Trip « exo » annuel

          L’automne c’est maintenant l’un des seul moment de l’année ou nous pêchons ensemble avec mes frères. En effet nos emplois du temps ainsi que l’éloignement de chacun (enfin de moi surtout !) fait que nous n’avons pas souvent l’occasion de nous retrouver tous les trois pour pêcher. C’est donc avec le sourire aux lèvres que je suis descendus de mes montagnes pour retrouver mes frères et les potes pour nos traditionnels 15j de pêche en corse.

Cette année nous avons été vraiment gâté par la météo et nous avons pu sortir en kayak presque tout les jours. La première sortie je la ferais juste avec Colin, ça bougeais un peu mais on aura quand même le temps de faire chanter les freins avant de prudemment rentrer.

En début de séjours nous avons plutôt cherché les dentis. J’aime beaucoup le pêcher au jig, Colin et Vincent préfère eux le ls.

Le Mega shad est vraiment sorti du lot est a permis aux frangins de faire pas mal de poissons, Coco fera d’ailleurs son plus gros du séjour avec.

Quelques prises variées viendront en complément des dentis: mérous, limberts, pagre, sébastes, bonites, ect…

Nous ferons un coup de rockfishing tous ensemble, incroyable la quantité de poissons que l’on peut faire venir avec simplement de la mie de pain ! Nos tresse fine Cobra 8 et Asso Micro braid nous permettent de lancer suffisamment loin et de suivre la dérive des bouts de pain que nous lançons pour amorcer. Colin nous mettra une belle pâtée, surtout sur les sars.

Pour la suite du séjour on a sortie l’artillerie lourde, c’est plus exigeant et frustrant car on a moins de touche mais quand ça mord on oublie vite les heures passées à attendre.

Pour faire les vifs (perso j’adore les calamars) les turluttes Yo-Zuri Ultra bait se sont révélées très efficaces et même dans plus de 45m de fond nous ferons aussi quelques seiches

La 1ere sériole sera pour ma pomme, plaisir décuplé par le fait que je l’ai prise au jig par 90m de profondeur. Un superbe combat sur ma canne normalement dédié aux dentis monté en Fluoro de 40cent.

Cette année j’ai changé la tresse 50lbs de mon Seagate pour passer en Yo-zuri Superbraid 8x en 30lbs. J’avais vraiment peur en début de séjour car elle parait très fine mais je n’aurais à déplorer aucune casse. Grâce à sa finesse je peux pêcher avec des jigs de 80gr dans des fonds de 90m et plus, un vrai plaisir car jigger plus lourd ça devient vite un calvaire en kayak !

Peu de temps après c’est Colin qui aura le plaisir de tester sa nouvelle canne maison RCKJB508-600 , initialement montée pour notre voyage à Madagascar prévu l’an prochain. Aucun soucis au combat , faut dire aussi qu’il était tranquille avec sa tresse Superbraid 90lbs 

Son temps passé à cherché une orphie a été bien récompensé !

Sur la même canne il aura ensuite la surprise de se faire manger son calamars par….. un espadon !

Gros pic d’activité ce jour là, sauf pour Vincent qui malheureusement arrivera sur zone après la bataille.

Un soir j’ai amené « Francescu », le fils d’un copain faire un coup de rockfishing. On s’est régalé et il a vite pris le coup pour repérer les yeux des rascasses avec sa lampe.

Je cartonnerais au petit Fin’s shad qui a l’avantage de ne pas se faire dévorer la caudale par les nombreux petits sars

Là encore une tresse aussi fine que la Micro-braid en 0,06mm apporte un gros plus, meilleurs lancers, leurre qui coule plus vite et animation plus naturelle. En tout cas François a apprécié 😉

Contre un quai j’aperçois une seiche, j’appel vite François pendant que je troc mon ls contre une Sea shell 1.5, je lui passe la canne et le reste n’est qu’une formalité

La fin des vacances approche et nous redoublons d’effort pour chercher « LE » poisson du séjour. Je décroche un petit espadon au calamars puis finalement prends le poisson ciblé

Puis arrive le dernier jour, Vincent n’a toujours pas fait de sériole et il commence à bouillir. J’essaye un peu les dentis et j’en prends un beau, pendant ce temps il traîne son vif dans la même zone car nous voyons régulièrement de gros échos sur nos sondeur. Et ça y est je l’entends qui annonce « POISSON », rapidement je vois son kayak se faire traîner, nul doute qu’il tient là un sérieux client !

Le combat dure une dizaine de minutes mais « La Brute », comme on l’appel, en a vu d’autre et il en faut plus pour le fatiguer. Le poisson arrive et comme attendu c’est une superbe sériole, la plus grosse du séjour ! Un beau coup de ligne dans les arrêts de jeu !

Quelques instants après c’est Colin, qui est plus au large, que nous entendons crier. Je le rejoins aussi vite que je peux et constate qu’il tient de nouveau un espadon ! On prend vite quelques photos puis Colin le laisse retourner prendre quelques dizaines de kilos 😉

Il y a clairement de l’activité aujourd’hui mais pas le choix il faut partir, le bateau ne nous attendra pas… 🙁

Encore de super vacances avec les copains et les fréros, en attendant avec hâte la prochaine réunion fraternelle 🙂

03/12/2017 | Publié par Etienne Goletto dans SORTIE PECHE