Mai, pêches variées

J’adore le mois de mai ! Et pas seulement parce que l’on peut pêcher aux leurres en 2ème. Comme l’automne, le printemps est une période où la plupart des poissons, en mer comme en eau douce, sont très actifs. De plus dans le sud nous avons la chance de pouvoir pêcher les Aloses Feintes à cette période, car elles remontent les cours d’eau pour frayer en eau douce. Depuis que je suis en Haute-Savoie je m’arrange toujours pour descendre quelques jours en mai pour pêcher avec les frangins, le plus souvent en eau douce car il y a fort à faire. Cette année n’a pas dérogé à la règle, et, profitant du pont du 6 mai je suis retourné squatter la maison familiale. L’objectif premier de ce long week-end sont bien sur les Aloses ! La semaine précédente, Colin m’a mis l’eau à la bouche en me racontant la prise de ses premiers poissons de la saison. Le temps annoncé est beau, les niveaux d’eau sont parfaits, donc c’est bien motivé et équipé que je franchis les traditionnels bouchons. Au programme: rivière avec Colin jeudi, idem vendredi mais avec Vincent et 2 potes en plus et samedi : essayer un tour en mer du bord vu qu’il y a trop de vent pour sortir. Au milieu, un peu de bricolage et de repos quand même ! 

Mercredi soir, c’est fatigué et impatient que je retrouve le petit frère. Nous parlons stratégie et équipement pour le lendemain. Nous partons sur une pêche d’Aloses le matin, puis feeder l’après midi et re-aloses pour le coup du soir.

Jeudi matin, on prend le petit déj pendant que les appâts cuisent (pratiques, les coquillettes ..!), la bagnole est chargée et c’est parti. Arrivé au bord de l’eau, pas de mauvaise surprise, l’eau est belle et le niveau parfait. On attaque aux leurres et j’espère faire ma 1ère Alose de la saison. J’ai pris mon combo baitfishness garni avec du Asso Ultra low Stretch en 18/100. L’avantage c’est que l’élasticité diminue les décrochés (et Dieu sait s’il y en a, avec ces diables de poissons !) , sa résistance à l’abrasion est très appréciable dans une rivières pleine de cailloux rapeux…

Après quelques tapes ratées, ça y est:  un mini tarpon est piqué 🙂 . Vaiment top les combats des aloses, on se rend bien compte qu’elles viennent de la mer !

DSC03194

Peu après, c’est Coco qui est lui aussi attelé.

DSC03209

DSC03213

 

Les tapes et loupés sont très importants, mais la matinée passe vite quand il y a de l’action comme ça !

Un combo se distingue, il s’agit d’un petit shad Big bite bait , monté sur une tête Skud de 3 g, l’ensemble à un beau rolling et l’hameçon est assez fort pour résister aux combats musclés avec des aloses énervées, ce qui n’est pas le cas des leurres qui souffrent sacrément !

DSC03201

DSC03204

Après une dizaine de prises, il est temps de manger et de passer à notre second plan, le feeder. J’aime beaucoup la pêche au feeder car c’est une pêche très active qui permet de prendre une grande variété d’espèces et en particulier les plus grosses (carpes, barbeaux, brèmes, carassins). Nous pêchons dans un courant assez fort, donc nous tassons bien l’amorce dans nos cages histoire qu’elle se disperse doucement. Pas le temps d’attendre, que Colin est pendu, et ça a l’air gros !

DSC03215

C’est un beau barbeau qui a pris le chapelet de coquillettes.

DSC03191

Rapidement suivi par un second tout aussi massif !

DSC03226

J’en prends 1 aussi mais qui devait faire un tiers des siens….

L’amorçage est efficace car les touches ne tardent pas et Coco est encore pendu à du gros. Le combat est long et nous laisse deviner la coupable …

DSC03233

Quant à moi, je sors une plaque de mucus…

DSC03241

Puis enfin un beau départ et je sors une jolie carpe au fuselage typique des poissons de rivière

DSC03258

Coco remet ça :

DSC03269

DSC03275

On fini la journée sur cette carpe. Une belle session riche en variété que l’on espère refaire le lendemain avec Vincent et 2 potes.

 

Vendredi :

Direction la même zone mais à 5 pêcheurs cette fois-ci ! L’objectif, c’est d’abord que chacun fasse son alose, ensuite feeder avec ses surprises…

Assez vite Vincent prend son alose annuelle

P1030402

Les potes aussi font les leurs, mais c’est pas la folie donc avec Colin on attaque la pêche au feeder. Vincent opte pour une pêche en dérive au bouchon. Les appâts sont prêts, menu italien !

DSC03239

Les touches ne tardent pas :

DSC03320

DSC03313

Bien souvent les poissons prennent le courant et quand on tombe sur une carpe ça déménage !

 

DSC03294

DSC03297

DSC03330

DSC03324

DSC03359

DSC03341

DSC03361

DSC03348

Bref du poisson et encore du poisson !

Avec Colin nous partons rejoindre un autre pote pour le coup du soir, tandis que les autres, qui ont pas mal de route, rentrent de leur côté.

Arrivés sur le nouveau spot, nous faisons quelques lancers pour tenter les aloses, souvent actives au coup du soir. On en prend chacun une, puis au lancé suivant je prends un nouveau poisson mais beaucoup moins nerveux. Et surprise ! c’est un sandre qui a attaqué mon leurre en plein courant. Nouveau lancé et encore un sandre ! et plus joli celui-là. Au même moment Colin en sort un aussi.

P1030408

La fête se poursuit un bon moment, beaucoup de petits mais quelques corrects dans le lot…

P1030411

Un superbe coup du soir après une super journée, la cerise sur le gâteau en quelque sorte 😛 

Samedi:

Direction la mer ! Malgré le vent qui souffle sans arrêt l’appel de la grande bleue est trop fort. Nous passons la fin d’aprem à traquer les gobies et autres blennies 

DSC03369

DSC03371

DSC03386

Puis la nuit tombe et nous essayons de prendre quelques anguilles, une chacun suffira car c’est bien la galère ces poissons une fois qu’ils sont au sec !

DSC03392

DSC03390

Nous commençons à voir de plus en plus de vers en surface, j’en ramasse quelques uns et m’en sers pour sortir quelques petits loups. Puis le phénomène s’intensifie et ce sont des milliers de vers qui rejoignent la surface un peu partout, incroyable !

DSC03395

Inutile de vous dire que les poissons se gavent ! Nous montons ces appâts providentiels sur nos lignes et tentons de les mélanger aux vers en reproduction. Des bancs de saupes passent et nous font des combats d’enfer!

DSC03404

DSC03408

Nous resterons jusqu’à la fin de la montée des vers, nous avons vraiment eu de la chance de tomber dessus et je souhaite à tout le monde de pouvoir assister un jour à un tel spectacle !

C’est donc ainsi que se termine mon long week-end. Dimanche retour en Haute-Savoie ùu je vais pouvoir attaquer sérieusement ma saison broc au Leman 😛  ! Les frangins vont me manquer mais ils devraient passer cet été pour tenter eux aussi de prendre une poutre…

A bientôt

Etienne

24/05/2016 | Publié par Etienne Goletto dans SORTIE PECHE