Sandres d’automne au shad Pulse Yum

Sandres d’automne au Pulse Yum

 

Jason Christie

Aussi efficace en mer qu’en freshwater, le Pulse Yum est désormais un shad plébiscité par tous les pêcheurs aux leurres. Il s’est initialement fait connaître aux Etats-Unis lorsque le compétiteur Jason Christie a remporté la seconde place du prestigieux championnat de pêche Bass Master. Depuis son arrivée en France, ce shad d’exception s’est démarqué par ses impressionnants résultats dans tout l’héxagone. Et s’il est efficace sur tous les prédateurs, ce shad sera particulièrement intéressant pour pêcher un des carnassiers les plus difficiles à leurrer : le sandre !

 

Le Pulse Yum : un shad parfaitement adapté à la pêche du sandre !

 

Pulse Yum

 

L’automne est la saison parfaite pour pêcher les beaux sandres et le Pulse Yum est certainement un des meilleurs shads pour le rechercher spécifiquement. Ainsi, son paddle surdimensionné relié à son corps par une queue très fine produit de très intenses vibrations qui sont repérées sur de grandes distances par ce carnassier. Le sandre étant recherché à proximité du fond avec des animations lentes (pêches à gratter, linéaire light, etc.), l’avantage du Pulse est ici d’émettre ces pulsations même aux plus faibles vitesses de récupération. En effet, sa matière particulièrement nerveuse lui donne un excellent « rebond » qui le fait réagir à la moindre animation. Ses lamelles ventrales participent également à son attractivité car la pression de l’eau sur leur surface produit de très fines vibrations. En augmentant la surface de contact au niveau du ventre, elles apportent à ce shad une plus grande portance, ce qui permet de la récupérer encore plus lentement.

En automne, même les petits sandres n’hésitent pas à attaquer un Pulse Yum de 4’’1/2 !

 

Avis de Louis Cache, testeur Flashmer :

Pour le sandre, j’utilise surtout le Pulse Yum en automne car sa taille de 4’’1/2 (115 mm) correspond bien aux proies chassées par ce carnassier durant cette période où il cherche à s’engraisser avant les rigueurs de l’hiver. En cette saison, sa taille est parfaite pour pêcher les rivières qui sont plus hautes à cause des pluies.

 

 

 

Pulse Yum : utilisez des plombées aussi légères que possible !

L’utilisation de têtes plombées aussi légères que le permettent les conditions sera vivement conseillé pour pêcher le sandre au Pulse Yum. En effet, ce shad a la caractéristique de développer un plus fort rolling lorsqu’il est faiblement lesté. Cette oscillation sur son axe fait qu’il présente alternativement chacun de ses flancs comme le ferait une proie blessée, – le rendant alors hyper attractif pour un carnassier. Cet effet est accentué par la bitonalité du Pulse Yum qui possède des inclusions de couleurs différentes entre le dos et le ventre.

 

Louis Cache avec un superbe sandre pris au Pulse coloris Sinful Louis Cache avec un superbe sandre pris au Pulse coloris Sinful

 

 

Dans le cas spécifique du sandre, une plombée légère offre également l’avantage d’être plus facilement aspirée. Ce carnassier est effectivement connu pour ses attaques timides. Dans la nature, il a en fait l’habitude d’attaquer autant de proies que possible sans forcément les avaler. Contrairement à d’autres carnassiers, sa stratégie de chasse est de blesser un maximum de poissons lors de son attaque – quitte à revenir après coup sur les lieux pour consommer les proies qu’il a blessées. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle les animations de type mort manié fonctionnent si bien sur le sandre. L’avantage d’une plombée très légère sera ici de profiter du phénomène d’aspiration lorsque ce prédateur ouvre la gueule – que ce soit pour tuer ou simplement blesser. Le shad est ainsi engamé plus profondément et le ratio de ferrages réussis est alors bien supérieur.

 

Sandre pris au Pulse Yum coloris blue red pearl

 

Avec des petites têtes plombées, le Pulse est plus facilement aspiré par le sandre

 

Avis de Louis Cache, testeur Flashmer :

Alors que j’utilisais auparavant un stinger pour pouvoir ferrer les touches les plus timides, je me suis aperçu qu’en diminuant le poids de ma plombée, j’avais de bien meilleurs résultats sur le sandre. Le Pulse Yum nage alors mieux et s’avère bien plus attractif. De même, ce carnassier a alors tendance à l’avaler plus profondément – ce qui permet  d’assurer un ferrage plus efficace.

 

 

En action sur le terrain avec Louis Cache

Louis Cache utilise ainsi des plombées en très faibles grammages pour la pêche du sandre – aussi bien pour optimiser la nage du Pulse Yum que pour s’adapter aux zones peu profondes qu’il fréquente. En effet, les rivières et les canaux où il recherche ce carnassier présentent de faibles profondeurs – même en automne et avec une pluviométrie importante. Par expérience, il privilégie les Têtes Plombées Sabot et les Têtes Plombées Football qui améliorent encore la nage du Pulse Yum. En effet, le profil spécifique de ces têtes augmente considérablement le rolling naturel de ce shad.

