Métal Spot : pêchez un max d’espèces !

Après le succès considérable rencontré par le Métal Spot  lors de son arrivée sur le marché français en 2015, Flashmer a depuis complété sa gamme en 2016 avec les nouvelles couleurs Chrome et Dos orange ainsi qu’avec un nouveau grammage 80 gr.

Couleur or-16 Couleur Chrome

Avec maintenant plus de deux ans d’utilisation sur toutes les cotes françaises par un très grand nombre de pêcheurs, ce jig d’exception s’est révélé un des plus polyvalents de sa génération. La liste d’espèces pêchées avec le Métal Spot est impressionnante et en étonnera certainement plus d’un ! Alexis Chatelain, nouveau membre du team Flashmer a ainsi grandement participé à étendre l’incroyable variété d’espèces pêchées avec ce jig.

Les bonites

Depuis son apparition, le Métal Spot Flashmer s’est montré d’une redoutable efficacité sur les chasses de petits pélagiques comme les bonites.

=8 BMC= =007=

Sous ce terme générique, cette appellation regroupe en fait de nombreuses espèces telles que la pélamide, le bonitou, la thonine, etc. qui ont toutes parfaitement répondu au Metal Spot. Mais là où ce jig se distingue particulièrement des autres est bien sa capacité à faire la différence quand ces poissons sont devenus méfiants par une trop forte pression de pêche. Ainsi, dans certaines zones en Méditerranée, il n’est pas rare de voir plus d’une dizaine de bateau sur la moindre chasse. Les bonites deviennent alors si éduqués qu’il n’est pas rare de revenir bredouille malgré de nombreuses chasse bien formées. Ramenés en linéaire à grande vitesse, les plus petits modèles sont alors particulièrement efficaces sur ce type de poissons difficiles.

DSC01680

P1010680

=pela metal spot

 

Avis Colin Goletto :

A de nombreuses reprises, le Métal Spot nous a permis de sauver la bredouille sur certaines chasses de bonites. Ainsi, par exemple des bonitous qui chassaient des proies minuscules et refusaient tous les leurres que nous pouvions leur proposer. A ce jeu, le Métal Spot en 14 et même 7 g simplement récupéré en linéaire faisaient clairement la différence !

 

 Thons

13Il est fréquent que même les plus gros thons se focalisent sur de petites proies telles que de petites sardines ou des anchois. En lancer sur chasse, la forte densité du Métal Spot offre alors un grand nombre d’avantages pour le pêcheur. Ainsi, même avec des modèles de 40 à 60 g à peine, il est possible de lancer votre jig avec un ensemble 50 lb à des distances qu’aucun leurre à thon (jig minnow, popper, etc.) ne peut atteindre. Il permet donc de rester à distance respectable de la chasse afin d’éviter que celle-ci ne sonde.

Proportionnellement à tous les autres types de leurres, le Métal Spot offre aussi un rapport poids / taille imbattable qui vous sera très utile quand les thons se concentre uniquement sur les toutes petites proies. Et concernant l’animation, rien de bien compliqué puisqu’il suffira de ramener à bonne vitesse sans autre maniement ! Notez enfin que le revêtement hyper robuste avec sa double couche d’époxy vous permettra de prendre de très nombreux thons sans que celui-ci ne soit détruit par leur forte dentition et leur puissante mâchoire. Une particularité qui est assez rare avec les jigs actuellement proposés sur le marché !

 

(2)Avis Stéphane Charles :

Avec son profil ressemblant exactement à une sardine, le Métal Spot s’est avéré un véritable sauve bredouille quand les thons sont difficiles. Et avec la mode de sa pêche sur chasse et le grand nombre de pratiquants, c’est de plus en plus fréquent ! Même avec des combos de 80 lb, les modèles 60 et 80 g se propulsent à des distances impressionnantes.

J’apprécie beaucoup le nouveau modèle Chrome qui offre d’excellents résultats par grand soleil grâce à ses reflets ou encore le Dos bleu qui rappelle une sardine. Mais je vous conseille vivement le coloris Dos Rose : les thons adorent cette couleur !

 

Bar et lieus

Même si le Métal Spot s’est avéré très efficace sur les chasses de bars, il est également excellent dans les pêches de prospection profondes sur cette espèce. Ainsi, en début de saison sur la façade Atlantique, le poisson fourrage est généralement constitué d’alevins de quelques centimètres à peine. Ce casting jig particulièrement dense permet alors de présenter à ces prédateurs un leurre dont la taille correspond parfaitement à celle des proies chassées.  L’animation est beaucoup plus douce qu’en jigging classique et les twitchs seront ponctués de relâchers fil tendu pour une action encore plus naturelle.

Avis Alexis Chatelain :

J’utilise beaucoup le Métal Spot du début de saison jusqu’à aout. Il s’avère beaucoup plus efficace que le shad qui est alors trop gros car les prédateurs sont focalisés sur les petites proies. J’ai ainsi fait en juin prés de 15 bars (dont un beau spécimen) avec le modèle 40 g coloris maquereau. Comme quoi même les plus gros prédateurs sont réceptifs à de petits leurres bien présentés !

 

En pêches un peu plus profondes (tombants rocheux, épaves, etc.), le Métal Spot s’est également révélé très efficace sur les beaux lieus. Le nouveau coloris Dos Orange est ainsi particulièrement efficace, aussi bien ramené par twitchs que récupéré en linéaire avec la technique de l’ascenseur.

