Test du L-Minnow Heavy Weight sur les bonites

Impression

Impression

Comme son nom l’indique (Heavy Weight : poids lourd), le L-Minnow Heavy Weight est le minnow qui offre la plus forte densité dans la large gamme de poissons nageurs existant chez Yo-Zuri. Jugez plutôt : les deux modèles existant font respectivement 33 mm pour 5,5 g et 44 mm pour 9 gr ! Particulièrement lourd par rapport à sa petite taille, il permet ainsi d’atteindre de très bonnes distances de lancer. Nous avons donc eu l’idée de l’essayer en mer sur les bonites difficiles comme c’est fréquemment le cas lorsque celles-ci sont focalisées sur de petits alevins. Et les résultats ont été spectaculaires !

7

Il faut tout d’abord savoir que le terme bonite regroupe en fait un grand nombre d’espèces. Et ce sont généralement les bonitous et les thonines dont le poids excède rarement les 3 kg qui sont les plus fréquemment en train de chasser ces alevins. Néanmoins, quand ces bancs de poissonnets sont présents en grand nombre, même les pélamides peuvent se concentrer sur ces proies faciles et abondantes.

Impression

L’intérêt d’utiliser le L-Minnow Heavy Weight Yo-Zuri plutôt qu’un casting jig pour ce type de chasse est double. Tout d’abord, contrairement aux regroupements de sardines adultes plus dispersées et mobiles, les boules d’alevins sont bien plus concentrées et bougent beaucoup moins. Elles forment une masse très compacte sur laquelle les prédateurs se focalisent. Un jig devant être récupéré assez rapidement pour rester dans la même couche d’eau, celui-ci reste peu de temps dans la zone d’activité, ce qui diminue d’autant les chances qu’il soit intercepté par un prédateur. En prenant appui sur sa bavette lui donnant une portance dans l’eau, le L-Minnow Heavy Weight avance plus lentement et passe donc plus de temps dans la chasse. De même, contrairement à un casting jig, ses puissantes vibrations comparables à celles d’un crankbait font qu’il se fait beaucoup plus remarquer dans la boule de poissonnet. En effet, ses intenses pulsations attirent les bonites de très loin et il n’est pas rare que celles-ci suivent le leurre jusqu’au bateau !

ImpressionImpression

10Avis du team

Nous avons surtout utilisé le L-Minnow Heavy Weight en coloris « Naturel » qui correspond bien aux petits alevins chassés par les bonites. Il est particulièrement réaliste avec sa ligne latérale bien marquée. Ses riches reflets holographiques se diffusent sur de grandes distances de façon hyper attractive. L’œil 3D de ce petit minnow est surdimensionné, ce qui est vraiment un plus pour les pélagiques qui apprécient particulièrement le signal œil. Ses vibrations très puissantes brassent beaucoup d’eau et son débattement latéral (wobbling) est encore amplifié par son équilibrage bas lui apportant un fort rolling.

Avec la nécessité d’utiliser une tresse de 10/12 lb pour pouvoir affronter la puissance de ces pélagiques, nous avons utilisé le plus grand modèle du L-Minnow Heavy Weight  (44 mm pour 9 g). Sur le terrain, celui-ci s’est avéré parfait pour atteindre les chasses sans difficulté, même lorsque le bateau se trouvait à bonne distance afin d’éviter de faire sonder les poissons. Il est bien sur nécessaire d’avoir un ensemble light pour pouvoir lancer correctement ce type de petit leurre. Un blank assez progressif travaillant jusqu’au talon sera également apprécié pour pouvoir absorber les puissants rushs de ces prédateurs sur ligne fine. Un moulinet taille 2500 au frein très précis finira d’équilibrer cet ensemble.

11

c8-2bobinesLa tresse Cobra 7/100 s’est révélée parfaite en termes de résistance (6 kg) et sa grande finesse permet d’atteindre d’excellentes distances de lancer avec le L-Minnow Heavy Weight Yo-Zuri. A l’usage, nous avons privilégié un bas de ligne constitué de Super Fluorocarbon Asso en 25/100 (5,3 kg) et nous sommes même descendus en 23/100 (4,3 kg) quand les bonites étaient très difficiles. L’avantage d’une ligne aussi fine est de ne pas brider la nage de ce minnow. De même, le diamètre réduit associé à l’indice de réfraction proche de l’eau de ce fluorocarbone permet d’avoir un maximum de discrétion.

 

 

Avis du team :

Les pélagiques comme les bonitous sont des prédateurs dotés d’une excellente vue. C’est d’autant plus valable lorsque ceux-ci sont focalisés sur de petits alevins. Pêcher fin devient alors une nécessité afin d’éviter les refus. Nous l’avons expérimenté à de nombreuses reprises : sur le même bateau, ceux qui pêchaient en 20 lb n’enregistraient aucune touche quand ceux qui étaient en 12 lb multipliaient les prises. Sur le terrain, la différence en termes de résultats est vraiment spectaculaire !

Impression

 

 

05/11/2016 | Publié par Flashmer Team dans ACTUALITE, CONNAISSANCE DU MATÉRIEL, CONSEILS TECHNIQUES, TESTS PRODUITS