 

Beau sandre pris au Pulse Yum par Louis Cache – testeur Flashmer Beau sandre pris au Pulse Yum par Louis Cache – testeur Flashmer

 

Une tête sabot légère est parfaite pour armer le Pulse Yum pour le bord

 

Dans le cas d’une Tête Plombée Sabot, sa forme spécifique déporte le poids vers le dessous du leurre. Ce déplacement du centre de gravité vers le bas optimise donc le rolling du shad. De même, le profil arrondi en dessous de cette tête lui apporte une certaine portance et facilite le balancement latéral du shad – surtout lors des relâchers où il coule alors en ondulant. Le rolling naturel du Pulse Yum est également amplifié lors de la récupération, ce qui le rend encore plus attractif. Cette tête se posant toujours à plat et maintenant le leurre tête vers le bas et la queue relevée au dessus des obstacles, celle-ci sera parfaite pour les pêches à gratter lentes.

 

Associée à cette tête football 7 g, le Pulse développe un magnifique rolling

 

 

 

Le profil de la Tête Football contribue également à optimiser le rolling du Pulse Yum. En déportant le poids sur les cotés, il favorise en effet  le vacillement du leurre sur son axe. La répartition du poids étant distribuée sur la hampe, il permet également au shad d’avoir une nage plus planante. Cette forme particulière fait que cette tête se pose toujours à plat sans se mettre de coté, limitant ainsi les risques d’accrochages.

 

 

 

La caméra devant le leurre à filmé ce sandre suivant un Pulse Yum

Avis de Louis Cache, testeur Flashmer :

Pour le sandre, j’ai l’habitude de manier le Pulse très lentement avec de petites tractions. Je le laisse beaucoup planer et je prends de temps en temps contact avec le fond. J’apprécie vraiment ce shad car même avec des animations douces ou lors de la descente jusqu’au fond, son paddle continue à vibrer. Avec des têtes plombées Sabot ou Football, j’ai remarqué que le Pulse avait un rolling si important qu’il en arrivait à avoir un débattement latéral très important comme le ferait un poisson nageur. Ce wobbling est vraiment très efficace sur les carnassiers !

 

Il sera également possible d’utiliser une simple Tête ronde ou une Tête Dart Lunker City pour une pêche en linéaire light. La récupération sera aussi lente que possible et à proximité immédiate du fond. Toujours avec une plombée aussi légère que possible en fonction de la profondeur, des courants ou encore de la puissance du vent, le shad sera ramené suffisamment lentement pour ressentir de temps en temps les chocs sur le fond. Avec la portance apportée par ses lamelles ventrales et ces têtes plombées en faibles grammages, il sera possible de le faire nager à vitesse très réduite. N’hésitez pas à effectuer quelques pauses en laissant le leurre sur le fond car il continue à être attractif lors de cette étape. Vous noterez que la répartition du poids sur la hampe de la tête Dart Lunker City apportera une position plus horizontale au Pulse Yum qui est parfaite pour cette technique.

 

Linéaire light avec un Pulse Yum monté sur une dart head

 

Le shad Pulse Yum : une gamme de coloris ultra complète !

 

Gamme de coloris du Pulse Yum

 

Le Pulse Yum dispose de nombreux coloris particulièrement réussis. Les 13 couleurs disponibles vous permettront de correspondre à toutes les situations rencontrées. De nombreuses teintes jouent sur les effets de transparence avec un dos foncé et un ventre plus clair. Elles possèdent même une démarcation rappelant la ligne latérale des poissons. C’est ainsi le cas de coloris tels que le Grey Flake, le Sinful Shad, le Blue Red Pearl, l’Ayu, le Tennessee Shad, l’Houdini ou l’Arkansas Shiner. Ces derniers reproduisent à la perfection la livrée des poissons fourrage qui possèdent un dos sombre et un ventre plus blanc – ce qui leur sert de camouflage. En effet,  un prédateur les voyant de dessous confondra leur ventre avec le ciel clair et leur livrée foncée vue de dessus sera difficilement décelable par rapport aux fonds sombres.

 

Joli doublé de sandres au Pulse Yum pour Cedric et Louis

 

En pleine journée, le blanc reste une valeur sure. Louis Cache apprécie ainsi particulièrement le Pearl White qui offre l’avantage d’être nacré et de renvoyer des riches reflets. Avec une forte luminosité et avec des eaux cristallines, les coloris naturels tels que le Watermelon Red, l’Arkansas Shiner ou l’Ayu seront privilégiés.

 

Beau sandre d’automne pris au Pulse Yum blanc monté sur une tête football

 

En fait, disposer de multiples couleurs de Pulse Shad peut clairement faire la différence sur le terrain comme nous l’explique Louis Cache :

Une tête sabot légère est parfaite pour armer le Pulse Yum pour le bordAvis de Louis Cache, testeur Flashmer :

J’ai remarqué qu’un changement de couleur pouvait vraiment faire la différence sur les sandres difficiles ou en présence d’eaux très claires. Ainsi, quand je sens des touches timides lorsque je pêche avec des coloris incitatifs tels que le Sinful Shad ou le blanc, je change mon Pulse Yum pour passer à une couleur plus naturelle comme l’Arkansas Shiner. Ce simple changement de teinte peut alors décider un sandre initialement peu actif à attaquer plus franchement.

 

En recherchant le sandre, il sera également possible de toucher d’autres carnassiers comme de la perche ou encore du brochet. Avec l’arrivée des premiers froids, ces prédateurs ont en effet tendance à rester à proximité du fond et apprécient alors les leurres maniés lentement en pêche à gratter. Durant cette période, il ne sera pas rare de faire de belles perches gloutonnes. Un autre percidé qui  rajoutera du fun à vos cessions pêche d’automne !

 

En recherchant le sandre, il n’est pas rare de faire de belles perches

03/12/2018 | Publié par Flashmer Team dans ACTUALITE, CONNAISSANCE DU MATÉRIEL, CONSEILS TECHNIQUES, TESTS PRODUITS