Sortie Pêche Exotique à Madagascar – 2018

Tout est parti d’une discussion avec l’équipe de Bricoleurre lors du salon de Clermont-Ferrand en 2017, avec Colin et deux copains nous cherchions une destination pour balancer de gros poppers et faire nos premières Carangues GT. En discutant avec ces habitués des voyages à Madagascar nous sommes tombés d’accord pour un trip tous ensemble dans la Baie du Courrier en mars 2018.

Equipe Bricoleurre

Pour un premier voyage exotique, notre objectif était de faire de la diversité et si possible du poisson en nombre plutôt que de chercher les vrais monstres. Après 1 an de préparation nous sommes fin prêts, avec Colin, Olivier et Bastien nous partirons 2 semaines, du 25 février au 12 mars. Les membres de l’équipe Bricoleurre arriveront seulement la deuxième semaine. Tous le monde a son matos pour le lourd et des leurres à ne plus savoir qu’en faire !

Stock de Leurres

En plus de nous avoir monté des cannes, Colin a fabriqué pas mal de leurres: des poppers, des sticks coulants et il a coulé des kilos de jigs, on a de quoi faire !

Stock de Leurres

Nous sommes samedi 24 février, il fait très froid en France en ce moment, je viens de descendre de Haute-Savoie et j’ai du mal à croire que je vais bientôt souffrir de la chaleur ! Nous arrivons à l’heure à Paris et après le stressant enregistrement des bagages nous attendons notre avion de 18h30. Avion qui malheureusement ne partira pas ! Problème technique annoncé vers 1h du matin qui repousse le vol au lendemain soir. Le plus gênant c’est que nous loupons notre correspondance et du coup nous devons prendre un vol intérieur supplémentaire à Mada qui nous fait perdre encore 1 jour. Tous se passe cependant correctement avec des vols qui nous permettent d’apprécier les paysages de l’île.

Vue de l'avion

Mardi 27 nous foulons enfin le sable malgache sous un soleil écrasant. Nous avons choisi de séjourner au camp de Madiro-Kitamby dans la réserve de Nosy-hara. La première semaine nous pêcherons sur un boutre local guidé par le responsable du camp et un pêcheur du village. La seconde semaine nous serons pris en charge par l’organisation de GT-One fishing de Michel CUGON avec deux bateaux, un pour nous et un pour les 4 membres de l’équipe Bricoleurre.

Mais pour notre premier après-midi de découverte de l’Océan Indien, nous pêcherons depuis le bord, les pieds dans une eau qui parait presque trop chaude !

Après quelques lancers c’est Olivier qui sort le premier poisson du séjour.

1er poisson d'Olivier

Il y a des patates de corail un peu partout et en peignant autour avec un L-Minnow 66mm je ne tarde pas à faire mes premières touches.

1er Mérou au L-Minnow

1ères touches

Bastien est un peu plus loin et je l’entends dire :« Les gars y a des calamars ! je vous jure j’ai vu un calamar ! »

Je suis un peu dubitatif car il y a 1m de fond, l’eau doit être à +25°c et le soleil bien haut tape fort, pas vraiment les conditions pour les calamars, pas chez nous en tout cas ! Mais dans le doute je vais sur la zone indiquée par Bastien, n’ayant pas de turlutte je jerk lentement mon L-Minnow en le laissant bien couler. Après quelques lancers, je suis comme pris dans une algue, ferrage et pas de doute c’est bien la défense typique d’un calamar que je ressens ! 

Calamar

Rien a voir avec les calamars blancs de chez nous, je viens de faire mon premier « aori », comme l’appellent les Japonais. Vraiment trop beau ! Du coup j’insiste un peu et j’en ferai plusieurs dans l’après-midi, avec évidemment pas mal de ratés car mon leurre n’a que deux triples…

Calamar pêché au L-Minnow

Je ferai des petits mérous et de petits capitaines bien nerveux, ils ont de bonnes dents et mon L-Minnow s’en rappelle encore !

petit Mérou

petit Capitaine

Colin n’a pas autant de succès, comme les leurres brillants ont l’air de marcher il passe sur un Crystal Minnow et peu après un petit barracuda s’en saisit.

petit Barracuda

Bastien fera une jolie petite carangue.

petite Carangue

Puis Colin se fait lui aussi stopper par quelque chose de sérieux et après un combat musclé dans le corail, c’est un joli mérou qui pose pour la photo.

joli Mérou

prise d'un Mérou

La marée est bien descendue, les touches se font rares et il est temps de rentrer pour savourer un bon repas.

bon repas

Nous prenons place dans nos cases, c’est simple et confortable, la moustiquaire est très rassurante quand on voit les invités que l’on peut avoir !

