Sparidés en pêche fine au montage Daurade Royale Traînard Flashmer

 

Le bas de ligne Daurade Royale Traînard Flashmer est un must pour les pêches fines des sparidés en bateau !

Un magnifique doublé au montage daurade royale traînard Flashmer

 

Montage Daurade Royale Traînard Flashmer : le top pour les sparidés !

Bas de ligne Royale Trainard Flashmer Bas de ligne Royale Trainard Flashmer

 

Le Bas de ligne Daurade Royale Traînard Flashmer est entièrement en fluorocarbone. Ce matériau offre l’avantage d’être beaucoup plus discret que le nylon car son indice de réfraction est très proche de l’eau. C’est un atout pour la pêche des sparidés connus pour leur grande méfiance. Le fluorocarbone a également l’avantage d’offrir une certaine rigidité structurelle – limitant ainsi grandement les problèmes d’emmêlements. Sa résistance naturelle à l’abrasion sera aussi grandement appréciée face à la redoutable dentition des sparidés.

Gros combat !

Le montage Daurade Royale Traînard Flashmer est constitué d’un bas de ligne de 140 cm en 30/100. Il dispose d’une empile haute de 30 cm et d’un traînard de 80 cm. Ces potences sont en 22 à 25/100, – ce qui les rend parfaites pour les pêches très fines des sparidés les plus méfiants. L’empile est volontairement courte afin de limiter les emmêlements. Plus long et placé très bas à proximité de l’attache du plomb, le traînard est conçu pour faire reposer l’appât directement sur le fond. Leur fixation est assurée par des perles clipots transparentes très discrètes. Elles offrent également l’avantage d’assurer une rotation multidirectionnelle parfaite des empiles. Vous évitez ainsi les problèmes de vrillages ou d’emmêlements dans les courants.

Belle daurade royale prise au montage traînard Flashmer

L’intérêt de l’empile associée au traînard est de pêcher à deux hauteurs différentes. Ainsi, le traînard fera reposer l’appât sur le fond et intéressera en priorité les espèces benthiques s’alimentant directement sur le substrat. L’empile placée plus haut ciblera les poissons décollés du fond et s’alimentant en pleine eau. Vous prospectez ainsi très efficacement dans deux strates d’eau. En action de pêche sur le terrain, nous avons remarqué que les plus gros  sparidés ont tendance à mordre sur le traînard. La plupart des belles daurades royales et des gros pageots mordent ainsi souvent sur l’appât reposant directement sur le substrat. Il est fréquent que les poissons pris sur l’empile haute soient des veirades, des grisets, ou encore des sars – permettant ainsi de prendre une grande diversité de sparidés.  

Les pageots sont des sparidés très combattifs !

L’avantage est également de pouvoir proposer deux appâts différents afin de pouvoir « viser large » et connaitre celui qui correspond à l’humeur des poissons le jour de votre sortie. En effet, un appât peut donner de meilleurs résultats un jour alors que le lendemain, ce sera une autre esche qui fonctionnera. Ainsi, lorsque vous constatez qu’un appât fonctionne mieux qu’un autre, vous pourrez vous adapter rapidement et l’escher sur toutes vos empiles pour de meilleurs résultats.

Hameçons ronds

 

Les hameçons ronds à hampe courte de type « chinu » du montage Daurade Royale Traînard Flashmer sont idéaux pour la pêche des sparidés. En effet, cette forme correspond parfaitement à la gueule de ces poissons et assure un bien meilleur ferrage que d’autres modèles. Ils disposent d’un excellent piquant afin de pouvoir percer la gueule pavée de ces sparidés. Forts de fer, ils permettront d’affronter la puissante mâchoire et la redoutable dentition  des daurades royales.

 

 

La tresse : indispensable pour les pêches profondes !

