Calamars rouges en grandes profondeurs

De l’été jusqu’à l’automne, le pêche des calamars rouges en grandes profondeurs est une technique très simple et particulièrement productive. Elle se pratique de nuit en bateau car les calamars rouges remontent en bancs importants des très grands fonds. Ils se trouvent alors dans des profondeurs plus accessibles pour chasser leurs proies à la faveur de l’obscurité. En effet, ils évoluent plus prés de la surface car la seule lueur de la lune leur permet de chasser à vue grâce à leurs grands yeux. Les zones situées dans le sud-est de la France et plus spécifiquement le Var et les Alpes Maritimes offrent l’avantage d’avoir de grands fonds à quelques centaines de mètres à peine de la côte. Ainsi, Toulon ou encore Nice ou Antibes sont des zones où il est facile de trouver rapidement de grandes profondeurs afin de pratiquer cette technique. Plus a l’ouest de Marseille, il sera nécessaire de faire plusieurs milles nautiques pour trouver des fonds suffisamment importants.

Cette espèce spécifique vivant dans des profondeurs abyssales (jusqu’à plusieurs centaines de mètres) se distingue des calamars blancs habituellement pêchés prés des cotes par sa couleur rouge grenat caractéristique ainsi que sa forme plus massive. Notez que certains individus peuvent atteindre prés de 15 kg pour une taille dépassant les deux mètres! De tels spécimens sont néanmoins rares et demandent un matériel spécifique (treuil). Les prises les plus communément pêchées font entre 1 et 4 kg en moyenne mais demanderont quand même un matériel bien plus puissant qu’en eging ou en tataki.

P1030531 P1030534

TYC100

 

Cette pêche se pratique avec des Turluttes cages plombées dans lesquelles on insère une sardine ou tout autre poisson (ex : maquereau). La sardine restera une valeur sure car c’est un poisson gras dégageant beaucoup d’effluves attractives. La mise en place de l’appât est particulièrement simple puisqu’il suffit de refermer la cage sur le poisson. En retenant efficacement la sardine des attaques, celle-ci évitera d’avoir à changer trop fréquemment votre appât. Des prises de plusieurs kilos étant fréquentes, les cages métalliques utilisées sont dotées de deux paniers très robustes aux pointes acérées. Ces paniers beaucoup plus solides que ceux des turluttes classiques sont spécifiquement conçus pour résister à l’impressionnante défense des calamars rouges. Ils sont également plus larges et dotés d’un plus grand nombre de piques afin d’accrocher un maximum de chair.  En pénétrant dans plusieurs tentacules, ils permettent d’éviter que celles-ci ne se déchirent lors du combat, – ce qui est fréquent avec cette espèce.

Etant donnée les profondeurs importantes dans lesquelles il est nécessaire de pêcher (parfois plus de 100 m de profondeur), ces cages plombées sont fortement lestées afin de rester à la verticale malgré la dérive. Ainsi, la Turlutte cage plombée Flashmer est proposée dans des poids de 100 et 200 g. Vous noterez qu’il est même possible de rajouter très rapidement une plombée additionnelle grâce à l’attache en « S » située en dessous.

 

 

TYC TYC100-grappin-profil 

Avis colin Goletto

Il est fréquent de devoir pêcher les calamars rouges à plus de 100 mètres de profondeur. Et avec une forte dérive, atteindre de tels fonds même avec 200 g est difficile. Je vous conseille donc de posséder à bord du bateau des plombs de type Arlesey de différents grammages afin de vous adapter aux différentes conditions rencontrées. Grâce à l’attache rapide située en dessous de la cage, vous pourrez les interchanger rapidement.

dsc04214 dsc04311

Avec l’impressionnante défense du calamar rouge ainsi que les fortes plombées utilisées, nous vous conseillons d’utiliser une canne d’une puissance de 80 / 150 g pour les pêches les plus lights ou de 100 à 200 g pour les pêches les plus fortes. Elles seront respectivement associées à un moulinet robuste en taille 4000 à 5000. Pour des pêches aussi profondes, l’usage d’une bonne tresse s’avère indispensable pour ressentir les touches. Pour l’ensemble le plus léger, nous vous conseillons l’excellente tresse Cobra en 19/100 qui est suffisamment fine afin de bien fendre les courants et assez résistante pour combattre de beaux spécimens (30 lb).

additif-PPI2015-11 Cobra 8-2bobines

Flash Spoon

 

Pour un ensemble plus lourd, la tresse PE Classic multicolore en 30 / 100 avec ses couleurs différentes tous les 10 mètres sera parfaite pour cette technique.