Araignée géante

Serpent

vers

Scorpion

Quel plaisir de se réveiller au son des vagues et d’admirer le soleil levant par sa fenêtre

Vue sur la mer

C’est parti pour notre première sortie en bateau, avec un 25cv nos déplacements sont forcément assez longs mais on profite du paysage.

île

Premier arrêt : et là, une chasse éclate dans un banc de fusiliers ! Colin balance deux fois son jerk maison et c’est la touche ! Sa canne Black Hole encaisse et ça y est, il tient sa première Carangue GT, c’est du rapide !

Carangue GT

Mais comme souvent quand ça commence trop bien ce n’est pas bon signe, le reste de la journée sera calme niveau prises, nous ratons beaucoup de poissons, surpris par la violence des attaques et pas encore habitués à envoyer de gros ferrages…

Je ferais un très beau mérou et ensuite le vent et la pluie compliqueront encore la pêche

beau Mérou

Retour au camp dans le mauvais temps, bien fatigués après une journée à manier du gros matériel et pas encore tout à fait remis du voyage.

Retour au camp

rivage

Les trois sorties suivantes n’iront qu’en s’arrangeant, sauf au niveau de la météo !

Chacun fera sa première Carangue, pas des monstres, mais nous décrocherons plusieurs beaux poissons. Manque d’expérience !

Ma toute première GT je la ferai sur un leurre plutôt destiné aux brochets mais qui marche très bien en mer, le Herky-jerky

Carangue GT

Colin baptisera vite ses poppers qui se révèlleront excellents

Carangue GT

Il y a quelques chasses qui éclatent régulièrement, les Metal Spot cartonnent sur les Rainbow Runner et les Carangues sabres (appelation locale, je ne connais pas le vrai nom…)

Rainbow Runner

Carangue sabre

Rainbow Runner

Lors de nos courtes séances de jigging nous testons avec succès les nouveaux slow jigs Explorer Tackle Funa

Carangue GT

Prise au jig Explorer Tackle Funa

A un moment je pensais avoir accroché le fond, mais subitement le fond s’est mis à prendre du fil !
Gros combat en 60 lbs avec un beau mérou malabar qui s’est emparé du jig

Gros Mérou

Nous testons aussi le nouveau popper Neoko

Carangue GT prise au Neoko

Ainsi que le Pin Popper de Creek Chub

Carangue GT prise au Pin Popper

Mais celui qui se démarque déjà (confirmation sera faite ensuite, vous allez voir) c’est le fameux Bull Pop de Yo-zuri. Nouvelle version du mythique Surface Bull, ce leurre ultra résistant se lance loin, il est facile à animer et provoque de superbes attaques. Bastien prendra d’ailleurs avec ce leurre, une énorme attaque en surface par un barracuda d’1m45

Enorme Barracuda

Enorme Barracuda

(note pour ceux qui ne le sauraient pas, le mucus de barracuda est urticant, évitez donc de le tenir ainsi si vous ne voulez pas vous gratter, Bastien en a fait les frais ! )

Nos guides connaissent bien la zone et seront aux petits soins pour nous, on aura même le droit aux cocos fraîches !

Petit rafraichissement

Le mauvais temps n’était pas favorable à l’activité des poissons

mauvais temps

mais nous ferons quand même une bonne diversité d’espèces qui nous réjouira

Belle prise

Belle prise

Mérou

Barracuda

Poisson exotique

Barracuda

Carangue GT

On aura bien rigolé avec nos guides habillés en marins bretons, se plaignant du froid alors qu’il devait faire 22°c, c’est sûr que certains retour au camp ont été épiques !

retour au camp

Nous sommes dimanche, les copains devaient nous rejoindre aujourd’hui mais l’ouragan qui est passé au large du cap d’Ambre a empêché leur vol. 

