Aji fishing aux casting jigs : fun assuré !

Aji fishing aux casting jigs : du fun avec les chinchards !

 

Nommée aji fishing au Japon (ou Ajing), la pêche des chinchards est une technique aussi productive que ludique. La pêche de ce poisson offre de multiples avantages. En effet, ce prédateur vivant en bancs importants est très abondant sur toutes les côtes françaises. Ainsi, il n’est pas rare de faire de très nombreuses prises à chaque cession Aji fishing. Contrairement à d’autres espèces, il peut également se pêcher toute l’année. C’est ainsi un partenaire de jeu parfait en hiver quand le bar se reproduit au large. Ce caranguidé est enfin un farouche combattant et sa pêche est donc très amusante sur ligne fine. Le fun assuré sur lignes lights !

 

Aji : chinchard ou sévereau

 

Aji fishing : la pêche des sévereaux !

 

De la famille des carangidés, le Trachurus trachurus est généralement nommé chinchard sur la façade atlantique et sévereau en Méditerranée. Ce poisson se fait également appeler caringue, maquereau anglais ou encore saurel. Présent sur toutes les côtes françaises, c’est un prédateur grégaire vivant en bancs parfois très importants pouvant compter jusqu’à plusieurs milliers d’individus. Pélagique, il vit en pleine eau et peut se retrouver à des profondeurs considérables (jusqu’à plus de 1000 m !)

 

Un sévereau de belle taille pris par Etienne au Metal Spot 7 g

 

Une pêche light !

 

Colin en combat avec un beau sévereau pris en light tackle

 

Mesurant en moyenne 30 à 40 cm, ce poisson carnassier peut dépasser les 60 cm pour un poids de plus de 2 kg. Du bord, il sera donc pêché avec des lignes lights – aussi bien par souci de discrétion que pour pouvoir projeter à des distances suffisantes de petits leurres.

 

Light Game 8XPE Asso La Superbaid 8X Yo-Zuri sera choisi en PE #0.8 pour la pêche des chinchards La Micro Braid 8 X Asso en 6/100 est d’une finesse remarquable !

 

Des tresses fines et denses en PE #0.6 à #0.8 telles que la Superbraid 8X Yo – Zuri, la Light Game 8XPE Asso ou la Micro Braid 8X Asso seront parfaites pour cet usage.

 

Premium Asso

Super Fluorocarbon Asso

 

 

En bas de ligne, il sera conseillé d’utiliser du fluorocarbone de qualité de 18 à 22/100 comme le Super Fluorocarbon Asso ou encore le Premium Asso. Il pourra ainsi être pêché en ultra light avec un ensemble rockfishing ou bien encore un ensemble habituellement dédié à la pêche du bar en finesse (5/20 g) pour du hard rockfishing. Le chinchard sera recherché avec des casting jigs de 3 à 15 g en moyenne.

 

Un beau severeau pris au Métal Spot coloris dos orange armé d’un double assist en tête

 

Pour les pêches plus profondes en bateau, les ensembles utilisés seront les mêmes que pour les pêches en finesse du bar car il sera nécessaire de pouvoir manier des casting jigs plus lourds. En fonction des profondeurs rencontrées, il sera en effet nécessaire d’utiliser des leurres de 10 à 40 g en moyenne. Pour ces pêches plus profondes s’adressant à des poissons généralement plus gros qu’en pêche du bord, des lignes de 12 à 16 lb en moyenne seront alors conseillées.  

 

Il n’est pas rare d’enchaîner les prises de sévereaux sur le même spot !

 

Chinchards du bord ou en bateau

 

Énorme sévereau pris par colin au Métal Spot 14 g couleur chrome Énorme sévereau pris par colin au Métal Spot 14 g couleur chrome

 

De jour, le chinchard (ou sévereau) se pêchera surtout en bateau car il s’éloigne alors des côtes et se trouve dans de plus grandes profondeurs. Tout comme le bar, la bonite ou le maquereau, le chinchard chasse en groupe et il n’est pas rare de voir ces signes au sondeur représenté par des arcs à proximité d’une boule de poissons fourrage. Il est même parfois possible de voir des chasses en surface mais celles-ci sont plus rares qu’avec d’autres espèces tells que les maquereaux ou les bonites. Lors de ces chasses sous-marines rencontrées en bateau, des casting jigs de 10 à 40 g (en fonction de la profondeur rencontrée) seront les leurres idéaux pour multiplier les prises.

