Carton de tassergals au 3DR Prop !

Les tassergals sont de plus en plus présents sur le littoral méditerranéen. Ainsi, alors que ce poisson était absent sur mes postes il y a encore quelques années, sa population s’est depuis fortement développée. Et parmi les leurres de surface avec lequel le pêcher, il y en a un qui cartonne tout particulièrement sur ce prédateur : Le 3DR Prop Yo-Zuri !

 

Beau tassergal pris au 3DR Prop Yo-Zuri coloris Blue Gill

 

Cet été, c’est ainsi en recherchant le bar que j’ai découvert un spot très particulier où les tassergals sont hyper présents. Cette lagune offre la particularité d’avoir une rive très boisée avec de nombreux troncs morts reposant dans l’eau et de vastes herbiers. Les tassergals se camouflent ici dans les branches comme le font les snooks dans les racines des palétuviers. Alors qu’on est en mer, on a vraiment l’impression de pêcher le black bass ! Le principe est de pêcher au plus près de ces obstacles immergés en zigzaguant entre les branches qui dépassent – d’où le choix d’un leurre de surface. Ce type de leurre permet également de passer au dessus des herbiers affleurant en surface où les prédateurs se cachent en embuscade. Si le tassergal répond très bien aux leurres de surface tels que les stickbaits (ex : Super Spook, Mini Spook, 3DR Pencil, etc.) ou les poppers (3DR popper, 3D Popper, etc.), c’est le 3DR Prop Yo-Zuri qui a vraiment fait la différence sur ces poissons lors de nos dernières sessions ! Ainsi, ce leurre nous a permis de toucher jusqu’à une dizaine de ces prédateurs à chaque matinée !

 

Ce tassergal a fait une chandelle hors de l'eau lors de l'attaque!

 

Le 3DR Prop Yo-Zuri s’est révélé vraiment redoutable sur le tassergal ! Rien d’étonnant car il est très incitatif et ce prédateur adore les leurres provocateurs. Avec son hélice, le 3DR Prop brasse énormément d’eau en laissant derrière lui un chapelet de bulles hyper attractives. Le sillage important qui est ainsi produit attire également ces carnassiers sur de grandes distances. En hachant l’eau avec ses pales, l’hélice produit enfin de très puissantes vibrations que les poissons ressentent directement sur leur ligne latérale.

 

Hélice en polycarbonate traitée UV

 

Un des premiers atouts de ce propbait par rapport à d’autres est de très bien se lancer pour un leurre de cette catégorie. C’est un réel avantage pour la pêche du tassergal car ce pélagique aime les longues courses poursuite. Ainsi, il n’est pas rare qu’il suive le leurre sur de longues distances avant d’attaquer à quelques mètres du bateau. L’hélice pouvant freiner le leurre lors du lancer, les ingénieurs Yo-Zuri ont intelligemment réduit sa taille afin qu’elle soit plus aérodynamique et l’ont rendu très légère afin qu’elle tourne à très grande vitesse. Résultat : le 3DR Prop brasse autant qu’un propbait doté d’une hélice plus grosse mais il se lance à de grandes distances. Malin !

 

 

 

 

Son autre avantage est de permettre de ratisser très rapidement les rives. J’ai d’ailleurs remarqué que par rapport à la pêche du bar, le 3DR Prop devait être ramené un peu plus vite pour déclencher l’attaque d’un tassergal. En pouvant être récupéré 2 ou 3 fois plus rapidement qu’un stickbait ou un popper, ce propbait permet donc également de couvrir beaucoup plus de terrain. Il est même possible de faire des lancers moins rapprochés les uns des autres car le 3DR Prop Yo-Zuri brasse tellement d’eau qu’il fait sortir de leurs caches les tassergals sur des distances très importantes.

 

3DR Prop : ca buzze en surface !

 

Dans les zones shallows, j’ai ainsi vu des poissons faire un sillage avec leur dorsale en surface sur plus d’une dizaine de mètres pour attaquer le leurre. Adrénaline garantie ! C’est également un avantage dans ces vastes zones encombrées car il n’est pas nécessaire de lancer trop près des branches ou des herbiers – ce qui limite donc les accrochages. En vous donnant la possibilité d’espacer vos lancers et en pouvant être récupéré plus rapidement, ce power fishing vous permet de prospecter de plus grandes surface lors de la dérive – et donc de toucher  beaucoup plus de poissons actifs.

 

L'animation du 3DR Prop est ultra simple !

 

En action sur le terrain, un maniement s’est révélé d’une rare efficacité sur les tassergals. Il suffit en fait d’effectuer une simple récupération assez rapide au moulinet ponctuée de quelques accélérations avec la canne pour le faire splasher. A raison d’un splash tous les 2 ou 3 mètres, cette animation plait particulièrement à ces prédateurs.