L’usage d’une lampe clignotante située sur la ligne (ex : Flash Rocket) ou en dessous de la turlutte cage plombée (Flash Spoon ou Flash Diamond) attirera les calamars grâce à ses puissants flashs lumineux. Les grands yeux des calamars pouvant percevoir à de très grandes distances la moindre lueur, vous avez ainsi l’assurance de concentrer sur une zone réduite un maximum de ces céphalopodes. Un accessoire indispensable qui fait vraiment la différence en termes de prises pour cette technique!

 

Flash diamond Flash rocket

L’action de pêche est vraiment très simple. Il s’agit d’une dandine douce à différente profondeurs pour rechercher les groupe de calamars rouges. Avec un bon sondeur, il est facile de repérer les bancs de petits poissons fourrage. Il est même souvent possible de repérer directement les calamars qui se trouvent généralement en dessous. Il suffit alors positionner votre Turlutte Cage Plombée à la bonne profondeur pour enregistrer rapidement les touches. Mais avec de tels fonds, le sondeur peut parfois « décrocher ». Le jeu consiste alors à faire descendre la cage puis de la faire remonter doucement afin de localiser le banc de céphalopode. Une tresse graduée comme la PE Classic Multicolore offre ici l’avantage de pouvoir visualiser avec précision la profondeur où l’on a enregistré les touches. Il est ainsi facile de redescendre précisément dans la même couche d’eau afin d’enchainer les prises.

Avis du team

Une fois qu’un banc de calamars est localisé, cette pêche est particulièrement simple et vous multipliez les prises très facilement. C’est vraiment une pêche « fun » que même un débutant pourra pratiquer avec succès.        

 P1030530 PIC-C-GOLETTO-TYC

La première touche correspond en fait aux longs tentacules rétractiles qui s’emparent de la Turlutte cage plombée. Nous vous conseillons d’attendre que le calamar ramène la cage vers lui afin d’avoir une meilleure prise. Vous éviterez ainsi les décrochages intempestifs. Il faut vraiment que le calamar pèse de tout son poids avant de commencer à récupérer votre fil. Et vous verrez que ce n’est pas chose facile ! Il n’y a pas de coups de tête ni de grands rushs. Le calamar rouge se propulse vers l’arrière en éjectant  l’eau avec force via son  siphon. Sa force de traction est alors considérable et en étonnera plus d’un ! Les plus beaux sujets sont ainsi capables de plier en deux une canne et de vous prendre du frein, – même si celui-ci est réglé fort ! Il faudra donc profiter des moments où il aspire l’eau avant de la rejeter pour récupérer du fil. Nous vous conseillons d’éviter d’avoir le moindre mou durant le combat car avec les paniers sans ardillons, le calamar pourrait se décrocher facilement. De même, combattez-le sans précipitation et évitez de le treuiller en force car ses chairs fragiles se déchirent facilement. Enfin, une bonne épuisette vous sera très utile afin d’éviter de perdre votre prise une fois arrivée au bateau.

Avis de Colin Goletto :

Lors de nos dernières sorties pour le calamar rouge en grande profondeur en plein mois d’aout, nous en avons remonté 23 le premier jour et 15 le second ! C’était la pleine lune et ces céphalopodes se trouvaient à plus de 100 m de profondeur dans des fonds compris entre 150 et 300 m. Remonter de telles profondeur des calamars dépassant le kilo est très physique. Ils opposent une résistance impressionnante. Je vous garantie que nous nous sommes musclés les bras !

 

29/08/2016 | Publié par Flashmer Team dans ACTUALITE, CONNAISSANCE DU MATÉRIEL, CONSEILS TECHNIQUES, SORTIE PECHE, TESTS PRODUITS