Tresse Superbraid 8 X Yo-ZuriPour les pêches profondes en bateau, une bonne tresse est indispensable. La tresse Superbraid 8 X Yo-Zuri sera ainsi parfaite pour ressentir les touches parfois très fines des sparidés. Cette tresse de dernière génération en 8 brins offre en effet l’avantage d’être ultra dense et très compacte. Elle dispose ainsi d’un rapport diamètre / résistance exceptionnel qui permet de pêcher très fin. C’est un atout pour mieux fendre les courants et afin d’éviter d’avoir un ventre dans la ligne. Vous percevrez ainsi les touches les plus infimes même dans de grandes profondeurs. Nous vous conseillons ainsi d’utiliser la Superbraid 8 X Yo-Zuri en # PE 0.8 qui offre une résistance de 16 lb, ce qui est bien suffisant pour les pêches fines des sparidés. Cette tresse offre également l’avantage d’être graduée avec 5 couleurs différentes. Il est ainsi possible lors de la dérive de reconnaitre visuellement les variations de profondeurs.

 

 

Sur ligne fine, le combat avec un sparidé doit être doux pour éviter les décrochages et les cassesAstuce Flashmer :

Avec l’absence d’élasticité de la tresse, nous vous recommandons vivement de ne pas chercher à treuiller en force le poisson. En effet, le combat doit s’effectuer sans précipitation avec un frein réglé doux afin d’éviter les décrochages. Avec sa gueule pavée de fortes molaires, une daurade royale est souvent piquée au bord des lèvres et un combat trop autoritaire entraine de nombreux décrochages.

 

Beau pageot pris au bibi sur le montage traînard Flashmer

 

Pêche des sparidés en bateau au bas de ligne daurade Royale Trainard Flashmer

La pêche pourra s’effectuer au mouillage ou en dérive libre. S’ancrer permettra de pêcher très précisément une zone concentrant les poissons tels qu’un tombant rocheux, une tête de roche, etc. Il est également possible d’utiliser des appâts fragiles qui ne supporteraient pas la dérive tels que la piade, la cordelle, etc. Au mouillage, vous avez alors plus de sensibilité pour détecter les touches les plus infimes – les plus grosses daurades étant généralement les plus méfiantes. L’inconvénient sera néanmoins d’avoir à attendre le passage du poisson s’il n’est pas déjà présent sur zone.

Les veirades mordent souvent sur l’empile haute !

Laisser le bateau dériver permettra de prospecter de vastes étendues d’eau à la recherche de sparidés actifs. Il sera néanmoins nécessaire de plomber d’avantage qu’au mouillage afin de rester autant que possible à la verticale. Les risques d’accrochages du plomb ou des hameçons sont également plus élevés dans les milieux rocheux.

Daurade royale d’automne

Il sera conseillé de ne pas laisser directement couler votre montage mais plutôt de le lancer délicatement au devant de votre dérive. L’intérêt est double ! En effet, le bateau se déplaçant, le temps que votre montage coule alors que le bateau continue à avancer, vous serez à la verticale quand celui-ci arrivera sur le fond. Vous pourrez rester ainsi bien plus longtemps à la verticale du bateau sans rendre du fil à cause de la dérive. L’avantage de lancer votre bas de ligne devant vous est également de déployer les empiles avant l’impact sur l’eau. L’appât plus léger restant au dessus du montage, vous éviterez ainsi que les empiles ne s’emmêlent lors de la descente.

Une bonne pince à anneaux brises Flashmer sert aussi à enlever l’hameçon

 

Sparidés en bateau : les bonnes profondeurs !

Les veirades mordent souvent sur l’empile haute !

Pour les pêches en bateau des sparidés, trouver les bonnes profondeurs en fonction de la saison sera primordial. En effet, comme d’autres sparidés, les daurades royales et les autres sparidés apprécient des températures stables. Ces poissons migrent donc en fonction de la température de l’eau. Ainsi, ils se trouvent très prés des cotes en été puis ils se réfugient dans des fonds pouvant atteindre 150 m durant l’hiver afin de trouver des températures plus stables. Au printemps, il sera possible d’intercepter leur retour vers la côte dans plusieurs dizaines de mètres de profondeur. Cette migration s’effectue avec le réchauffement progressif des eaux vers avril / mai en Atlantique et en mars / avril en Méditerranée. Durant les beaux jours d’été, les daurades royales sont par exemple à la côte et peuvent donc se pêcher dans quelques mètres de fonds à peine. Dés que les eaux refroidissent en automne, elles entament une nouvelle migration vers les grandes profondeurs. Elles restent alors à nouveau dans des fonds intermédiaires de plusieurs dizaines de mètres de profondeur. Cette période est donc particulièrement intéressante pour leur pêche avec un bas de ligne daurade royale Flashmer car elles cherchent à faire des réserves pour leur reproduction et afin de passer l’hiver. De même, elles ont profité des beaux jours pour s’engraisser et ont pris beaucoup de poids. En Atlantique, il sera ainsi possible de les rechercher dans ces profondeurs jusqu’en octobre. En Méditerranée, il sera possible de rechercher les daurades royales et les autres sparidés jusqu’en décembre.

