Metal Spot : le sauve bredouille !

Lors de leur dernière sortie, Colin et Rémi ont été sauvé de la bredouille grâce au Métal Spot Flashmer – un casting jig hyper efficace !

Bonitous pris au Metal Spot coloris ikanago par Remi et colin !

Aves le début de l’automne, les bonites sont de retour sur nos côtes. De nombreuses connaissances en ont fait de très belles pêches ces derniers jours et nous décidons donc d’en profiter. J’ai invité mes amis Rémi et Colin Goletto sur mon bateau et nous partons dés l’aube avec l’envie d’en découdre. Nous prospectons les zones porteuses pendant prés d’une heure mais pas un signe d’activité. Les bonites ne sont pas actives et nous décidons donc de traquer le tassergal au stickbait au plus prés de la côte dans un secteur où nous avons multiplié les prises l’année précédente. Mais les saisons se suivent et ne se ressemblent pas ! Et à part un spécimen énorme ayant suivi mon leurre de surface et m’ayant fait un refus à quelques mètres à peine du bateau, ces prédateurs ne sont pas là.

Départ à l'aube

Nous repartons donc vers les zones propices à la présence de bonites. Pendant toute la matinée, nous prospectons à bonne vitesse les cotes à différentes profondeurs. Les énormes chasses dont nous parlaient nos amis il y a quelques jours ont disparu ! Nous nous approchons d’un groupe d’oiseaux posés sur l’eau – ce qui pourrait être le signe qu’une chasse s’est déroulée là ou qu’elle va exploser. À force de patience, nous apercevons en surface quelques légères éclaboussures. Quelques bonitous chassent mais de façon très éparse et très subite. Ce prédateur est déjà difficile à prendre et il l’est d’autant plus quand il est peu actif ! Il ne s’agit que de quelques poissons et leurs attaques en surface sont très rapides. Ca ne dure qu’un instant et nous avons à peine le temps de lancer qu’ils semblent avoir disparu ! Nous essayons de nombreux leurres mais même en tombant au cœur d’une chasse un peu plus longue que les autres, nous enchaînons refus sur refus !

À part quelques splashs épisodiques en surface, les bonites sont très peu actives

 

Métal Spot  : hyper efficace !

Métal Spot coloris ikanago : une nouveauté 2021 !Métal Spot coloris ikanago : une nouveauté 2021 !

Nous sommes sur l’eau depuis plusieurs heures et la pêche s’annonce très difficile. Voulant à tous prix prendre au moins un bonitou, Colin sort un Métal Spot Flashmer 7 g de sa boite. C’est le nouveau coloris ikanago : une nouveauté 2021 qui est d’un réalisme impressionnant. Un véritable poisson fourrage ! Connaissant lui aussi l’efficacité du Métal Spot sur les bonites méfiantes, Remi l’imite aussitôt et prend dans ma boite un modèle de 14 g du même coloris. Quand ces poissons sont difficiles, le Metal Spot leur ont souvent sauvé la mise ! Ils privilégient les plus petits  grammages (7 à 14 g) car leur petite taille correspond bien à la gueule étroite des bonitous. De même, quand ils sont focalisés sur de minuscules poissonnets de quelques centimètres à peine, ils refusent tous les leurres dépassant cette taille. Les Métal Spot 7 g et 14 g faisant respectivement 4 et 4,5 cm, difficile de faire plus petit !

 Très dense, le Métal Spot se lance à de très grandes distances !

Le Métal Spot Flashmer étant très dense et hyper compact, il se lance à de très grandes distances – même dans ces faibles grammages. Il permet donc de rester à des distances respectables de la chasse et vous évite ainsi de faire sonder les poissons à cause de la proximité du bateau. Cette grande densité offre également l’avantage de proposer une imitation ultra réaliste de quelques centimètres à peine tout en ayant un poids suffisant pour être propulsé suffisamment loin. Leur autre atout est d’offrir une nage ultra réaliste même sur simple récupération linéaire. Il suffit de les ramener rapidement au moulinet pour que le Métal Spot nage en swimming en oscillant fortement sur son axe dans un rolling extrême. Plus vous le récupérez rapidement et plus il bat frénétiquement de la queue – ce qui a le don de faire craquer les bonites les plus méfiantes !

 

Metal Spot : le sauve bredouille !