Ouragan annoncé

La tempête a duré toute la nuit et au matin nous pouvions constater que la queue de l’ouragan nous a quand même amené du très mauvais temps.

mauvais temps

Le moral est au plus bas, nous ne pouvions même pas tenter notre chance du bord car l’eau était marron et il tombait des seaux. Légère amélioration le lendemain mais toujours trop de vent pour sortir, nous en profitons pour monter visiter le Windsor Castle d’où l’on a une vue imprenable sur la Baie du Courrier.

vue sur le Windsor Castle

Tortue

Windsor Castle

Windsor Castle

vue du Windsor Castle

La bonne nouvelle c’est que les copains arrivent dans la soirée et que nous allons pouvoir sortir le lendemain même s’il faudra rester à l’abri à cause de la houle.

Mardi c’est donc de bonne heure et impatients que nous embarquons sur GT One Fishing I et II

GT One Fishing

Rapidement nous touchons du poisson et à force d’insister au popper nous ferons monter plusieurs belles carangues (92/92/97 et 1m02 pour les plus grosses)

Carangue GT

combat

combat avec une Carangue

Encore une belle Carangue pour le Bull Pop fétiche !

Carangue GT prise au Bull Pop

Nous croisons des chasses de thons jaunes, ils ne sont pas très gros mais sur les cannes en 50 lbs c’est un régal !

Thon jaune

Nous ferons un peu de jigging mais le vent est fort et nous fait dériver trop rapidement, Colin fera quand même un jobfish de belle taille, sa canne jig Rainshadow jig RCKJB 508-600 travaille à merveille

jobfish

Bohar

En poppant près de patates de corails je ferai mon premier bohar, un poisson brutal qu’il faut brider rapidement

Bohar

Olivier sera récompensé en fin de session par une belle GT qui lui prendra son GT Minnow devant le bateau!

Carangue GT

Le lendemain c’est reparti, notre guide Michel pense qu’il vaut mieux se concentrer sur la recherche des chasses car la pêche à la côte ne donne pas beaucoup de résultats. Nous restons une partie de la matinée proche du deuxième bateau pour se tenir au courant mutuellement. Il tombe des cordes et parfois on ne voit même pas ou le leurre atterrit !

sortie en mer agitée

sale temps

Dur de pêcher dans ces conditions mais nous profitons des accalmies pour trouver des oiseaux et lancer nos popper dans le bouillon de chasses de thons jaunes ou de carangues.

combat en mer agitée

Belle Carangue GT

Le Bull Pop en 150 mm est aussi efficace que son grand frère, notamment sur les thons jaunes. Le 3D Popper en 120 mm colle bien aux proies chassées et ne restera pas longtemps en surface sans attaque.

Carangue GT prise au 3D Popper

Les chasses permettent parfois de réaliser d’improbables doublés !

Thon lors d'un doublé

et en jiggant dessous on a aussi des surprises comme ce gros bec de canne !

Bec de Canne

La météo sera a peu près similaire jusqu’au dimanche, nous ne touchons pas beaucoup de poissons et chaque touche est méritée car la pêche déjà physique et rendue plus dure encore avec la houle, le vent et la pluie. 

Barracuda

Vivaneau

Babone

C’est avec un Pin Popper balancé dans un banc de fusiliers que Colin fera la plus grosse Carangue GT du séjour, un poisson d’1.06 m qui fera bien plier la Black Hole !

combat avec une grosse Carangue GT

Carangue d'1m06

Sur mes cannes 20 et 50 lbs, j’utilise le Metal Spot lorsque les poissons refusent de monter en surface

Carangue prise au Metal Spot

Rainbow Runner

Rainbow Runner

Avec ce jig en 14 gr Colin fera un carton dans les boules de mange avec notamment un barracuda d’un mètre et une très rare Carangue Démeloir

Carangue Démeloir

Le Bull Pop fétiche frappe une fois de plus et je ferai ma plus grosse Carangue avec, le pauvre il a souffert !

Carangue

Bull Pop

Puis enfin dimanche c’est le grand beau temps, nous mettons un peu de temps pour trouver les chasses mais l’après-midi ça sera l’orgie avec au final plus d’une centaine de poissons au bateau !

Carangue GT

Quadruplé Final

Carangue GT prise au Bull Pop

Une super journée ou nous profiterons aussi du beau temps pour plonger. Les récifs de coraux sont magnifiques et on en prend plein les yeux tellement il y a de poissons et de couleurs.