 

Du bord, la pêche des chinchards de nuit est hyper fun !

 

Pour pêcher le chinchard du bord, l’aube, le crépuscule et la nuit restent les meilleures périodes pour espérer en toucher car il se rapproche alors des rives pour chasser dans l’obscurité grâce à son excellente vision nocturne. Dans les infrastructures portuaires (voir réglementation locale), les secteurs éclairés par des lampadaires ou encore des spots de bateaux seront des zones très propices à la pêche des chinchards. En effet, ces lumières attirent et concentrent les petits poissons fourrage et ces carnassiers en profitent alors pour les chasser facilement. L’entrée d’un port ou les digues rocheuses donnant sur des fonds de plusieurs mètres sont également d’excellentes zones pour les rechercher. Dans tous les cas, trouver des zones présentant la plus grande profondeur possible sera recommandé pour pêcher le chinchard.

 

Les zones éclairées sont de très bons spots à sévereaux !

 

Prospecter chaque couche d’eau

Le chinchard peut se trouver à n’importe quelle profondeur dans la colonne d’eau. Ce poisson vivant en bancs compacts, il sera donc conseillé de prospecter toutes les profondeurs afin de trouver celle où évoluent ces prédateurs. Une fois la bonne couche d’eau trouvée, il sera alors facile de multiplier les prises.

 

La technique du count down permet de prospecter chaque couche d’eau

 

Une bonne solution est ainsi de compter à la descente. Cette technique dite du count down est très simple. Il suffit en effet de compter les secondes après l’impact du casting jig à la surface de l’eau. En effet, le leurre coule toujours à la même vitesse. En rajoutant une seconde à chaque lancer avant d’entamer la récupération, vous prospecterez ainsi avec une grande efficacité chaque strate d’eau.

 

Gros chinchard pris par Vincent au Métal Spot dos bleu

 

Nous vous recommandons néanmoins de tester à vue la nage de votre casting jig afin de définir à quelle vitesse il reste dans la même couche d’eau. Une fois celle-ci trouvée, il vous suffira de ramener à la même vitesse quand vous lancerez à plus grandes distances. En utilisant un Métal Spot en 7 ou 14, une simple récupération linéaire suffira à le faire nager en S de façon très attractive et à déclencher les attaques des chinchards.

 

Métal Spot de 14 g monté avec un Mini Single Explorer Tackle avec hameçon de 4Avis du team Flashmer :

Nous vous recommandons d’utiliser un Metal Spot de 7 à 14 g juste armé avec un Mini Single Hook Explorer Tackle. En effet, ce casting jig nage naturellement en swimming en oscillant fortement de la queue quand on le ramène en linéaire. En remplaçant le triple qui peut avoir tendance à brider le débattement de la queue dans l’eau par un assist en tête, le Métal Spot est beaucoup plus libre. Il bat alors beaucoup plus de la queue et oscille plus fortement sur son axe de façon très attractive.

 

Animation en dents de scie

 

Il sera également possible de récupérer votre casting jig en le maniant en dents de scie sur toutes les couches d’eau. Le maniement consiste à alterner succession de courtes tractions avec le scion sans mouliner puis d’une récupération de la bannière pendant la descente  de la canne. Lors des twitchs, le jig jerke en effectuant de vifs écarts latéraux et il redescend à l’horizontale en papillonnant. Cette descente en rolling étant hyper attractive, il sera vivement conseillé de conserver le fil semi-tendu lorsque vous rabaissez la canne afin de ressentir les touches à la descente. En effet, il n’est pas rare que les attaques surviennent lors de cette étape. Cette animation est excellente dans quelques mètres de profondeur car elle permet de couvrir rapidement toute les couches d’eau.

