La technique du winding

Présentation

La technique de winding est également appelée windo. Il s’agit d’une variante de la pêche à la volée, la différence étant que celle-ci consiste à manier son leurre à la verticale du fond jusqu’à la surface dans de plus grandes profondeurs (jusqu’à 30 m et plus). Elle se base sur la récupération par jerks d’un finess ou d’un slug dans toutes les couches d’eau afin que le leurre évolue par embardées latérales.

1

Tout comme pour la volée, les leurres souples utilisés seront des finess réactifs pouvant être jerkés de manière énergique. La différence est qu’il sera possible de les choisir dans de plus grandes tailles (10 à 18 cm) sachant que les modèles 12 à 14 cm constitueront une bonne moyenne. Ici encore, le Fin’s Fish Lunker City sera le finess parfait pour cette technique grâce à sa matière très nerveuse. Notez qu’il sera également possible d’utiliser des Slug Go Lunker City possédant la même réactivité. Enfin, pour des pêches plus lentes destinées à des poissons peu actifs et avec peu de courant, un finess plus tendre tels que le Shad Assassin Bass Assassin ou l’Houdini Shad Yum vous seront également très utiles.

fin-s-lunker-city-et-tete-vibr-action-flashmer 71-shad-assassin-bass-assassin-et-tete-vibraction

Impression

On emploiera les mêmes têtes nageuses que celles utilisées pour la volée mais pour la technique du Winding, celles-ci seront choisies dans des grammages plus importants afin de pouvoir pêcher plus profondément. Ainsi, nous vous conseillons la tête Skud Flashmer de 14 à 36 g ou encore la tête Vibr’action en 10 à 40 g.

tpk2-10-140-50 tpv-10-140-50

materiel-028

 

Conseil Team Flashmer :

Etant donné l’animation énergique liée à cette technique, nous vous conseillons comme pour la pêche à la volée de coller le leurre souple à sa tête plombée avec de la colle cyanoacrylate afin d’éviter qu’il ne glisse sur la hampe. Ne coulant pas, la Colle en Gel Flashmer vous permettra un travail soigné et évitera de verser de la colle sur le pont du bateau ou…sur vos doigts !

 

 

Un maniement énergique !

1Le principe de cette technique étant de faire jerker votre leurre souple tout en le récupérant, le maniement sera particulièrement énergique. Une canne relativement courte et légère sera donc conseillée. Après chaque twitch, nous vous conseillons de rebaisser le scion vers le bas. En effet, un leurre juste tracté n’aura pas la possibilité d’effectuer complètement son embardée latérale. Il est donc nécessaire de rendre la main après chaque tirée pour que le leurre termine son écart avant d’enchainer le maniement avec un autre twitch. 

Evitez les récupérations trop mécaniques afin de donner vie à votre leurre. Ainsi, n’hésitez pas à alterner des séries de courtes tirées avec des jerks plus prononcés. Encore ici, plus le leurre aura un comportement erratique et plus celui-ci sera attractif aux yeux d’un prédateur.

sejour-granville-mai-2013-163 sejour-granville-mai-2013-027

Impression

 

Avis Stéphane Charles

Votre leurre gagnera à être plombé le plus légèrement possible afin qu’il soit plus planant lors des relâchers. En lançant en amont de votre dérive, vous laissez le temps à votre leurre de descendre dans les couches d’eau et vous pouvez ainsi partir du fond lorsque le bateau est à sa verticale. Notez qu’il est possible de monter votre finess ou votre slug dos vers la bas pour accentuer cet effet planant, – ce qui peut faire la différence sur des poissons difficiles.

 

Le choix du leurre selon les conditions

Avec une forte dérive ou des courants puissants, la matière très réactive d’un Fin’s Fish ou d’un Slug Go sera parfaitement adaptée car votre leurre ne « s’emmêlera » autour de l’hameçon et conservera un comportement très naturel. Mieux encore, ce dernier vibrera intensément de tout son corps de manière très attractive. Cette texture nerveuse sera également un précieux allié même par conditions plus calmes quand les poissons sont actifs et qu’une récupération plus soutenue est la solution pour provoquer des attaques réflexes. C’est ainsi le cas quand les lançons ou autres poissons fourrage sont présents en masse sur le poste.