Tout le monde se retrouve le soir pour raconter sa journée et le carpaccio de thazard accompagnant l’apéro est juste divin !

Fin de journée

Carpaccio de Thazard

Lundi, ça y est c’est la dernière sortie. Le temps est moins beau que la veille mais nous trouvons quelques chasses et réalisons même un second quadruplé !

Quadruplé de Carangues GT

Alors que nous poppions sur une zone à GT, l’eau explose et un thon saute hors de l’eau avec mon popper dans la gueule ! Le premier rush est ultra rapide et la bobine est sacrément montée en température ! Je suis ravi de clôturer mon séjour avec ce joli thon jaune

Thon Jaune

Peu après c’est au tour d’Olivier d’en toucher un aussi, en 50 lbs dans 15 m de fond le combat a été rude

Thon Jaune

Tout le long du séjour, lorsque c’était calme, Colin s’est amusé à dandiner un petit Metal Spot, il a ainsi enchaîné pas mal de poissons tous plus beaux les uns que les autres

Mérou

Petite prise

Puis il a fallu rentrer, faire les bagages et reprendre la piste rendu difficile à cause des fortes pluies

Retour par les pistes

Pas trop de problèmes au retour, juste tous nos bagages à ouvrir pour contrôle à Mayotte.

Au cours de ce séjour nous avons mesuré et taggué une quarantaine de Carangues GT. Le but est de savoir si les poissons restent sur zone (no-kill intégral sur cette espèce) et aussi d’étudier leur croissance.

Gants Explorer Tackle

Si vous capturez une Carangue tagguée merci de nous faire signe, il faut juste la mesurer et prendre le numéro du tag.

Niveau matériel nous nous étions bien renseigné et nous sommes partis équipés comme il se doit. Nous n’avons d’ailleurs subi aucune perte de poissons par casse.

Colin avait monté 2 cannes popping 80 lbs avec des blank Black Hole Nano 8′, 2 cannes jigging  Rainshadow jig RCKJB 508-600 et une CRB jig CBVJ6060. Toutes ces cannes ont été parfaites et représentent une excellente solution pour ceux qui veulent se faire un fagot de cannes exotiques sans avoir à faire un crédit…

En bas de ligne nous avons utilisé le Asso triple force pour le popper et le jigging lourd. Facile à nouer, souple et très résistant il ne nous a pas fait défaut. Sur les cannes plus légères nous avons monté du fluorocarbone ASSO Big catch et ASSO Fluoro casting

Asso Triple Force

Même si j’étais déjà convaincu par la tresse Yo-zuri Superbraid 8x je voulais voir ce qu’elle donnerait dans des conditions difficiles. Crash test validé sans soucis, le rapport diamètre/résistance est vraiment excellent, tout cela à prix raisonnable qui plus est.

Yo-Zuri Super Bread

Au niveau des attaches de leurres, pas d’agrafe évidemment, c’est anneaux soudé + anneau brisé ou bien rolling + anneau brisé. Aucun problème avec les produits Flashmer qui ont tenu les 10 à 12 kg de frein que nous utilisons.

Neoko

Ma pince Premium ne m’a pas quitté et s’est révélée parfaite même avec les gros anneaux brisés. Idem pour les gants Explorer Tackle, indispensables pour lancer et tenir les poissons

Gants Explorer Tackle

Pour une première en exotique nous nous sommes éclatés, bien sûr la mauvaise météo et la pêche difficile une partie du séjour nous laisse un peu sur notre faim mais c’est le lot des voyages et cela donne encore plus envie de repartir ! Je ne peux que vous conseiller les 2 organisations que nous avons sollicitées. Tout a été au top, il ne faut pas s’attendre à avoir l’eau courante et le wifi mais ce n’est pas ce que je souhaite lorsque je pars dans de telles destinations… La cuisine est juste fantastique, c’est resto étoilé tous les jours ! Michel et les guides travaillant pour GT One Fishing sont aux petits soins pour vous et connaissent leurs affaires et leurs bateaux pensés pour la pêche sont très confortables. Pour toutes infos:

www.gt-one-fishing.comwww.facebook.com/gtonefishing

madirokitamby.e-monsite.comwww.facebook.com/Madiro-Kitamby-Baie-du-Courrier-Madagascar-47909989164

16/07/2018 | Publié par Etienne Goletto dans ACTUALITE, SORTIE PECHE, TESTS PRODUITS