En automne, les dorades se trouvent à plusieurs dizaines de mètres de profondeur

 

Les appâts au top pour les sparidés en bateau !

Bibis Américains

Le choix de vos appâts pour les pêches en dérive sera tout d’abord conditionné par leur résistance. En effet, de nombreux petits poissons parasites (ex : girelles, serrans, etc.) vivent dans ces fonds et ils ont tendance à vider les hameçons de votre bas de ligne daurade royale traînard Flashmer très rapidement quand on utilise un appât trop fragile. De même, la dérive et la pression des courants peuvent littéralement arracher une esche offrant une mauvaise tenue. C’est ainsi le cas des piades, des chairs de coquillages, etc.  Les meilleurs appâts pour cibler les sparidés en dérive seront des vers tels que l’américain, le rag, le mouron, le bibi, etc. L’américain est très sanguin et cette hémoglobine attire les poissons sur de grandes distances. Lorsqu’il est esché avec la tête au niveau de la pointe de l’hameçon, le rag est très résistant. Ce ver dégage d’ailleurs des effluves très attractifs sur les sparidés.

Ce bibi est parfaitement esché sur l’hameçon rond du traînard

Le bibi offre l’avantage d’avoir une peau épaisse que les petits poissons indésirables ne peuvent attaquer. Sa robustesse permet donc d’attendre un beau sparidé. Charnu et doté d’une forte section, le bibi représente une belle bouchée et permet donc de cibler les beaux poissons.

Une aiguille a ver Flashmer disposant d’une cavité à chaque bout est pratique !

Pour une parfaite présentation et une meilleure tenue à l’hameçon, il sera conseillé d’escher vos vers avec une aiguille à ver Flashmer. Celle dotée  d’une cavité de chaque coté est très pratique et facilite grandement l’eschage. En effet, elle permet d’enfiler l’aiguille en commençant par la tête qui est la partie la plus charnue du ver – ce qui rend l’opération plus facile. Une fois le ver en place sur l’aiguille, il suffit de positionner la pointe de l’hameçon du coté queue du ver et d’effectuer le transfert. La tête qui est la partie la plus solide du ver se retrouve alors au niveau de la pointe. La tenue de votre ver est alors bien meilleure et il tiendra bien plus longtemps face aux assauts des petits poissons indésirables.

 Eschage d’un ver avec une aiguille à ver Flashmer Eschage d’un ver avec une aiguille à ver Flashmer

Réglementation :

La taille minimale de capture de la daurade royale est de 23 cm en Mer du nord, Manche, Atlantique et Méditerranée (arrêté du 29 janvier 2013). Il est à noter que toute daurade conservée devra être marquée lors de son débarquement de l’embarcation (le marquage ne devant pas empêcher la mesure de la taille du poisson sur le bateau). Ce marquage consiste en l’ablation de la partie inférieure de la nageoire caudale (arrêté du 17 mai 2011). 

Retrouvez dans ce document officiel  toutes les informations disponibles sur les tailles minimales de captures dans le cadre de la pêche maritime de loisir:

https://www.legifrance.gouv.fr/loda/id/LEGITEXT000026582642/

21/10/2021 | Publié par Flashmer Team dans ACTUALITE, CONNAISSANCE DU MATÉRIEL, CONSEILS TECHNIQUES, SORTIE PECHE, TESTS PRODUITS