 

Des accélérations créent des splashs

Tout en moulinant scion au ras de l’eau, on imprime à la canne un mouvement de balancier vers l’arrière comme on le fait avec un popper. L’idéal est de se positionner sur le coté afin d’avoir une plus grande amplitude. En accélérant brutalement, l’hélice du 3DR Prop tourne alors à très grande vitesse en créant de fortes projections de gouttelettes, une belle gerbe d’eau et de l’écume. En plus du buzzing créé à vitesse normale, ces splashs émettent de très puissantes vibrations qui font bouger ces pélagiques de très loin.

 

L'aube est idéale pour rechercher les tassergals

 

Quand cette animation ne donnait rien et que les tassergals étaient plus difficiles, nous avons remarqué qu’une simple récupération linéaire plus lente et sans pauses ou accélérations pouvait les décider. C’est souvent le cas quand le soleil commence à être bien présent et que les eaux sont cristallines. La vitesse à laquelle vous ramenez le leurre sera ainsi similaire à celle que vous utilisez pour le bar. On doit alors entendre chaque tour de l’hélice frappant l’eau – un son qui lui a valu le surnom de « tondeuse à gazon » manuelle par le team Flashmer. Lors de sa rotation syncopée, cette hélice retransmet ses vibration à tout le corps du 3DR Prop sous la forme d’une oscillation sur son axe. En donnant au leurre une forte impression de vie, ce rolling très rapide est hyper attractif sur tous les prédateurs. Vous noterez que par rapport à un stickbait, ce type d’animation est vraiment reposante pour le poignet. C’est un avantage certain quand on manie de longues heures et qu’on veut continuer à pêcher en surface pour le fun. Ainsi, le 3DR Prop est parfaitement complémentaire à d’autres leurres tels que les stickbaits ou les poppers.

 

Le Coloris Glass Minnow du 3DR a été ultra efficace sur les tassergals !

 

Lors de nos différentes sessions pêche, nous avons remarqué que les tassergals étaient beaucoup plus actifs tôt à l’aube ou tard au crépuscule. Le coloris Glass Minnow du 3DR Prop Yo-Zuri s’est alors révélé hyper efficace durant ces périodes. Plus tard dans la matinée alors que le soleil est plus haut, les coloris Blue Gill ou Gizzard Shad ont également très bien fonctionné sur ces prédateurs. Les tassergals étant très agressifs, il nous est arrivé d’avoir des dizaines de suivis à la suite pour uniquement quelques attaques. C’est une des spécialités de ces poissons et ça participe au plaisir de le pêcher en surface. Bien souvent, un simple changement de coloris de votre 3DR Prop peut alors suffire à faire augmenter le nombre d’attaques. Disposer de plusieurs couleurs sera donc vivement recommandé ! 

 

3DR Prop  coloris Blue Gill 3DR Prop  coloris Gizzard Shad

 

Mais il faut bien avouer une chose : outre son efficacité sur les tassergals, le plus gros avantage du 3DR Prop Yo-Zuri est bien de provoquer des attaques d’une violence inouïe de la part de ces poissons. Ces pélagiques le chargent avec une violence peu commune. Par rapport à un stickbait ou un popper, les attaques ressemblent ainsi à de véritables explosions !

 

Les attaques des tassergals sur le 3DR Prop Yo-Zuri sont hyper brutales !

 

Certains tassergals se lancent sur le 3DR Prop Yo-Zuri à près de 60 km/heure avec la moitié du dos dépassant de la peau de l’eau. Ils créent alors une violente gerbe d’eau comme le font les jet-ski lors d’un virage brutal ! D’autres attaquant le propbait d’en dessous sont emportés par leur élan et font des chandelles avec leur corps complètement hors de l’eau. Ainsi, alors que mon compagnon de pêche photographiait la nage du 3DR Prop a moins de 3 m du bateau, un tassergal est monté sur le leurre en sautant hors de l’eau avec une telle force que nous avons été éclaboussés à l’intérieur du bateau. Pour les amoureux des pêches de surface comme nous, ces explosions sont vraiment le graal ! 

 

Attaque à moins de 2 m du bateau. Adrénaline garantie !

 

La violence incroyable de ces attaques est certainement liée à la vitesse de récupération beaucoup plus élevée du 3DR Prop Yo-Zuri par rapport à un stickbait ou un popper. Le poisson est en effet obligé de le charger encore plus rapidement. De même, j’ai l’impression que les nombreux stimulis provoqués par ce propbait (buzzing, chapelet de bulles, splashs, etc.) ont tendance à démultiplier l’agressivité des poissons. Ainsi, les bars attaquent eux aussi  le 3DR Prop Yo-Zuri avec une agressivité impressionnante. Les tassergals étant beaucoup plus rapides (ils peuvent faire des pointes à 60 km / heure !), il est donc normal que les explosions en surface soient encore plus spectaculaires ! Si vous aussi vous aimez les attaques très visuelles sur les leurres de surface, essayez donc le 3DR Prop Yo-Zuri sur les tassergals. Décharges d’adrénaline garanties !

 

Un autre beau tassergal pris au 3DR Prop !

03/09/2020 | Publié par Flashmer Team dans ACTUALITE, CONNAISSANCE DU MATÉRIEL, CONSEILS TECHNIQUES, SORTIE PECHE, TESTS PRODUITS