Pêche du calamar au bouchon lumineux

La pêche du calamar au bouchon lumineux est une des techniques les plus simples et efficaces pour toucher ce céphalopode. Il est même possible de l’utiliser en même temps que l’on pêche à la turlutte – rendant cette technique très complémentaire.

Pêche du calamar au bouchon lumineux

 

Les bonnes conditions pour pêcher le calamar au bouchon lumineux

Les saisons les plus propices à la pêche du calamar au bouchon lumineux du bord sont l’automne et l’hiver quand les températures de l’eau ont suffisamment baissé. Si des captures en journée restent possibles, c’est surtout à partir du coucher du soleil, durant toute la nuit ou encore à l’aube que cette pêche est la plus productive. Ces céphalopodes apprécient un mer claire et des eaux teintées ne seront pas favorables à leur pêche. Un peu de houle et de clapot seront très bénéfiques à cette pêche car en faisant bouger le bouchon, les vagues animent l’appât – le rendant ainsi plus attractif.

Vincent Goletto avec un beau calamar pris au bouchon lumineux

La lune influe directement sur les différentes techniques de pêche du calamar. Ainsi, une pleine lune est très favorable à la pêche à la turlutte mais la technique du bouchon marche alors moins bien. Avec une lune à moitié pleine, les calamars chassent en pleine eau et il sera alors nécessaire de faire varier la profondeur de l’appât pour trouver celles où évoluent les céphalopodes. Une lune noire est la meilleure période pour la technique des calamars au bouchon car ils peuvent sentir l’appât sur de grandes distances. De même, le bouchon lumineux a alors tendance à les attirer – surtout lorsqu’il n’y a aucune source lumineuses sur votre spot.

 

Les spots pour pêcher le calamar au bouchon lumineux

Les digues portuaires sont de bons postes à calamars

Les zones les plus propices pour pêcher le calamar au bouchon sont les digues rocheuses, les entrées de ports (vérifier les législations locales). Des sources de lumières telles que des lampadaires (ex : zones portuaires) seront très propices à la venue des calamars car celles-ci attirent les petits poissons fourrage. Ils ont alors tendance à chasser dans les couches d’eau proches de la surface qui sont les plus éclairées. Une profondeur de 5 à 10 m à distances de lancer sera idéale pour cette technique.

 

Le matériel pour pêcher le calamar au bouchon lumineux

Le montage bouchon + plomb + appât étant assez lourd, nous vous conseillons d’utiliser une canne assez puissante de type surfcasting light (60/120 g) d’une longueur de 4 m environ qui sera associée à un moulinet 4000 / 5000. Évitez la tresse en corps de ligne et préférez lui du nylon (ex : 30/100) En effet, la tresse flottant en surface, celle-ci ferait dériver le bouchon trop rapidement en présence de vent.

Etienne Goletto prêt à lancer son montage bouchon lumineux + appât

 

Le montage pour pêcher le calamar au bouchon lumineux

Le montage bouchon lumineux

 

 

Le montage pour pêcher le calamar au bouchon lumineux est d’une grande simplicité. Sur votre corps de ligne venant du moulinet, vous placerez tout d’abord un stop float. Son coulissement dur sur votre fil vous permettra de le positionner où vous le souhaitez afin qu’il bloque le bouchon à la profondeur voulue.

 

Enfilez votre ligne dans l’anneau du bouchon. Ce bouchon lumineux peut être à pile ou à lumière chimique (ex : Starlight). Sachez que si les bouchons à piles sont un peu plus chers à l’achat, leur lumière est bien plus forte.

 

 

Les flotteurs lumineux Fuji Toki ® : la qualité japonaise !

De grande qualité, les flotteurs électriques lumineux à diodes Fuji® FFA et Fuji CS sont entièrement fabriqués au japon – un signe d’excellence ! Contrairement à des flotteurs bas de gamme, leur étanchéité est parfaite et ils sont très résistants dans le temps. Leur lumière ultra puissante est facilement visible jusqu’à plusieurs dizaines de mètres.flotteur Fuji®  FFA

 

 

Le Flotteur Fuji®  FFA est le plus gros modèle et pourra accueillir les plus grosses plombées (30 et 37,5 g). Il peut ainsi être lancé à de très grandes distances et il est capable de soutenir les plus gros poissons appâts.

 

 

flotteurs Fuji®  CS

 

 

Les Flotteurs Fuji®  CS sont des bouchons lumineux de dernière génération qui sont équipés de LED ultra basse consommation. Ils sont ainsi ultra lumineux tout en ne nécessitant qu’une seule petite pile AAA (1,5 volts). Le même flotteur peut émettre 3 couleurs (rouge, vert et blanc) juste en tournant la partie supérieure. Vous pouvez ainsi pêcher à plusieurs en identifiant facilement votre bouchon. Révolutionnaire ! 

 

Il est également possible d’utiliser un flotteur éclairant dont l’antenne creuse peut accueillir un bâtonnet chimique lumineux. La large gamme Flotteurs éclairants – Starlite® Flashmer est composée de multiples tailles pouvant soutenir des poids différents pour vous adapter à tous types d’appâts.

