Pêche au Super Spook de nuit !

Beaucoup s’imaginent que le stickbait ne fonctionne que de jour. Pourtant, il est tout à fait possible de pêcher le bar au leurre de surface de nuit et de prendre de très beaux spécimens !

Trouver le « hot spot »

Les postes intéressants pour pêcher de nuit au stickbait sont généralement les plages plates offrant peu de dénivelés, les estuaires ou encore les étangs salins en Méditerranée. En fait, privilégiez surtout les secteurs présentant de faibles profondeurs car il est rare que le bar monte de plusieurs mètres de fonds dans de telles circonstances. Il est d’ailleurs étonnant de constater que de nuit, ces prédateurs peuvent se rapprocher très prés des côtes pour glaner de la nourriture. Ils peuvent ainsi se retrouver dans moins de 50 cm d’eau à quelques mètres de vous ! Les embouchures sont particulièrement intéressantes car elles charrient beaucoup de nourriture. Les poissons fourrages y sont présents en grand nombre, ce qui attire inévitablement les bars. Néanmoins, l’eau y est fréquemment mâchée par la présence de particules en suspension. Nous vous conseillons dans ce type de situation de vous placer juste à la limite du courant et des zones plus calmes. Les prédateurs apprécient ces secteurs et l’eau y est généralement bien plus claire. Il est également possible de pêcher à proximité d’herbiers qui auront été repérés de jour. Pensez alors à régler votre frein un peu plus fort afin de pouvoir brider le poisson qui aura tendance à chercher à se réfugier dans les algues.

3

Conseil du team

Dans les plages offrant une très faible déclivité, il sera nécessaire d’avancer dans l’eau en wading pour atteindre les postes présentant suffisamment de fond. Attention néanmoins lorsque vous vous immergez de rester très discret. En avançant,  veillez à vous déplacer très lentement afin de ne faire aucun bruit. Les bars peuvent se trouver très prés et le moindre « splash » peut les faire fuir. De même, évitez d’avoir le pas lourd car les vibrations engendrées portent très loin. 

 

Animation

Comme pour toutes les pêches de nuit, votre maniement devra être beaucoup plus lent que celui effectué en plein jour. Afin que le leurre effectue des long slides, les tirées seront assez longues et vous devrez bien rendre la main afin de ne pas brider son embardée. Attendez surtout que le stickbait termine son écart latéral avant d’enchainer sur un autre twtich.

N’hésitez pas à effectuer de courtes séries ponctuées de pauses. L’avantage d’un stickbait comme le Mini Spook ou le Super Spook Heddon est de conserver une position horizontale au repos. Il est ainsi possible d’insister sur une zone réduite en effectuant des long slides décomposés très facilement. Il ne faut surtout pas récupérer votre leurre de surface de façon mécanique et vous gagnerez en efficacité en détachant bien vos twitchs. Le rythme sera particulièrement lent afin de bien laisser au prédateur le temps de repérer le leurre.

 

6Conseil Stéphane Charles

J’ai tendance à penser que le son lourd de la bille bruiteuse du Super Spook participe à son efficacité en pêche de nuit. Ses ondes basses fréquences se propagent sur de grandes distances et attirent les bars de loin. Avec un maniement lent, ce son a vraiment le don d’exaspérer les bars. Les attaques sont ainsi particulièrement violentes. Un peu comme si le prédateur voulait se débarrasser d’un importun trop bruyant se trouvant sur son territoire. Ce stickbait est très incitatif et je vous conseille d’insister sur la zone en détachant bien les twitchs et en effectuant de nombreuses pauses.

 

 Le choix des couleurs

Nombreux sont les pêcheurs pensant que seules les couleurs blanches et criardes fonctionnent de nuit. C’est pourtant loin d ‘être le cas dans certaines circonstances. Ainsi, lors de nuits où la lune brille intensément et en présence d’eaux claires, les coloris sombres sont bien plus attractifs. En effet, vu sous la surface, la luminosité fait que les contours de votre stickbait se détachent beaucoup mieux lorsque celui-ci est sombre. A l’inverse, lors de nuit assez noires un coloris clair sera plus visible par le carnassier. C’est également le cas quand l’eau est un peu troublée comme c’est souvent le cas lors de pêches en estuaires.