 

L’animation ascendante

 

Pour des pêches plus profondes (au-delà de 5 à 6 m de fond), une autre animation sera très intéressante pour cibler le chinchard : l’animation ascendante. Ce prédateur étant pélagique, il n’hésite pas à suivre ses proies sur plusieurs mètres. Le principe sera de manier votre casting jig du fond jusqu’à la surface par courtes tirées en alternance avec de courtes pauses. Cette montée progressive est très intéressante pour peigner méticuleusement de grandes profondeurs .

 

Vincent avec un sévereau pris du bord au Métal Spot dos rose

 

Les meilleurs casting jigs pour la pêche des chinchards

 

Aji fishing : la pêche des sévereaux !

 

 

Métal Spot coloris Chrome

 

Hyper dense, le Metal Spot Flashmer offre l’avantage de pouvoir se lancer à des distances impressionnantes – même dans les plus faibles grammages. Cette densité importante est également un avantage pour cibler les chinchards qui chassent de petites proies. En effet, un Métal Spot de 7 g mesure 40 mm à peine – soit la taille d’un minuscule alevin ! Avec son corps fusiforme reproduisant à la perfection un poissonnet, ce petit casting jig s’est révélé hyper efficace sur les chinchards. Il sera vivement conseillé pour les pêches en count down ou les pêches en traction du bord afin de profiter pleinement de sa nage en swimming sur simple récupération et de sa descente en rolling hyper attractive.

 

 

Même du bord, il n’est pas rare de faire plusieurs dizaines de chinchard en une cession de quelques heures !

 

 

Casting jig Meiji Explorer Tackle

 

Le Meiji Explorer Tackle possède deux faces asymétriques qui associé à un équilibrage central le font nager de façon hyper erratique et le font couler lentement avec de fortes embardées latérales. Le 7 et 14 g seront parfaits pour la pêche spécifique des chinchards. C’est en fait un mini slow jig et il gagnera à être manié beaucoup plus lentement qu’un jig classique. Pour le chinchard du bord, il est ainsi hyper performant manié en dents de scie avec de fortes tractions canne haute et de longues coulées dans les couches d’eau. Attendez bien que le Meiji repèse dans votre canne lorsqu’il recoule. L’essentiel est ici de bénéficier de toute son attractivité à la descente et de bien conserver votre bannière semi tendue afin de ressentir les touches lors de cette étape.

 

Jig Fry Scratch Tackle

 

 

Le Jig Fry offre l’avantage d’être disponible dans de très faibles grammages (3,5 / 5 / 7 / 10 / 14 g). L’idéal quand les chinchards sont focalisés sur de minuscules alevins et qu’ils refusent systématiquement des leurres plus grands. Avec sa forme très arquée et ses flancs hauts, ce petit casting jig est ultra réactif et jerke très facilement. Il effectue ainsi des embardées latérales de forte amplitude au moindre twitch. Lors des relâchers, il descend en papillonnant fortement tout en présentant alternativement chacun de ses flancs. Le top pour la pêche des chinchards !

 

Un petit Métal Spot armé d’un assist en tête est un pattern qui fonctionne très bien !

 

Pêche des chinchards : une technique ultra fun !

 

Sévereau pris au crépuscule avec un Metal Spot 7 g dos rose

 

L’avantage de l’aji fishing est de vous permettre de vous amuser très facilement. Cette pêche ne nécessite qu’un ensemble light et quelques casting jigs. Ce poisson étant très abondant et facile à prendre, même un débutant pourra en pêcher facilement. Pour les pêcheurs plus expérimentés, ce sera également l’occasion de s’amuser très facilement – même pour une cession courte d’une à deux heures à peine. Le plaisir d’entendre crisser le frein sur ligne fine grâce à l’impressionnante défense de ce petit caranguidé. Il sera également possible de pêcher à plusieurs sur le même spot et ainsi de passer un joyeux moment avec ses amis.

L’aji fishing ? Quelle que soit la saison, c’est juste la garantie de passer un moment fun !

 

Sévereau pris au crépuscule avec un Metal Spot 7 g dos rose

11/02/2020 | Publié par Flashmer Team dans ACTUALITE, CONNAISSANCE DU MATÉRIEL, CONSEILS TECHNIQUES, TEAM FLASHMER, TESTS PRODUITS