À part quelques splashs épisodiques en surface, les bonites sont très peu actives

Alors que nous sillonnons la cote depuis des heures à depuis plusieurs heures à différentes profondeurs, quelques oiseaux en vol stationnaire au dessus de la surface sont repérés au loin. Des splashs épars montrent quelques bonitous en activité. Ce n’est pas énorme mais ca pourrait suffire à faire quelques poissons ! Nous nous approchons à vitesse très réduite afin de ne pas effrayer ces prédateurs très méfiants aujourd’hui. Une boule de poissons fourrage ultra dense forme une masse noire en surface. Les bonites attaquent par vagues de quelques individus à peine puis resondent aussitôt. Sur une nouvelle chasse de quelques secondes, Colin et Rémi lancent leur Métal Spot Flashmer et le récupèrent en moulinant rapidement. Colin est le premier à être attelé – aussitôt suivi par Remi. Doublé !

Colin en plein combat avec une bonite

Avec ces boules de nerf capables de rushs à plus de 60 km/h, les prises multiples sont délicates à gérer. Tout en combattant, les deux amis sont obligés sont obligés de faire plusieurs fois le tour du bateau. Afin d’éviter que leur ligne ne se croisent, chacun est souvent contraint de faire passer leur canne au dessus ou au dessous de celle de son partenaire. Un vrai jeu de chaises musicales ! Le bonitou de Rémi est le premier à arriver et je l’épuisette aussitôt. Celui de Colin finit enfin par apparaitre en surface. Mais il est encore un peu trop « frais » et il mettra du temps à rejoindre son congénère dans l’épuisette.

Premier bonitou …suivi par un second bonitou. Doublé !

 

L’épuisette Alu Big Fish Flashmer : grand panier et filet rubber mesh !

Une grande épuisette telle que l’Alu Big Fish Flashmer permet de faire rentrer plusieurs prises !

L’avantage d’une grande épuisette telle que l’Alu Big Fish Flashmer est de pouvoir faire rentrer en même temps les prises multiples de plusieurs pêcheurs. Son panier est énorme puisque qu’il est large de 80 cm et profond de 90 cm – ce qui est considérable ! Elle permet donc de prendre les plus grands poissons mais également d’épuiseter plusieurs prises simultanément comme ce fut le cas ici. Son autre avantage non négligeable est d’être doté d’un filet rubber mesh. Ses mailles caoutchoutées enlèvent moins de mucus et blessent donc moins les poissons – ce qui la rend parfaite pour la pratique du catch and release. Le mucus protège le poisson des infections et offre une barrière physique face aux bactéries. L’utilisation d’une épuisette à filet rubber mesh comme l’Alu Big Fish Flashmer garantie ainsi de faire une bien meilleure relâche. Et ce fut bien le cas avec ces deux bonitous qui sont repartis en pleine forme après la photo !

L’épuisette Alu Big Fish Flashmer L’épuisette Alu Big Fish possède un manche qui coulisse dans le panier pour un encombrement réduit !

Rémi et Colin posent pour la photo souvenir en tenant les bonitous par la queue pour les immobiliser autant que possible. Des poissons pris in extremis dans des conditions aussi difficiles sont précieux car ils les sauvent de la bredouille !

Bonitous pris au Metal Spot coloris ikanago par Remi et colin !

Mais comme à leur habitude, ces boules de muscles se contorsionnent dans tous les sens en battant frénétiquement de la queue. Même expérimentés, les pêcheurs ont bien du mal à les tenir. Le principal est de ne surtout pas les lâcher car le choc sur le pont pourrait les blesser. En se débattant, ils peuvent aussi accrocher l’hameçon du Métal Spot Flashmer dans votre peau ou le projeter projeter violemment sur vous avec les mêmes résultats. Pire, dans leur chute, ils pourraient également le faire pénétrer profondément dans vos chairs. En les tenant fermement par la queue, les pêcheurs tiennent bon. 2 / 3 photos et j’enlève rapidement les hameçons à la pince. Les poissons sont aussitôt libérés et repartent à grande vitesse.

La difficulté de poser pour la photo avec ces boules de muscles qui gigotent !

La difficulté de poser pour la photo avec ces boules de muscles qui gigotent !

Au final, nous insisterons pendant plusieurs heures en prospectant toute la côte sur plus de 30 milles nautiques.  Mais les bonites ne sont décidément pas actives ce jour là ! Pour un essai terrain, on peut dire que la nouvelle couleur Ikanago du Metal Spot Flashmer a vraiment prouvé son efficacité. Il n’y avait que quelques opportunités très courtes à saisir que Colin et Rémi n’ont pas manquées. Et encore une fois de plus, le Metal Spot Flashmer a montré à quel point il était un « véritable sauve-bredouille » !

09/11/2021 | Publié par Flashmer Team dans ACTUALITE, CONNAISSANCE DU MATÉRIEL, CONSEILS TECHNIQUES, TESTS PRODUITS