Flotteurs éclairants – Starlite® Flashmer

On rajoute un simple émerillon baril sur lequel disposera le bas de ligne de 30 à 50 cm en 25 à 28/100. Il suffit alors d’y accrocher une « calamarette » (nommée aussi « tauténière »). Ainsi, le team Flashmer apprécie particulièrement les turluttes aiguilles Flashmer. En effet, ils peuvent y placer des poissons-appâts de toutes tailles. Conçues en inox, elles ne rouillent pas malgré l’eau salée. Elles disposent d’un double panier doté de piques très résistants et ultra piquants. La perle phosphorescente émet une luminosité qui attire les calamars sur de grandes distances.  Même de nuit, le remplacement du poisson appâts sur la Turlutte Aiguille est hyper simple. Elles existent en 15 et 20 cm pour s’adapter à toutes les tailles de poissons.

turluttes aiguilles Flashmer

Astuce de Vincent, Etienne et Colin Goletto du team Flashmer :

Le team Flashmer possède une astuce très pratique pour mieux maintenir le poisson appât sur la turlutte aiguille Flashmer. Ainsi, ils rajoutent un simple fil de cuivre de 20 à 30 cm qui est attaché à la base de la turlutte. Après avoir enfilé le poisson sur la tige par la tête, il suffit alors d’enrouler le fil de cuivre autour du corps. En terminant avec quelques tours autour de la queue, le poisson-appât est alors parfaitement maintenu. Celui-ci résiste ainsi beaucoup mieux à des lancer puissants et aux poissons parasites (ex : bogues).

Astuce de Vincent, Etienne et Colin Goletto du team Flashmer

 

Le poisson-appât pour pêcher le calamar au bouchon lumineux

La sardine est le poisson appât généralement utilisé pour pêcher le calamar au bouchon

La sardine est le poisson-appât le plus communément utilisé car il est ultra attractif sur les calamars. En effet, elle émet de puissants effluves qui attirent ces céphalopodes sur de grandes distances. Il est également possible d’utiliser d’autres poissons gras qui offrent une meilleure résistance sur la tige tels que la maquereau. Vous pouvez aussi utiliser d’autres espèces comme des sévereaux, des bogues, des oblades, etc.

Calamar pris au bouchon par Etienne Goletto

 

Comment pêcher les calamars au bouchon lumineux

Encore un beau calamar pris au bouchon par Etienne !

Les calamars s’approchant prés des côtes la nuit, il ne sera pas nécessaire de lancer très loin. D’une digue ou d’un ouvrage portuaire, la pêche s’effectue généralement à environ une quinzaine de mètres du bord. Ce n’est que dans les secteurs ayant des fonds avec une faible déclivité que vous devrez lancer plus loin. En déplaçant le stop-float sur votre ligne, n’hésitez pas à changer la profondeur de pêche régulièrement (ex : toutes les 30 mns). Il sera également possible de pêcher à plusieurs cannes réglées à des profondeurs différentes. Vous trouverez ainsi plus rapidement la couche d’eau où chassent les calamars. Ainsi Colin, Etienne et Vincent pêchent ensemble à des profondeurs différentes et dés les premières prises, ils règlent tous leurs flotteurs à la bonne hauteur. Les calamars vivant en bancs, il n’est alors pas rare de faire des prises multiples.

Juste après, c’est à Vincent de sortir un calamar pris au bouchon !

Avec un flotteur lumineux, la touche d’un calamar est bien visible. Le bouchon s’enfonce ainsi franchement sous l’eau. Le team Flashmer vous conseille d’attendre une dizaine de secondes et de récupérer le mou dans la ligne avant de ferrer. Avec l’élasticité du nylon, le ferrage gagnera à être ample et appuyé afin de vous assurer de bien faire pénétrer les piques dans la chair des calamars. Les gros spécimens vous donneront l’impression d’être accrochés mais rapidement, de fortes tirées vous rappelleront qu’un beau calamar tire vraiment ! Votre frein devra être parfaitement réglé pour éviter les casses. Il sera également conseillé de récupérer votre ligne en continu et sans mou afin d’éviter les décrochages (les piques n’ont pas d’ardillons). Nous vous recommandons d’ailleurs vivement d’utiliser une épuisette afin d’assurer votre prise.

Colin a commencé très jeune à pêcher les calamars au bouchon

 

Les frères Goletto ont beaucoup pêché le calamar au bouchon !

Calamars au bouchon : une des premières pêches de Vincent, Etienne et Colin du team Flashmer :

La technique du calamar au bouchon lumineux fut une des premières pêches qu’ont pratiquée Vincent, Etienne et Colin du team Flashmer. Quand ils ont commencé, Vincent avait 12 ans, Etienne 10 et Colin…5 à peine ! Ce sont leurs parents qui les amenaient à la pêche en voiture.

 

Avec des températures souvent négatives, ils attendaient dans leur véhicule pendant des heures alors que les frères pêchaient. Ils lisaient à la lumière des lampadaires et rallumaient parfois le moteur afin de se réchauffer avec le radiateur sans trop user les batteries. Ils l’ont fait durant de nombreuses années jusqu’à ce que Vincent passe son permis de conduire et puisse véhiculer ses deux frères. C’est ainsi qu’ils ont commencé à pêcher et l’abnégation de leur parents a donc fortement contribué à forger leur passion.

 

05/01/2022 | Publié par Flashmer Team dans ACTUALITE, CONNAISSANCE DU MATÉRIEL, CONSEILS TECHNIQUES, TEAM FLASHMER