tpk-pic2 tpk-pic1

A l’inverse, lors de conditions calmes et afin de manier votre leurre lentement, des finess plus souples tels que le Shad Assassin Bass Assassin ou l’Houdini Shad Yum seront recommandés. Ainsi, quand les poissons sont moins actifs et qu’ils ne réagissent pas à des animations rapides, un maniement plus doux en détachant bien chaque twitch fera souvent la différence. Quand les poissons sont très proches du fond, vous pouvez ainsi insister plus longuement en jouant sur l’instinct territorial des carnassiers. Même en dehors des périodes d’alimentation, cette stratégie s’avère souvent payante !

lksg3

Avis du team

Le principe du winding est de récupérer votre leurre de manière ascensionnelle mais rien ne vous empêche d’insister en début d’animation à proximité du fond. Vous pouvez ainsi faire redescendre votre leurre plusieurs fois après avoir fait quelques jerks. Notez qu’un ensemble casting a l’avantage d’offrir un meilleur ressenti des touches à la descente. Cette technique peut être particulièrement intéressante quand les poissons se tiennent à proximité immédiate d’une tête de roche sous-marine, une épave, un tombant rocheux, etc.

 

Traction et winding

Aussi étonnant que cela puisse paraitre, les finess et les slugs peuvent être également maniés en traction prés du fond comme vous le feriez avec un shad. Quand l’angle de votre fil est trop ouvert et que n’êtes plus à proximité du substrat, il sera alors possible d’entamer une remontée en winding.  Bien que dépourvus d’appendices vibratoires, finess et slugs émettent de fines vibrations sous la pression du courant que les prédateurs ressentent sur leur ligne latérale. Même imperceptibles pour le pêcheur, ces dernières apportent à votre leurre un aspect très vivant. Essayez : vous serez étonnés !

lksg4

sejour-granville-mai-2013-025

 

Avis du team

Cette technique de pêche en traction avant d’entamer une animation en winding est très intéressante quand les lançons sont actifs et se déplacent en banc. Même s’il est possible de toucher du prédateur sur simple traction, le leurre remontant dans les couches d’eau par jerks après avoir été ainsi dandiné provoque bien souvent la touche d’un poisson qui s’en est rapproché et qui hésitait à attaquer.

  

Des prises très variées

Le profil effilé de ces de leurres (finess et slugs) reprenant la forme d’un poisson fourrage ou d’un lançon, il sera possible de toucher pratiquement toutes les espèces de prédateurs. Ainsi, en Atlantique, cette technique intéressera tout particulièrement le bar. Il sera possible de cibler les beaux lieus en pêche plus profonde avec des coloris tels que l’Atomic Chiken ou du rose de type Bubble Gum ou Bubble Gum Shad. En utilisant les même coloris, un Fin’s Fish 175 mm ou un Slug Go de 150 à 190 mm seront parfaits pour rechercher le maigre. En récupération assez lente, sachez qu’il n’est pas rare de prendre de aussi de beaux Saint Pierre avec ces mêmes leurres ! A l’inverse, lors d’une récupération en pleine eau, les finess de taille moyenne en coloris naturels sont particulièrement attractifs sur les bonites quand ils sont maniés rapidement. En méditerranée, d’autres espèces telles que barracudas, sérioles, chapons, pagres pourront également être pêchées avec cette technique d’une redoutable efficacité.

1Avis Stéphane Charles

Lorsque je pêche entre 20 et 40 m de profondeur en winding, j’ai pour habitude de commencer assez lentement lorsque je suis à proximité du fond pour intéresser des espèces benthiques de type dentis, pagres, chapons, etc. Plus je monte dans les couches d’eau et plus j’accélère pour tenter des  pélagiques tels que les pélamides, les bonitous, les thonines ou même les sérioles. Il ne faut alors pas hésiter à manier votre finess très rapidement comme s’il s’agissait d’un jig ! Ces espèces sont très réceptives à ce type de leurre évoluant avec de forts jerks comme une proie tentant de s’échapper.

Autant pour le denti que les bonites, notez que je place un stinger en tresse souple doté d’un triple sous le ventre de mon Fin’s. Avec ces poissons, les ferrages sont optimisés et vous avez ainsi bien moins de décrochages.

06/10/2016 | Publié par Flashmer Team dans ACTUALITE, CONNAISSANCE DU MATÉRIEL, CONSEILS TECHNIQUES, TEAM FLASHMER, TESTS PRODUITS