16052013-lieu-casam IMG_20140531_154054

 

Rockfishing

Avec sa taille de 40 mm à peine pour 7 grammes, le plus petit modèle de Métal Spot s’est révélé d’une redoutable efficacité en rockfishing. Pratiquée dans les ports ou les digues rocheuses, cette technique gagnera à être utilisée de nuit. Avec une ligne de 4/6 lb à peine, la forte densité de ce jig vous permettra possible d’atteindre des distances de lancers impressionnantes au regard de sa taille. Il sera alors possible de peigner méticuleusement chaque strate d’eau afin de repérer celle où se situent bars, lieus ou chinchards (nommés sévereaux en Méditerranée).

De jour, il sera également très intéressant pour rechercher les maquereaux communs ou espagnols. Ces espèces offrent en effet des combats impressionnants sur ligne light ! Mais cette pêche en lancer ramené n’est pas la seule technique utilisable en rockfishing. Ainsi, un simple dandine douce sous la canne à proximité du fond  vous permettra également de toucher de multiples espèces telles que rascasses, serrans, gobies, sars, etc. Encore ici, la variété des prises capturées avec le Metal Spot est vraiment spectaculaire !

Rockfishing

Une incroyable variété de prises en rockfishing !

Avis Alexis Chatelain :

Pour certaines espèces, le Métal Spot peut se montrer largement supérieur aux petits leurres souples. Ainsi, lors d’une soirée rockfishing, j’ai réussi à toucher plus d’une cinquantaine de poissons dont quelques bars au dessus de la moyenne. Pour les chinchards et les bars la meilleure animation a été le linéaire avec quelques twichs légers. Concernant les lieus, ces derniers répondaient mieux à une animation de type traction avec des descentes en feuille morte fil tendu pour ressentir les touches.

 

Un aimant à beaux sparidés !

Aussi étonnant que cela puisse paraitre pour certains, le Métal Spot s’est même montré hyper efficace sur les sparidés! Ainsi, sur la façade Atlantique, le nouveau membre de notre team Alexis Chatelain, a eu la surprise de capturer 17 dorades royales d’1,4 kg à 5 kg en une seule journée grâce au Métal Spot 40 g coloris Chrome ! De nombreux pêcheurs nous ont aussi  rapporté la prise de beaux sars, de dorades grises et même de dorades roses (beaux yeux) ! En Méditerranée, ce jig s’est également montré redoutable sur les beaux dentis avec les modèles 80 g. Notez également qu’en pêches relativement profondes, ce jig est particulièrement apprécié par les pageots.

Une belle dorade royale pris au Métal Spot 40 g par Alexis Chatelain !

En Méditerranée, pagres et dentis sont particulièrement réceptifs à ce jig dans les mêmes grammages. Sur le terrain, le coloris chrome s’est avéré excellent par forte luminosité. En pêche assez profonde (plus de 50m) et par luminosité plus faible, le rose et le Dos Orange seront des valeurs sures. Ce type de poisson benthique (benthos: profondeur / fond) sera recherché sur des fonds rocheux en ne remontant le leurre que sur 15 / 20 m de manière énergique. Soyez prévenus: à la touche, accrochez-vous!

Impression

=2=Avis Stéphane Charles :

En light jigging par 60 / 70 m de profondeur sur des fonds sableux ou coralligènes, j’ai été surpris de l’efficacité du Métal Spot sur les pageots. Ces sparidés très combatifs qui peuvent dépasser les 3 kg ont particulièrement bien répondu au nouveau coloris Chrome ! En lançant devant la dérive, le modèle 80 g s’est avéré suffisamment lourd pour une animation à la verticale. Il suffit de le dandiner à plusieurs reprises en lui faisant taper le fond puis de le récupérer relativement doucement avec quelques twitchs sur une dizaine de mètres. Ce jig m’a ainsi permis de faire parfois plus d’une dizaine de pageots dans la même journée. Même des spécimens de 500 gr n’hésitaient pas à l’attaquer !

 

Et tant d’autres espèces !

Parmi les nombreuses espèces prises avec le Métal Spot, certaines sont atypiques. Ainsi, en Méditerranée, Colin Goletto a eu la chance de toucher une magnifique coryphène de 65 cm avec le coloris bleu en 14 g. Ici encore, une récupération très rapide en linéaire a fait la différence !

DSC01688 DSC01695 - Copie

Les membres de notre team ont également réussi à toucher de beaux rougets grondins en pêchant à proximité de fonds sablo-vaseux.

8 P1010509

Le Métal Spot sera également excellent en eau douce sur les poissons migrateurs comme le saumon, la truite de mer ou encore l’alose. Ainsi, c’est en recherchant le saumon qu’Alexis a pu toucher de nombreuses aloses au Métal Spot 21 g coloris orange. Toujours en eau douce, le plus petit modèle s’est également révélé excellent sur les perches ou encore les chevesnes.

Belle alose prise au Métal Spot 21 g coloris orange !

Même en exotique, n’oubliez jamais de prendre quelques Métal Spot avec vous. Ils sont ainsi très efficaces juste dandinés sous le bateau pour faire quelques bonites qui pourront aussi bien vous servir pour une pêche au vif que présentés en filet pour une pêche forte à l’appât !

Retrouvez ici une vidéo de la « Brother Team » vous montrant la nage du Métal Spot sur simple récupération linéaire :

05/08/2016 | Publié par Flashmer Team dans ACTUALITE, CONNAISSANCE DU MATÉRIEL, CONSEILS TECHNIQUES, TEAM FLASHMER, TESTS PRODUITS