurs efforts et ne se déplacent que pour de belles proies. Enfin, ce type de combo émet énormément de pulsations. Il y a bien sur celles des palettes et celles produites par la caudale du shad mais pas uniquement ! En tournant, les palettes transmettent via l’armature leurs vibrations à la jupe ainsi qu’au shad et tout cet ensemble diffuse d’intenses ondes de pression. En fait, ces vibrations ne sont pas cumulées mais décuplées ! Un ensemble de stimuli qui a de quoi faire bouger les brochets les plus apathiques et qui sélectionne les plus beaux spécimens !

 

Conseil Alexis Chatelain :

Pour le brochet, j’ai tendance à privilégier un shad au coloris naturel ou foncé associé à une jupe fluo voyante (ex: jaune / orange). Le shad dépassant beaucoup de la tête plombée, le carnassier cible ainsi la jupe au niveau de l’hameçon. Les attaques manquées sont ainsi moins fréquentes.  Pour le black bass, je prends plutôt des jupes au coloris sombres comme le vert ou le noir associé à un shad couleur baitfish naturel ou vert foncé. 

 

Il y a quelques jours, j’ai fait une courte sortie sur une petite rivière que j’affectionne particulièrement. Ce cours d’eau est atypique puisque c’est un des rares que je connaisse qui possède aussi bien des poissons d’eau douce que des espèces marines ! On peut ainsi y trouver de grosses perches, des chevesnes, des brochets, des truites record en même temps que d’énormes bancs de mulets, des plies et des bars. En fait,  la densité de carnassiers y est impressionnante! La particularité de cette petite rivière est d’avoir un marnage de prés d’un mètre. Les carnassiers y ont donc un comportement très différent. Plutôt que chasser à l’affut sur un poste spécifique, les brochets de ce cours d’eau sont très mobiles et passent d’un spot à l’autre. Il faut donc beaucoup se déplacer afin de trouver les zones ayant suffisamment d’hauteur d’eau. Les postes sont généralement des secteurs particulièrement encombrés par des branches ou des herbiers. Le combo spinnerbait / Pulse est alors idéal car il permet de passer partout sans accrocher.  

C’est ainsi que j’ai pris ce beau brochet de plus de 90 cm. L’attaque a été particulièrement violente ! Une prise inespérée puisque ma sortie était très courte : à peine 1.30 h. preuve que ce type de combo est très efficace ! J’ai d’ailleurs pris avec de nombreux poissons dont de beaux black bass et même un énorme chevesne ! Je recommande vraiment ce « pattern Christie «  à tous les pêcheurs aux leurres. Ce combo spinnerbait / shad passe partout et brasse énormément d’eau. Même un débutant peut l’utiliser puisqu’il suffit de prospecter les zones encombrées en ramenant simplement en linéaire. Même un novice peut ainsi faire de très beaux poissons !

Conseil Alexis Chatelain :

Le shad dépassant beaucoup de l’hameçon de la tête plombée d’un spinnerbait, j’ai pour habitude d’utiliser un hameçon Trailer Hook Excalibur. Il possède un très large œillet qui peut s’enfiler sur l’hameçon de la tête plombée et, grâce à une gaine silicone spécifique, il est ainsi parfaitement maintenu en place sur le dos du shad. L’avantage est que la pointe étant dirigée vers le haut, celle-ci est protégée des obstacles par l’armature du spinnerbait comme l’est celui de la tête plombée. On conserve donc la caractéristique anti-herbe du spinnerbait tout en limitant considérablement les ratés à la touche. C’est un véritable atout pour le brochet qui est connu pour ses attaques imprécises.

Voici d’autres prises effectuées par Etienne et Colin Goletto lors de leur séjour en Estremadura l’année dernière avec des spinnerbaits Booyah. Preuve si besoin en était que ce pattern fonctionne également très bien sur les black bass. N’hésitez donc pas à l’essayer vous aussi !

dsc02860 dsc02858

dsc02974 dsc02973

 

08/12/2016 | Publié par Flashmer Team dans ACTUALITE, CONNAISSANCE DU MATÉRIEL, CONSEILS TECHNIQUES, SORTIE PECHE