Minimaru : la friandise à poissons !

Une nage très dynamique

Impression

Le Minimaru est le leurre parfait pour les pêches à l’ultra–léger dans les ruisseaux et les petites rivières. Ce leurre atypique est à mi-chemin entre un minnow et un cranckbait. Sa bavette disproportionnée au regard de sa taille lui confère une nage particulièrement intense. Tout comme un cranckbait, le Minimaru ne nécessite par de maniements complexes et une simple récupération au moulinet suffit à le rendre attractif.Impression

 

 

 

 

 

 

 

Impression

 

Vous constaterez d’ailleurs rapidement dans la canne que ce leurre émet de très puissantes vibrations au regard de sa petite taille. Comme pour la technique du cranking, le jeu consistera à alterner réccupération linéaire et pauses. Grâce à sa grande flottabilité, le Minimaru remonte en vacillant flanc sur flanc au moindre arrêt et plonge en vibrant intensément lors de la réccupération. Cette évolution en dent de scie particulièrement attractive et ne laisse aucun poisson indifférent !  

 

 

Impression

 

Le Minimaru possède un centre de gravité très bas situé dans le ventre, bien en dessous de son axe horizontal. Cette parfaite disposition du poids lui apporte un rolling très prononcé, aussi bien lors de la nage que durant les arrêts. Ainsi, alors que sa grande bavette le fait vibrer latéralement (wobbling), tout son corps oscille sur son axe (rolling) dans un louvoiement à la cadence effrénée. Ses flancs hauts et plats poussent alors beaucoup d’eau et produisent des pulsations perceptibles à de grandes distances par les poissons.

 

7

 

 

Avis du team :

Le Minimaru est peu plongeant et, canne basse, il nage au maximum à 50 cm sous la surface. Canne haute, il est même possible de la faire passer dans les zones les moins profondes (zones dîtes shallows). En évoluant ainsi juste sous la pellicule de surface, ce petit leurre s’avère très ludique car il est possible de voir le poisson attaquer. Attention néanmoins de ne ferrer que lorsque vous sentez le poids du poisson sous peine de lui ôter de la gueule !

 

 

Mi poisson – mi insecte !

Le Minimaru se distingue des petits minnows effilés à la nage discrète : il est justement là pour se faire remarquer ! C’est un leurre très provocateur qui se base sur l’agressivité naturelle des prédateurs. Sa nage très dynamique renvoyant de lourdes pulsations a ainsi le don de déclencher des attaques reflexes (Réaction bite).

Impression

Tous ceux qui ont pêché à la surprise savent que même les truites difficiles ne peuvent résister à un insecte tombant à coté d’elles. Et avec sa petite taille, sa forme ramassée et ses couleurs voyantes, ce leurre a tout d’un insecte. Même sa nage très vibratoire participe à l’illusion !

 

8Avis du team :

Vous constaterez bien souvent que les truites et les chevesnes le gobent aussi en surface. Une animation amusante est ainsi de le laisser flotter en ponctuant sa dérive de quelques tirées canne basse. Il plonge alors sous la pellicule de quelques centimètres et lors du relâcher, sa grande flottabilité le fait remonter en surface. Avec votre scion, il est aussi possible de le faire trembler sur place comme un insecte se débattant dans la peau de l’eau. Parfois, son seul impact à la surface suffit à déclencher l’attaque d’un poisson. Une technique très visuelle qui est d’une redoutable efficacité durant les périodes les plus chaudes !

 

Idéal pour le catch and release !

DSC06170Pour tous les pêcheurs adeptes du catch and release (Attraper et relâcher), sachez que le Minimaru est armé d’origine d’un hameçon simple. La pointe unique dépourvue d’ardillon  blesse beaucoup moins les fragiles truites qu’en utilisant un triple et permet ainsi une bien meilleure relâche. Moins traumatisés, les poissons repartent facilement et leurs chances de survie sont optimisées. Contrairement à ce que certains pourraient penser, les touches manquées ne sont pas plus nombreuses car la forme spécifique de l’hameçon optimise l’auto ferrage. L’œillet surdimensionné contribue également à une parfaite mobilité de l’hameçon, aussi bien lors de la prise en gueule par le prédateur que lorsqu’il se débat. Il faudra juste veiller lors du combat à toujours conserver votre ligne tendue et à conserver votre canne basse afin d’éviter les décrochages.

 

ImpressionAvis de Stéphane Charles :

Un hameçon simple sans ardillon permet une bien meilleure relâche des truites. Pensez également à mouiller vos mains si vous souhaitez poser en photo avec votre prise. En effet, le contact direct avec votre peau sèche enlève le mucus qui protège le poisson et l’expose aux infections après sa relâche. La meilleure solution est d’ailleurs de décrocher le poisson dans l’eau en vous saisissant uniquement de l’hameçon entre deux doigts. Sans ardillon, celui-ci sortira facilement d’un simple geste. Relâcher, c’est bien! Avoir les bons gestes pour donner un maximum de chances de survie à nos partenaires de jeux c’est mieux !

 

Une gamme de coloris très réussie

Impression

 

 

Tout comme pour son profil rappelant autant un poisson qu’un insecte, la gamme de coloris du Minimaru joue sur les deux tableaux ! Le couleur Nacré / dos bleu figurant un poissonnet sera privilégié par temps clair. Le coloris noir / tête rouge rappellera autant la livrée nuptiale d’un petit vairon que celle d’un petit coléoptère ayant chuté dans l’eau et sera parfait pour les fortes luminosités. La teinte Rouge Sang sera également excellente par ces conditions. Leurs effets de transparence contribueront d’ailleurs à les fondre dans l’environnement pour encore plus de réalisme.

Beaucoup plus incitatives, les autres modèles reprennent les couleurs voyantes d’insectes. Selon les conditions et l’activité des poissons, vous aurez même la possibilité de choisir entre des teintes avec ou sans reflets ! Ainsi, le Jaune / Dos vert ainsi que le Tout Orange offrent un ton mat qui n’alerte pas les poissons méfiants. Le vert ne sera d’ailleurs pas sans rappeler une sauterelle, – proie de prédilection des truites et des chevesnes. La robe Orange / dos mauve est quant à elle beaucoup plus provocatrice avec ses superbes reflets métalliques et visera les poissons plus actifs.

 

 

 

29/02/2016 | Publié par Flashmer Team dans ACTUALITE, CONNAISSANCE DU MATÉRIEL, CONSEILS TECHNIQUES, TEAM FLASHMER, TESTS PRODUITS