En fait, parmi la multitude de coloris existant avec les stickbaits, charge à vous de trouver la nuance correspondant à la luminosité ambiante. Plus la nuit sera claire et plus votre leurre gagnera à être sombre. Inversement, plus la nuit sera noire et plus votre leurre devra être clair. N’oubliez néanmoins jamais que les stickbaits sont surtout vus par le dessous par les prédateurs. Ainsi, beaucoup de stickbait possèdent un ventre blanc même si leurs flancs sont sombres. C’est ainsi le cas de la couleur Mulet (HBS) du Super Spook qui offre un parfait compromis pour les nuits ayant une luminosité moyenne. A l’usage sur le terrain, c’est certainement un des plus polyvalents quand on ne sait lequel choisir !

 

sk12hbs

Le Dos Chromé Dos Noir (CHN) sera de son coté apprécié pour les nuits de pleine lune. Ce coloris contraste parfaitement avec le ciel clair et offre l’avantage de produire d’intenses reflets. En présence de nuages ou lorsque la lune offre une très faible luminosité, un coloris clair comme le Blanc Ivoire (BONSL) sera bien plus visible pour le prédateur. 

 

Avis du team

Outre la couleur, il est également possible de faire varier la taille et la sonorité de son stickbait. Le Super Spook est une excellente base que nous vous recommandons chaudement. Il sera néanmoins possible d’essayer le Mini Spook lorsque les prédateurs sont sur de petites proies comme c’est le cas en entrée de saison. Sur des poissons ne réagissant pas aux sons lourds des billes bruiteuses, il sera également possible d’essayer les sonorités hautes fréquences du Rattlin Spook. En cas de bars particulièrement difficiles, il sera enfin possible de passer Zara Puppy qui ne mesure que 7 cm et qui est totalement silencieux. En somme, la grande famille des Spooks permet de s’adapter à toutes les conditions !  

 

Une pêche spectaculaire !  

Lorsque vous maniez très lentement votre stickbait en pleine nuit, tous vos sens sont exacerbés. Le moindre son semble amplifié par le silence ambiant. Vous entendez ainsi parfaitement celui de la lourde bille bruiteuse du Super Spook lors du maniement, – même quand celui-ci est à plusieurs dizaines de mètres de vous. Quant à l’attaque, celle-ci ressemble à une véritable explosion ! Le poisson peut ainsi se saisir du leurre à quelques mètres de vous en déchirant la surface. La montée d’adrénaline est alors maximale !

2

Ne ferrez surtout pas lorsque vous entendez l’attaque sous peine de retirer le leurre de la gueule du poisson. Ce n’est que lorsque vous sentez son poids dans la canne que vous pourrez ancrer les hameçons dans sa gueule par un ferrage autoritaire. Dans les zones de faibles profondeurs, le bar ne pouvant fuir vers le fond, il effectue généralement de gros rushs. Avec le manque de repères visuels, le hurlement du frein en pleine nuit participe alors à l’excitation du combat. Même lors de pêches en plage ou en estuaire, nous vous conseillons de garder la canne haute afin d’éviter que votre fil ne se charge d’algues dérivantes, ce qui rajouterait un poids inutile qui pourrait aider le bar à se libérer. 

1

 

Avis Stéphane Charles

La pêche au stickbait en pleine nuit est peut être moins productive qu’avec un leurre souple ou un jerkbait mais elle donne beaucoup plus de sensations. Une pêche à l’aveugle où tous vos sens sont décuplés. C’est une technique très spectaculaire que je vous conseille fortement. Adrénaline garantie !                      

18/11/2016 | Publié par Flashmer Team dans ACTUALITE, CONNAISSANCE DU MATÉRIEL, CONSEILS TECHNIQUES, TEAM FLASHMER